En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérez mes cookies.

PUBLICITÉS

      

VIE DE LA FÉDÉRATION

Rencontres Régionales - mai-juin 2016
image RR-2016 avec carte
Plus de 200 participants représentant près de 150 entreprises ont pris part aux 7 réunions organisées en région par DLR en 2015. Lieux de rencontres et d’échanges uniques entre professionnels d’une même région, ces rendez-vous sont également l’occasion pour la fédération et ses experts de valoriser les actions menées et d’évoquer les sujets d’actualité.



Calendrier des rencontres 2016

Date Région Lieu Président
24 mai Ile de France
Paris
VEOLIA - SARP - Limay (78) Vincent LEMOINE
25 mai Normandie
Nord
Hôtel La Bertelière - Saint Martin du Vivier (Rouen)
Sonia DUBES
1er juin 
Ouest Westotel - La Chapelle Sur Erdre
(Nantes)
Jean-Louis LECLUSE
3 juin   Est Abbaye des Prémontrés - 
Pont à Mousson (Metz)

Pierre TILLY
23 juin Sud-Ouest Château SIRAN - 
Labarde (Bordeaux) 

Frédéric GARIN
29 juin
Sud-Est MUCEM - Marseille
Eric FRECHE
30 juin Centre
Est
Kyriad Prestige - St Priest Eurexpo (Lyon)
Patrice DURET


Programme et inscription, Laure TEVI - l.tevi@dlr.fr
Programmes DLR Formation 2016
DLR formation news 2016
Pour mieux répondre aux attentes des entreprises (perfectionnement des connaissances, développement des compétences…), le DLR  propose des formations sur mesure relevant des pratiques recensées dans la profession, sur les thèmes suivants :

Programmes et bulletins d’inscription
http://dlr.fr/Default.aspx?lid=1&rid=87&rvid=91



NEGOCIATION COMMERCIALE
Défendre son devis et ses marges - techniques de négociation (2 jours) - Noisy-le-Grand
- 26 au 27 mai 2016
- 01 au 02 décembre 2016

SAV - ÉCONOMIE
Les outils de référence pour transformer son SAV en centre de profit (6 jours en 2 sessions) - Noisy-le-Grand
- 31 mai au 2 juin 2016 et 14 juin au 16 juin 2016
- 22 novembre au 24 novembre et 6 décembre au 8 décembre 2016

ÉCONOMIE - GESTION
Maitrise des ratios économiques et financiers de la profession - (1jour) - Noisy-le-Grand
- 21 juin 2016

SAV - GESTION ATELIER
Développer la relation clients pour le personnel SAV et technique (3 jours)
- 13 septembre au 15 septembre 2016 - Noisy-le-Grand

SAV - GESTION ATELIER
Gérer un atelier ou une station technique (5 jours en 2 sessions) - Noisy-le-Grand
- 27 septembre au 28 septembre 2016 et 11 octobre au 13 octobre 2016

DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL
Les fondamentaux des techniques de vente (2 jours) - Noisy-le-Grand
- 29 au 30 septembre 2016
Programme et inscription

GESTION CLIENTS
Maîtriser concrètement les "risques clients" (1jour) - Noisy-le-Grand
- 4 octobre 2016

Blinder ses conditions de paiement (1jour) - Noisy-le-Grand
- 5 octobre 2016

SÉCURITÉ
Règlementation machine (1jour) - Noisy-le-Grand
- 5 octobre 2016

JURIDIQUE / COMMERCIAL
Comprendre et faire appliquer les CGL (Conditions générales de location) (1 jour) - Noisy-le-Grand
- 17 novembre 2016
Nouvel adhérent en mai 2016
guide nouvel ADH
LOUTZ CHARIOTS ELEVATEURS
Dirigeant : Cédric LOUTZ
Activité : Location / distribution Manutention Industrielle
Ville : BONSECOURS (76)

+ d’infos : http://www.guidedlr.fr/GuideDetails.aspx?entr_id=4221&lid=4

ÉCONOMIE DE LA PROFESSION

Lettre Codinf de mai 2016
lettre codinf - journée des comités CODINF le mardi 28 juin
- préparation des assises des délais de paiement du 8 juin 2016
- communication des délais de paiement par les commissaires aux comptes ?
- délais de paiement internationaux : les pouvoirs publics se prononcent !
- pratiquez-vous la compensation ?
- une procédure collective, c’est quoi ?
- procédure de recouvrement « loi Macron »
- des TPE ont tiré leur épingle du jeu en 2015 !
- +2% de défaillance d’entreprises dans le monde durant 2 ans
- du bon usage de l’injonction de payer
- présence du CODINF auprès des organismes partenaires

Lire la lettre Codinf de mai 2016


Rejoindre la plateforme DLR-CODINF Prévention Recouvrement
Elle recense tous les impayés déposés par ses membres (le déclarant n’est pas cité). La liste des incidents est actualisée en temps réel et précise le montant, la date d’échéance, ainsi que la nature de l’incident.

Exclusivement réservée aux membres distributeurs, loueurs et/ou réparateurs du DLR, l’adhésion à ce service donne accès à la consultation illimitée de tous les incidents de paiement collectés par le réseau de partenaires du CODINF (plusieurs milliers de signalements) et les radiations du registre du commerce, notamment dues aux jugements de procédures collectives.

Tarif forfaitaire de 50 € HT par an

Les services complémentaires inclus :


- des lettres de relances à vos débiteurs,
- des conseils personnalisés sur la gestion des encours clients,
- l’accès à des solutions d’assurance-crédit et de recouvrement amiable ou contentieux.

+ d'infos à ce sujet
Banque de France : la conjoncture dans votre région en avril 2016
BDF
Le site internet de la Banque de France propose des statistiques économiques régionales issues d’informations recueillies mensuellement auprès des chefs d'entreprises de la région sur l'évolution de la conjoncture économique dans l'industrie, les services marchands, la construction et le commerce de gros.

Connaître la conjoncture économique de votre région (avril 2016) :


https://www.banque-france.fr/economie-et-statistiques/conjoncture-et-croissance/publications-regionales.html

PROMOTION DES METIERS

Rénovation des diplômes de la filière maintenance des matériels : parution officielle des nouveaux BAC PRO et CAP
BO
La publication officielle au JO du 27 avril dernier, des arrêtés du 24 mars 2016 portant création du CAP et du BAC PRO Maintenance des matériels, marque l’aboutissement des travaux de réécriture menés par le ministère de l’éducation nationale et les représentants de la profession.
Un travail constructif qui a veillé à assurer la cohérence et la progressivité entre l’ensemble des diplômes de la filière, CAP, BAC PRO, et bientôt BTS puisque ce dernier est également en cours de rénovation. Une actualisation rendue nécessaire au regard des évolutions des métiers, des technologies, mais aussi du cursus de formation, notamment avec le récent passage au BAC PRO 3 ans.

Les deux diplômes entreront donc en vigueur, dans leur nouvelle version, dès la rentrée de septembre.

Tous les documents disponibles sur :

CAP
http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=101411
http://eduscol.education.fr/referentiels-professionnels/i001.html

BAC PRO
http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=101516
http://eduscol.education.fr/referentiels-professionnels/i002.html
Concours Général 2016 : en avant la pratique !
concours2016
C’est cette semaine que se retrouvent au lycée Champo de Mauléon (Pyrénées-Atlantiques - 64) les 9 jeunes qualifiés pour participer aux épreuves pratiques du Concours Général 2016. Du 18 au 20 mai, ces candidats, élèves ou apprentis de terminale BAC PRO, vont pouvoir démontrer leurs talents de mécaniciens d’excellence au jury composé de professionnels et d’enseignants des 3 spécialités de la maintenance des matériels : TP/manutention, agricole et espaces verts.
Bonne chance à eux et rendez-vous début juillet pour la proclamation du palmarès à la Sorbonne.
Jeu concours photos : Dernière chance de gagner un drone !
metiers drone
La quatrième et dernière période du jeu concours photos lancé par DLR et ses partenaires Cisma et Seimat vient de démarrer.

Dernière opportunité offerte par la profession aux jeunes de 12 à 18 ans pour poster leur photo d’un matériel de travaux publics ou de manutention en situation insolite ou surprenante sur www.jeu-tp.com afin de tenter de gagner, comme Pierre, Manon et Mathieu, un super drone Parrot - Airborne Night Blaze !

Une information à diffuser largement dans les entreprises, lycées professionnels, CFA et collèges grâce à l’affiche à télécharger. Affiche jeu concours

Mathieu 
Cournon d’Auvergne (63)

SÉCURITÉ - ENVIRONNEMENT

COLBER Location nouvellement labellisé
labelSE nexs
La société COLBER Location, dirigé par Franck COLOMBO, basée à Thiais (94), vient d’obtenir la labellisation niveau SE+ pour son siège et ses agences. C’est la 9ème entreprise à obtenir le label.

Le référentiel SE+ englobe les aspects de sécurité et d’environnement de l’atelier mais il va bien au-delà en intégrant aussi notamment, la formation, la gestion des déchets ou les risques pour les travailleurs itinérants.

Pour obtenir plus de renseignements sur le label, son mode d’obtention, le contenu du référentiel, http://www.label-securite-environnement.fr ou contactez Julie DUVAL au 01 49 89 32 41.

TRIBUNE MEMBRES ASSOCIÉS DLR

3Li DMS aide les entreprises à prendre le virage de la transformation numérique
logo 3LI
Editeur et intégrateur de solutions de gestion sur Microsoft Dynamics, 3Li est une entreprise à taille humaine et membre du DLR depuis plusieurs années. Basée aux quatre coins de l’hexagone, nous sommes attachés à la proximité de nos clients en leur assurant un service professionnel et compétent grâce à notre équipe de partenaires techniques reconnus dans le monde entier.
 
3Li DMS est notre nouvelle solution de gestion distribuée sur l’ensemble du territoire français. Moderne et entièrement intégrée, notre solution est dédiée aux secteurs de la distribution et de la location de matériels de travaux publics, de la manutention et levage et du machinisme agricole.

La solution DMS a été conçue comme une «application métier» de l’ERP Dynamics AX de Microsoft par notre partenaire Annata et offre des outils analytiques puissants et faciles d’utilisation. La solution utilise les caractéristiques standards de Microsoft Dynamics AX et des caractéristiques développées spécifiquement pour les métiers représentés par le DLR. La solution tire parti des années d'expérience et des meilleures connaissances de la pratique acquise en travaillant avec des entreprises leaders de ces secteurs. De la fabrication, en passant par la vente et jusqu’à la distribution et la location, notre solution est déployée pour couvrir tous les besoins spécifiques de votre entreprise et permet aux utilisateurs de créer facilement des rapports et des analyses conçus pour fournir des informations en temps opportun et cela, de manière simple et lisible.

La solution DMS a été conçue comme une «application métier» de l’ERP Dynamics AX de Microsoft par notre partenaire Annata et offre des outils analytiques puissants et faciles d’utilisation. La solution utilise les caractéristiques standards de Microsoft Dynamics AX et des caractéristiques développées spécifiquement pour les métiers représentés par le DLR. La solution tire parti des années d'expérience et des meilleures connaissances de la pratique acquise en travaillant avec des entreprises leaders de ces secteurs. De la fabrication, en passant par la vente et jusqu’à la distribution et la location, notre solution est déployée pour couvrir tous les besoins spécifiques de votre entreprise et permet aux utilisateurs de créer facilement des rapports et des analyses conçus pour fournir des informations en temps opportun et cela, de manière simple et lisible.

+ 75% des utilisateurs AX voient leur ROI positif après 23 mois

Certifiée, la solution DMS suit les méthodologies des « Best practices » de Microsoft, ce qui minimise les besoins de mises à jour. La solution est fiable et évolue constamment grâce à un plan de développement cohérent en fonction des besoins «métiers » et en adéquation avec celui de Microsoft Dynamics AX.
Actuellement en pleine transformation numérique, tous nos produits sont compatibles avec l’ensemble des outils de mobilité. Les applications ERP sur les téléphones portables, ou les tablettes permettent aux professionnels de visualiser en temps réel la totalité de leur activité. Ils bénéficient alors d’une expérience utilisateur fluide, intuitive et pro-active. Les utilisateurs peuvent également faciliter leurs connexions de n’importe où, n’importe quand et à n’importe quel moment et sur tous les supports connectés de leurs choix.
Volvo CE, Claas, Saracakis, Brimborg, Power Farming, TBF Thompson et Hunday font partie des sociétés qui utilisent actuellement cette solution.
 
Plus d’information sur :
http://dms.3li.com contact@3li.com - Tél : 01.55.93.02.00


Le SAV est mort, vive les SABE !
cepheus news
Quelle que soit la taille de l’entreprise, quel que soit son secteur d’activité, les managers ne peuvent se contenter de décider à court terme. Ils ne peuvent plus se limiter à gérer les urgences du quotidien. Ce qui pouvait encore fonctionner, il y a une vingtaine d’années, conduira immanquablement aujourd’hui l’entreprise vers sa fin. Il n’a jamais été si simple d’inventer le futur, bien qu’il n’ait jamais été si compliqué de s’y projeter. Tout simplement parce que le futur n’est pas qu’une extension du passé, ni du présent, et le sera de moins en moins.

Certes, inventer le futur nécessite de connaître le passé et de s’imprégner du présent. D’observer la société, la culture, l’économie, la finance, les comportements (clients, fournisseurs, partenaires institutionnels, collaborateurs)… localement et globalement. De comprendre les motivations et les inspirations individuelles et collectives.

Parmi les urgences à traiter, il sera judicieux de réfléchir sur la place réelle du client, et plus généralement de l’humain, dans l’entreprise. Cette réflexion doit évidemment se nourrir des évolutions technologiques, des évolutions des comportements et des modes de consommation, des évolutions sociétales et réglementaires. Le client d’aujourd’hui est plus volatile car plus sollicité, plus exigeant car plus informé, plus spontané car plus à la recherche de bien-être immédiat.

La relation avec les clients s’en trouve grandement modifiée, si ce n’est perturbée, selon les organisations en place. Le service qui gère les clients, le Service Après-Vente (SAV) ou Service Client, et qui doit avoir la charge de développer une relation durable avec les clients, n’est pas forcément préparé à cette évolution.

Trop souvent (encore) cantonné aux aspects techniques de sa fonction (réparer, dépanner, échanger, livrer, mettre à jour…), le SAV n’est pas exploité pour ce qu’il devrait être : un outil puissant de génération de lien avec les clients, de marges, d’innovations et de fidélisation.

A tel point que Cepheus Group, cabinet spécialisé dans la transition vers les services à valeur ajoutée, propose de changer cette dénomination "SAV" en "SABE", pour Services Associés aux Biens d’Equipement.

Pourquoi changer cette appellation commune ?

Le terme « SAV » est encore trop souvent, dans près de 74% des cas selon la dernière étude nationale réalisée par Cepheus Group, considéré de manière restrictive, comme un "mal nécessaire". On pense immédiatement à ce service en tant que fonction technique, appelée communément le "service SA". Mais cependant, cette définition est loin d’être exhaustive. Suivant les entreprises, la "fonction SAV" peut concerner un périmètre d’intervention très limité ou au contraire couvrir l’ensemble des différents types de prestations de services, selon l’activité et la taille de l’entreprise, ou son mode d’organisation. En définitive, la notion de "SAV" doit être étudiée au cas par cas, dans la mesure où chaque entreprise la perçoit différemment.

Quel futur pour le SAV, devenu SABE ?

Pour les « SABE », le futur est de devenir le premier centre de profit de l’entreprise, en alliant l’intégration de technologies, des organisations internes revisitées, des méthodes agiles renforçant l’intelligence collective et des modes de management novateurs.
Et parce que vous aurez cette vision stratégique, d’une "Culture des Services Associés" pour votre activité, vous serez en capacité de créer le futur. Cette approche des "SAB" vous invite à penser "Solutions" à la place de "Produits" : les économistes parlent alors de "Couple Produit-Services" (ou encore "d’économie de la fonctionnalité"), où les services sont fournis en complément d’un produit, en vue d’en optimiser l’utilisation et d’en augmenter la valeur pour le client. Les "SABE" sont alors là, dans cette "orientation client" qui génère de la valeur ajoutée pour lui, pour apporter directement ou indirectement du profit à votre entreprise.

Bien entendu, cela implique que produit et services soient pensés ensemble, simultanément en matière de conception (voire de "co-conception avec les clients"), de qualité et d’allocation de ressources.

Pendant que d’autres subissent, vous allez pouvoir commencer à diffuser votre message pour imposer et accélérer les évolutions que vous pressentez. Amorcer un changement aussi profond que vital, est un travail de patience et de persévérance. N’est-ce pas aussi le paradoxe de notre époque ? Nous devons agir vite, très vite, tout en agissant pour le moyen et le long terme, alors que tout le paradigme économique actuel est basé sur le court terme. Et si les "SABE" étaient un des leviers pour résoudre cette équation

Laurent Mellah
CEPHEUS GROUP
l.mellah@cepheusgroup.com
www.cepheusgroup.com


Info ! Vous souhaitez savoir comment se positionne votre SAV par rapport aux moyennes de votre secteur d’activité ? Remplissez le questionnaire en ligne SAV Profiler : www.savprofiler.com. Et nous vous enverrons gracieusement et en toute confidentialité, le graphique de votre positionnement et nos préconisations.

AUTOUR DE NOUS

Loi Macron : le dispositif de suramortissement qui bénéficie aux matériels de chantier prorogé jusqu'en avril 2017
macron
L’information a été confirmée en bonne et due forme en date du 12 avril dernier par le BOFIP (Bulletin Officiel de la Direction Générale des Finances Publiques) : le dispositif de suramortissement prévu dans la Loi Macron du 6 août 2015 sera prolongé jusqu’au 14 avril 2017.

Pour rappel, la loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, dite "Loi Macron", mesure de soutien à l’investissement productif, instaure des avantages fiscaux aux entreprises investissant dans du matériel. Exemple : une entreprise qui doit acquérir un nouvel équipement industriel, bénéficie d’un avantage fiscal exceptionnel qui lui permet de déduire de son résultat imposable 40% du prix de revient de ce bien. Le montant est déduit du bénéfice linéairement sur la durée d’amortissement.

Un signal fort adressé aux professionnels des matériels de construction et de manutention touchés par l’atonie du marché en France.

Quels investissements sont éligibles ? L’ensemble des matériels et outillages utilisés pour des opérations industrielles de fabrication ou de transformation, c’est-à-dire l’immense majorité des équipements industriels.

Les organisations professionnelles du secteur (Seimat, Ficime, Simotherm…), mais aussi les distributeurs et les loueurs, entre autres, s’en réjouissent : "Nous sommes pleinement satisfaits de cette décision. Ce qui prouve que nos demandes et actions répétées auprès des pouvoirs publics au cours de ces dernières semaines, ont été entendues !", fait savoir le Seimat.

+ d’infos : http://www.economie.gouv.fr
Construction de logements : résultats à fin avril 2016
CONSTRUCTION 2015
Le ministère du Logement vient de publier les résultats de la construction au premier trimestre 2016. Du bon et du moins bon ! Pour le moins bon, le ministère se veut rassurant : « Le début d'année 2016 confirme le dynamisme du secteur de la construction », indiquant que les résultats à fin mars « attestent de la solidité de la reprise de la construction observée depuis un an ».

De janvier à mars 2016, le nombre de logements autorisés à la construction, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS-CJO), diminue en France de 4,5% par rapport aux trois mois précédents. Les autorisations à construire des logements individuels diminuent de 3,0% et celles des logements collectifs (y compris résidences) de 5,4%. 

Sur la même période, le nombre de logements mis en chantier augmente de 0,1 %. Les mises en chantier de logements collectifs augmentent de 0,7% et celles de logements individuels diminuent de 0,8%.

En données brutes cumulées sur douze mois, le nombre de logements autorisés à la construction (393 700 unités) augmente de 7,7% par rapport au cumul des douze mois antérieurs. Le nombre de logements commencés (353 200 unités) s’accroît de 3,1%.

Cumulé sur douze mois, le nombre de logements collectifs autorisés, y compris en résidences, augmente de 11,4% par rapport au cumul des douze mois précédents : +11,4% pour les logements collectifs et +11,2% pour les logements en résidences.

Les mises en chantier de logements collectifs, y compris en résidences, augmentent aussi de 6,1%. L’évolution est contrastée : +7,9% pour les logements collectifs, -4,8% pour les logements en résidences.

Construction de locaux

Au cours du premier trimestre 2016, un peu plus de 8,8 millions de m² de locaux non résidentiels ont été autorisés, soit une hausse de 12,3 % par rapport à l’an passé. Hormis les secteurs de l’artisanat, tous les autres secteurs sont orientés à la hausse.

Pour les douze derniers mois, les autorisations de locaux non résidentiels s’élèvent à un peu plus 36,6 millions de m², en hausse de 6,1% par rapport à la période d’avril 2015 à mars 2016.

Près de 6,5 millions de m² de locaux non résidentiels ont été mis en chantier de janvier à mars 2016, soit une hausse de 9,9% par rapport à la période de janvier à mars 2015.

Sur un an, d’avril 2015 à mars 2016, les mises en chantier de locaux non résidentiels s’élèvent à près de 23,8 millions de m², en baisse de 2,7% par rapport à la même période l’an passé.
Ecofolio : lancement de la campagne de contrôles 2016
ecofolio 2016 La campagne 2016 de contrôles des déclarations de tonnages vient de débuter.
Comme chaque année, et conformément au cahier des charges du Ministère de l’Ecologie, Ecofolio met en place un processus de contrôles afin de s'assurer de la juste déclaration de tonnages de ses adhérents.

Ecofolio recoupe trois types de vérifications pour garantir un traitement équitable entre les différents émetteurs de papiers :

Des contrôles de cohérence sont effectués de manière automatisée sur l’ensemble des déclarations entre le 1er janvier et le 29 février 2016 ;

Des contrôles sur pièces sont réalisés entre les mois d’avril et de juin 2016. Ce dispositif permet de valider les tonnages déclarés ainsi que l’attribution des bonus/malus du Barème Eco-Différencié par l'étude de justificatifs fournis par les adhérents placés sous contrôle (factures, attestations…) ;

Des audits ou contrôles sur place sont organisés entre les mois d'avril et de septembre. Ils permettent de vérifier l’exactitude des éléments déclaratifs et d’accompagner les adhérents afin de consolider leurs méthodes de traçabilité et de suivi de papiers assujettis.

+ d’infos : www.ecofolio.fr/actualites/declaration-lancement-campagne-controles-2016
Bilan du taux d'accidents mortels avec des PEMP
ipaf news
Le taux d'accidents mortels liés aux plates-formes élévatrices mobiles de personnes (PEMP) demeure constant, ceci malgré l'augmentation de la flotte de PEMP de location et du nombre total de jours travaillés de ces matériels dans le monde entier.

La publication de l'IPAF des données d'accidentologie relatives aux PEMP en 2015 et les premières estimations du taux d'accidents mortels confirment que les PEMP représentent toutefois l'un des moyens d'accès les plus sûrs pour effectuer des travaux temporaires en hauteur si l’on s’en tient à leur dégressivité au cours des trois dernières années.

Ainsi, en 2015, le nombre de jours d'utilisation par an d'une machine louée atteint 192,2 millions et le nombre de décès relatifs aux PEMP rapportés s'élève à 68, ce qui donne un taux d'accidents mortels de 0,035. Ces chiffres sont à comparer avec ceux de 2014 (182,4 millions de jours d'utilisation par an pour 64 décès) et de 2013 (168,4 millions de jours d’utilisation par an pour 68 décès).

Les données d'accidentologie de 2013 à 2015 indiquent par ailleurs que les causes principales des décès sont les suivantes : chute de hauteur (31%), retournement (27%), électrocution (15%) et coincement (15%).

Ces données permettent à l'IPAF d'améliorer les programmes de formation, de mettre au point des guides techniques, de cibler des professions ou activités à risque et de publier les résultats des recherches afin de faire évoluer les normes. À ce titre, les entreprises utilisatrices sont invitées à rapporter à l’IPAF les accidents dont elles ont connaissance.
Connexion21 : quelles infrastructures léguerons-nous à nos enfants et petits-enfants ?
connexion21
Lancée officiellement le 19 avril dernier à Paris (cf. Newsletter DLR avril 2016), cette association loi 1901 créée par une vingtaine d’acteurs du monde de la construction a pour but de défendre les projets d’infrastructures, souvent battus en brèche.
Elle accentue l’enjeu, vital pour l’avenir, d’être à la hauteur des besoins en la matière.

Connexion21 compte déjà près de vingt membres, et a vocation à réunir à terme des particuliers, des associations comme des personnes morales partageant sa vision :
- institutions,
- entreprises de travaux publics,
- fabricants et distributeurs de matériaux,
- fabricants de matériels, systèmes, composants et équipements associés à ces matériels,
- loueurs de matériel ou d’équipements,
- sociétés de service qui exploitent ou entretiennent les infrastructures,
- maîtres d’ouvrage,
- maîtres d’œuvre,
- sociétés de conseil et experts.

Voir le film du lancement :
https://www.youtube.com/watch?v=JQi2LTisMoA

+ d'infos : http://www.connexion21.org

À L'INTERNATIONAL

Convention de l’ERA : "The next 10 years"
era
À l’occasion de son dixième anniversaire, l’ERA organise sa Convention annuelle au Clarion Sign Hôtel de Stockholm (Suède), les 8 et 9 juin 2016, sur le thème : « Les dix prochaines années ».
 
Désormais reconnue dans le monde entier comme l'événement européen de la Location, la Convention sera pour tous les membres l’opportunité d'examiner ce qui a été fait par l'ERA au cours de la dernière décennie et de réfléchir sur ce qu’il est convenu de faire au cours des « dix prochaines années ».

Côté festivités, le 7 juin sera donné le dîner d'anniversaire de l’ERA (réservé aux membres). Quant au traditionnel dîner de gala de l’European Rental Awards, il se tiendra le 8 juin au Clarion Sign Hôtel.

ERA newsletter : http://www.khl.com/enewsletter/view_era/item116540
+ d’infos : www.erarental.org - era@erarental.org

SALONS

JDL CUP à la barre !
JDLCUP NEWS
C’est avec un vent favorable que se déroulera le 2 juin 2016 la 2ème édition de la JDL CUP (JDL Groupe) dans la baie azuréenne de Cannes. On attend près de 200 participants issus des secteurs du BTP et de l’industrie.

Les équipages, composés de constructeurs de grues de manutention, de nacelles, de chariots, de colis lourds…, accueilleront clients et collaborateurs venus de tous horizons du BTP et de l’industrie. Mais ce sont aussi des entreprises de location, de levage et de transport qui prendront elles-mêmes la barre des 15 bateaux attendus dans la rade.



Cette opération, qui prend de l’ampleur cette année, donne l’occasion aux entreprises du secteur de développer, affiner et renforcer des relations commerciales dans un cadre unique au monde.

Ouverte à tous, y compris aux futurs marins sans expérience ni connaissance particulière, la JDL CUP 2016 rassemblera la profession entre Cannes et les Îles de Lérins. Cette journée se terminera par la remise des prix où tous les navigateurs se retrouveront pour partager les moments forts en émotion de cette JDL CUP 2016.

Informations et inscriptions : www.jdlcup.com
Les JDL MED 2016
JDLMED
Du mercredi 12 octobre au vendredi 14 octobre 2016 se tiendront à Marseille (Parc Chanot) les JDL MED, grand rendez-vous des plus grands fabricants d’engins de manutention, de l’élévation de personnes, de levage, de la manutention portuaire, du transport exceptionnel et des colis lourds. Plus de 200 marques seront représentées.

10000 visiteurs venus de la France entière, d’outre-mer et de 45 pays dont 32 francophones, se rencontreront durant ces 3 jours dans un climat convivial et surtout favorable à l’économie du secteur.

Les JDL MED, c’est 34000 m2 d’espace extérieur d’exposition, 6000 m2 d’espace intérieur, plus d’une centaine d’exposants dont certains leaders du marché pourront effectuer des présentations de leurs matériels avec de nombreuses avant-premières sur une aire de démonstration de 2000 m2.

Demande de badge gratuit : www.jdlmed.com
Interoute & Ville 2016
INTEROUTE
Interoute & Ville, grand rendez-vous européen de la mobilité, se tiendra du 14 au 16 juin 2016 à Paris • Porte de Versailles (Hall 1).
Au total, 6 000 professionnels de la route y sont attendus (maîtres d’œuvre et d’ouvrage, fournisseurs de matériels et de matériaux, entreprises de construction…).

Le DLR sera présent sur son stand N° 1A056

Commander votre badge gratuit  : 
votre code de gratuité : PROMODLR
http://badges.interoute-ville.com/?IdC=&IdNode=1132&Lang=FR



OPTIMISEZ VOTRE VISITE
Téléchargez l’appli gratuite officielle du salon !

LU DANS LA PRESSE

Chantiers de France, Construction Cayola, Le Moniteur...
PRESSE 2015
Chantiers de France (Mai 2016) : Matériels d’occasion : Pression sur les prix. Le prolongement de la Loi Macron qui profite aux matériels neufs, met sous pression le marché des occasions en France. Dans ce contexte, la possibilité de pouvoir commercialiser son matériel de seconde main sur le marché international permet d’en tirer le meilleur prix...


Construction Cayola (09/05/2016)
: PEMP : la location en croissance de 4%.
En 2016, le parc mondial de plates-formes élévatrices mobiles de personnes (PEMP) en location compte 1 170 000 unités soit une hausse de 4% par rapport à 2015. Selon le rapport, qui concerne 10 pays européens, l’Espagne, l’Italie, la Suède et l’Allemagne réalisent la plus grande croissance avec 5% en 2015. En comparaison, les marchés du Royaume-Uni et de la Norvège ralentissent. A contrario, la Finlande, la France, les Pays-Bas et le Danemark restent stables ou en légère hausse…

Le Moniteur (26/04/2016) : Travaux publics : après la pluie… la pluie. Au début de l’année, les travaux publics espéraient pouvoir redresser la courbe de leur activité après l’avoir stabilisée à bas niveau […] Mais d’après l’enquête d’opinion de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) portant sur le premier trimestre 2016, les chefs d’entreprises de TP interrogés en avril estiment ainsi que le climat conjoncturel se dégrade à nouveau…

Chantiers de France (14/04/2016) : Distribution : pourquoi une radiographie de la profession est-elle nécessaire ? Succédant à Luc Soldermann à la prési­dence de la Commission Distribution au sein du DLR, Antoine Le Quellec juge urgent de continuer à revaloriser le métier. Explications.
La distribution de matériels pour le BTP et la ma­nutention est un métier complexe qui requiert un véritable savoir-faire et dont l'image tend à se déliter. Telle est l'analyse d'Antoine Le Quel­lec, président de la Commission Distribution au sein du DLR, qui en souligne les spécificités.… lire la suite
 

Liens

partager