En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérez mes cookies.

Evolution de la conjoncture - Baromètre conjoncturel T1-2017

barometre DLR petit 2017
Edito de Nicolas BOUZOU / Asteres

L'économie nationale cherche une nouvelle dynamique
Au premier trimestre 2017, l’économie nationale a enregistré sa plus faible croissance depuis deux ans, rompant ainsi la dynamique engagée depuis 2015. La demande intérieure est ralentie par une consommation poussive. L’investissement des entreprises, dopé par le dispositif de suramortissement exceptionnel, reste à un niveau élevé mais peine à relancer la production. Le volume d’activité dans l’industrie atteint tout juste sa moyenne de longue période, le chômage se maintient à un niveau record et les exportations, atones, pèsent sur la balance commerciale.
Ce bilan masque toutefois une reprise soutenue dans la construction. L’investissement immobilier des ménages progresse et nourrit une demande de nouveaux logements. Les mises en chantier comme le nombre de permis délivrés accélèrent pour le 5e trimestre consécutif. Cette inflexion positive soutient l’activité des fournisseurs de matériel de chantier, dont le chiffre d’affaires a bondi au premier trimestre. Côté clients industriels, le dispositif de suramortissement exceptionnel nourrit toujours une demande d’équipement. Dans un contexte de croissance faible, un effet de saturation contient toutefois la progression du chiffre d’affaires des fournisseurs de matériel de manutention industrielle. 
Le nouveau président, porteur d’une volonté de réformes structurelles, promet de libérer les énergies et de rompre avec la stagnation relative installée depuis la crise économique. Ses propositions pour soutenir le marché immobilier sont mesurées. Elles poursuivent les politiques engagées durant le quinquennat précédent : transfert des permis de construire aux échelons territoriaux supérieurs, stabilité normative, renforcement des programmes de rénovation urbaine et de transition énergétique, etc. Sa proposition concernant les travaux publics est plus ambitieuse : 20 milliards d’euros seraient affectés à la modernisation des infrastructures. Ce projet de relance par l’investissement est salutaire. Il reste toutefois suspendu à la marge de manœuvre politique que la composition de l’Assemblée nationale conférera au nouveau président.



Chiffre d’affaires au T1 2017 Variation annuelle

Distribution : + 14%
Location : + 13%
Manutention : + 1%
Levage : + 2%


PS : le baromètre complet est réservé aux membres du DLR



Nicolas Bouzou (ASTERES), économiste pour DLR, présente les bilans 2016 de la distribution, la location et la réparation de matériels de BTP et de manutention.


 

Liens

partager