Loc’Hebdo DLR – S16

LocHebdo-17
Édito de la semaine

Rappel : dans son communiqué de presse du mardi 14 avril, DLR réaffirme, sans ambiguïté aucune, que la très grande majorité de la profession Location est prête à la réouverture des sites et chantiers et à accompagner la reprise d’activité de ses clients, tous secteurs confondus.

Les loueurs sont d’ores et déjà prêts ; ils seront les partenaires actifs de la reprise d’activité de leurs clients dès que ces derniers les solliciteront.  



Ensemble nous sommes plus forts !
Joël Fruchart – Président de la Commission Location DLR



Le marché de la semaine n°15 (S15)

BTP : la parution du guide de l’OPPBTP n’a pas, pour l’instant, pour effet de générer la réouverture escomptée des chantiers. La semaine S15 a vu différentes communications de fédérations et organisations professionnelles de nos clients échanger sur le sujet. Les notions de surcoûts, liés à la complexité de mise en place du guide, apparaissent maintenant dans les différents communiqués ou articles de presse.

Jacques Chanut, président de la FFB, affirmait dans un article du FIGAROVOX/TRIBUNE paru le 09 avril, qu’il était hors de question de transiger avec la sécurité des équipes, que ce n’était pas négociable, tout en étant conscient des surcoûts importants que cela représenterait pour les milliers de TPE/PME.

Bruno Cavagné, président de la FNTP, demandait aux préfets, dans un article du MONITEUR paru le 09 avril, d'accélérer la relance de l'activité. Compte tenu de la dépendance de nombreux autres acteurs (maîtres d’ouvrage, fournisseurs, coordonnateurs sécurité, …), une circulaire ministérielle, diffusée aux préfets de région et de département, définit le rôle qu’ils vont jouer pour la reprise de l’activité. Bruno Cavagné demande, dans le cadre de la reprise des chantiers, qu’un comité de conciliation soit créé, afin d’apporter des solutions, au cas par cas, à l’ensemble des acteurs de la filière.

Quatre organisations professionnelles représentant les maîtres d'ouvrages publics et privés, dans un article de BATIACTU paru le 09 avril, se disent "vigilantes", après la parution du guide, sur la reprise des chantiers. Sans remettre en cause son utilité, elles dénoncent des mesures hors du champs de compétence de l'OPPBTP.
La Fédération des entreprises publiques locales (FedEPL), la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), la Fédération des sociétés immobilières et foncières (FSIF) et l'Union nationale des aménageurs (Unam), s'inquiètent, après la parution, le 02 avril, du guide de l'OPPBTP en vue de la reprise des chantiers, d'une "immixtion indue dans les relations contractuelles entre maîtres d'ouvrages et exécutants".

Synthèse de l’activité BTP de la semaine :
–> La majorité des chantiers, toujours à l’arrêt.
–> Mise en application du guide de l’OPPBTP, compliquée versus les mesures de confinement imposées à la population française.
–> Rumeurs de reprise des majors à partir du 20 avril sur certaines régions, idem pour Grand Paris Express.
–> À noter des différences notoires de reprise d’activité entre certaines régions (Est et Ouest).


LOCATION : les entreprises de location suivant toujours le rythme du BTP, la réouverture progressive d’agences en mode « drive » s’accentue sensiblement au sein de la profession. Les plages d’ouvertures sont spécifiques à chaque société, de la matinée à la journée.
Synthèse de la semaine
–> Optimisme plus présent, mais la prudence reste de mise.

Visibilité : une légère reprise se dessine, avec des clients de type artisans et PME. Quelques majors et grands comptes préparent la réouverture de certains chantiers, entre le 20 avril et début mai.

Tableau de bord de l’activité location pour l’ensemble de la profession

Chiffre d’affaires avril
: estimé de 0 à 15% MAXI versus N-1, il faudra attendre la fin de cette semaine S16 pour avoir un aperçu de chiffre d’affaires qui sera réalisé à fin avril par la profession.

Facturation des contrats LMD et LLD :  rien de changé, de la suspension à la facturation à 100%, négociation au cas par cas, chacun « se bat » pour la sauvegarde et la pérennité de son entreprise. Dans ce cadre, DLR communiquera de nouveau dans les jours à venir sur la notion de « force majeure ».
Garde juridique des matériels : position inchangée –> À la charge des clients, la force majeure ne peut être invoquée (cf. diffusions DLR sur le sujet + communication à venir).  

Recouvrement : les encaissements du mois de mars sont corrects, similaires aux mois précédents la crise sanitaire. L’inquiétude se porte sur les échéances à fin avril – mai – juin.

Chômage partiel : l’accord de chômage partiel pour « circonstances exceptionnelles, Covid-19 » a été accepté pour plusieurs entreprises de location, l’attention doit être portée sur les contrôles qui ne manqueront pas d’être effectués dans les semaines et mois à venir.

Relation avec les salariés : la reprise des salariés, qui accompagnera progressivement la réouverture des agences de location, doit se faire avec une attention particulière portée à l’état d’esprit de chacun. La peur est présente parmi les collaborateurs et il faut que les managers s’y préparent. 
La reprise de collaborateurs « de santé fragile » doit être également sous contrôle des managers afin de les protéger.
L’achat et la mise à disposition d’EPI est également un facteur rassurant, et contribue à diminuer l’inquiétude des équipes. 


Procédures opérationnelles en vigueur 

Les agences se préparent activement à la reprise, les différents documents (DUER, plan de prévention, PCA) sont remis à jour (idem S14).
La formation du personnel sur toutes les mesures de prévention mises en place (gestes barrières, port de masque, etc.) est fortement conseillée.
 
Rappel diffusion DLR du 10 avril : « Achat de masques : plateforme StopCovid19.fr » 
Avec le soutien de la DGE (Direction Générale des Entreprises), une plateforme professionnelle a été mise en place par une entreprise française pour mettre en relation les fabricants et les acheteurs de matériel de protection/désinfection nécessaires durant la crise sanitaire.
Il est notamment possible pour les entreprises de s’approvisionner en masques à « usage professionnel non sanitaire ». Les commandes sont possibles à partir de 5000 unités.
 
Communication de la DGE :

Plateforme StopCovid19.fr :

  
Préparation à la reprise d’activité 
Le nettoyage des matériels cause un réel surcoût lié à l’aspect spécifique « désinfection ». Les matériels équipés d’une climatisation demeurent une source d’interrogation : comment faut-il les traiter ?
Certains envisagent la facturation de cette prestation de désinfection sous l’intitulé « Covid-19 », en intégrant celle-ci dans les Conditions Générales, mais surtout les Conditions Particulières, tout en mettant en place un affichage spécifique en agence.


Quelques nouvelles des commissions Distribution, Grues à tour, Sanitaires et Unités Mobiles, ACIM – modules 
Distribution –> arrêt brutal de l’activité, la reprise se fera sur le long terme avec une première vision à échéance de septembre 2020.
 ACIM – modules –> la majorité des loueurs de modulaires n’acceptent pas le gel des loyers sur les chantiers arrêtés. L’aménagement des modules évolue avec l’adjonction de vestiaires versus le confinement.
 Grues à Tour –> de 50 à 80% des loyers GAT sont facturés durant les arrêts de chantiers liés à la crise sanitaire.
 SUM (Sanitaires et Unités Mobiles) –> évènementiel = zéro activité – reprise timide, idem généralistes, sur le BTP, avec développement de nouveaux services (points d’eau, etc.) et une augmentation du nombre d’unités mobiles demandées versus la sécurité sanitaire sur les sites. 


Nous vous donnons rendez-vous mercredi 22 avril pour le nouveau DLR LOC’Hebdo S17.


Bon courage et faites attention à votre santé, celles de vos proches et de vos collaborateurs.


Si vous souhaitez me contacter, ci-dessous mes coordonnées :

FRUCHART Joël
Président Commission Location DLR
Port : +33 6 07 08 31 31
E-mail : joel.fruchart5@gmail.com