En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérez mes cookies.

Evolution de la conjoncture - Baromètre conjoncturel T4-2017

barometre DLR petit 2017 Edito de Nicolas BOUZOU / ASTERES

L’économie française accélère en fin d’année

Le dynamisme de l’économie nationale se poursuit et se renforce. Après six ans de croissance modeste, le PIB a accéléré tout au long de l’année 2017 pour franchir une fois de plus la barre des 2% au quatrième trimestre 2017. Cette dynamique répond d’abord à une demande intérieure solide portée par une hausse de l’investissement des entreprises, peu affecté par l’extinction du dispositif de suramortissement au mois d’avril. Par ailleurs, le ralentissement du pouvoir d’achat et de la consommation des ménages est compensé par le dynamisme de la demande extérieure dans un contexte d’amélioration de la conjoncture mondiale et du redressement de la « marque France » à l’étranger. Alors que les importations ont patiné, les exportations ont progressé à un rythme soutenu, conduisant à un impact positif sur le PIB de la balance commerciale.
L’amélioration des perspectives est perceptible dans l’ensemble des secteurs clients. L’activité a continué de progresser dans la construction, les volumes de mises en chantier atteignant presque leur moyenne de longue période. La « sortie du tunnel » est enfin visible dans les travaux publics, tant du côté des clients publics que privés. L’accroissement de la production dans l’agriculture, dans l’industrie et dans les services atteste également du dynamisme de l’activité économique globale.
Le retour de l’activité dans le BTP bénéficie à plein aux loueurs de matériel de chantier, dont le chiffre d’affaires a continué d’accélérer (10% sur un an au quatrième trimestre). La dynamique a été moins favorable du côté des distributeurs, dont le chiffre d’affaires a enregistré une baisse de 13% sur un an. Cependant, cette baisse s’interprète comme un contrecoup de la hausse marquée du chiffre d’affaires fin 2016, et traduit simplement un ralentissement des achats de matériel de chantier après le choc de la demande provoqué par le dispositif de suramortissement (dit « dispositif Macron »).



Chiffre d’affaires au T4 2017 - Variation annuelle

Distribution : - 13%
Location : + 10%
Manutention : n/a*
Levage : n/a*



* En raison du faible nombre de participants ce trimestre, les résultats de l’enquête ne sont pas disponibles pour la Manutention et le Levage




PS : le baromètre complet est réservé aux membres du DLR



Nicolas Bouzou (ASTERES), économiste pour DLR, présente les bilans 2016 de la distribution, la location et la réparation de matériels de BTP et de manutention.


 

Liens

partager