Loc’Hebdo DLR – S27

S27 image 2 Édito de la semaine


C’est l’été ! 
Le mois de juillet débute cette semaine, mois traditionnellement fort pour la profession. Et pourtant, la reprise est toujours très lente, avec une situation toujours compliquée sur les grandes métropoles.
Les durées de location sont très courtes, avec une pression tarifaire de plus en plus présente.
La visibilité ne dépasse pas quelques semaines, voire quelques jours.
Le regain d’activité espéré en août, suite à l’arrêt des chantiers durant la Covid-19, est de plus en plus aléatoire. L’état d’esprit est plus aux vacances qu’au travail…
La bonne nouvelle, c’est que les élections municipales sont terminées, quelle que soit la couleur des municipalités, elles vont devoir avancer et prendre des décisions budgétaires.

Ensemble nous sommes plus forts !

Joël Fruchart – Président de la Commission Location DLR






Le marché de la semaine n°27 (S27)


BTP : l’essentiel de l’information est repris dans l’édito… 
A noter que l’activité est correcte avec les TPE et PME, beaucoup plus aléatoire avec les majors du BTP.
L’activité sur les grandes métropoles demeure toujours compliquée. 
Les mois de juillet et août devraient néanmoins avoir une activité correcte, plus ou moins forte en fonction des régions concernées, la région PACA semble plus lente à la reprise.  
Les élections municipales sont terminées, l’incidence sur l’activité des clients est difficile à mesurer dans ce contexte de sortie de crise sanitaire et de changement de cap pour une grande majorité de municipalités. 


Synthèse de l’activité BTP de la semaine 
–> L’été ne suscite pas d’inquiétude majeure, même si le mois d’août semble moins prometteur que prévu.
–> Le manque d’activité prévu à la rentrée, lié à la chute brutale des appels d’offres publics et privés, inquiète fortement la profession du BTP.

Focus sur quelques extraits d’articles parus en semaine S27 concernant l’activité BTP en France et la représentativité de notre profession dans le monde :


Le Moniteur – 30 juin : Biodiversité, passoires thermiques, "bétonisation" : Emmanuel Macron répond à la Convention citoyenne pour le climat

Moratoire sur les nouvelles zones commerciales, passoires thermiques… Le président de la République a répondu ce 29 juin aux propositions de la Convention citoyenne pour le climat. Il a notamment annoncé un fonds pour la conversion écologique dont profitera le bâtiment.
« Le temps est à l'action », a déclaré lundi Emmanuel Macron en endossant quasiment toutes les propositions des 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat qu'il a reçus à l'Élysée, au lendemain du large succès aux municipales des écologistes.

« On doit remettre l'ambition écologique au cœur du modèle productif », a affirmé le chef de l'État. Il a notamment annoncé que 15 Mds€ supplémentaires seraient injectés sur deux ans pour la conversion écologique. Ce fonds sera mis en place dans le plan de relance, attendu à la rentrée, pour « investir dans les transports propres, rénover nos bâtiments » et « inventer les industries de demain ».

Batiactu – 30 juin : Bercy dévoile son plan de relance post-Covid pour les artisans et indépendants

ENTREPRISES. Alors que se poursuit l'examen parlementaire de la loi de Finances rectificative post-coronavirus, le ministère de l'Économie présente son propre plan de relance à destination des artisans et indépendants. Au programme : nouvelles mesures de soutien à leur trésorerie, accompagnement renforcé aux outils numériques et redynamisation des territoires.

Un plan de relance qui se veut "puissant" et "ambitieux" et qui se décompose en trois volets. 
1. "Le premier vise à accompagner les entreprises durant la phase de reprise en matière de trésorerie et de simplification de leur environnement de travail"
2. Le deuxième volet du plan consiste à "accompagner la transformation numérique et écologique des artisans". Ici, l'objectif est de permettre aux entreprises d'augmenter leur chiffre d'affaires en recourant à ces technologies.
3. Troisième et dernier volet, celui de "la dynamisation du commerce de proximité dans les territoires", principalement ceux au tissu économique déjà fragilisé et qui risquent de souffrir encore plus de la crise du coronavirus.

Le Moniteur – 30 juin : Cinq Français dans le Top 100 mondial de la location

Chaque année, le magazine International Rental News (IRN) publie son classement des cent plus gros loueurs de matériels de la planète
–> Sans surprise, l'américain United Rentals trustait toujours la plus haute marche du podium, du haut de son chiffre d'affaires 2019 de 8,32 milliards d'euros.
–> Il devance le britannique Ashtead Group (5,31 milliards) et le japonais Aktio Corp. (2,31 milliards). 
–> Grâce au rachat du finlandais Ramirent l'an passé, le numéro un français Loxam gagne deux places et talonne désormais ce trio, avec 2,295 milliards d'euros d'activité en 2019.
–> Kiloutou reste en seizième position (737 millions), malgré l'acquisition l'an passé de l'italien Sticar et de l'enseigne hexagonale Franche-Comté Matériels
–> Mediaco reste stable à la 37e place (320 millions estimés), 
–> Le lyonnais Uperio – issu de la fusion entre Matebat et Arcomet – fait son entrée au 58e rang (200 millions) 
–> Tout comme Salti, 96e (100 millions).
–> À noter qu'avec 85 millions de revenus, le gascon Accès Industrie n'est qu'à neuf places de ce Top 100.

Félicitations à nos entreprises françaises !!

LOCATION 
Globalement une reprise d’activité correcte en province sur les mois de mai et juin, idem pour le prévisionnel de juillet et août.
Plus compliqué sur les grandes métropoles, il n’y a pas de règle, les jours se suivent et ne se ressemblent pas au niveau de l’activité.
La tension sur les prix est installée, avec des tarifs négociés à la baisse. 

Activités locations spécifiques
–> ACIM (modulaires) : la crise sanitaire a créé une demande supplémentaire au niveau des bases vie en location. Par contre, le développement du télétravail risque de provoquer une incidence négative durable sur la vente de modulaires. 
–> SUM (Sanitaires et Unités Mobiles) : activité forte, liée à la demande provoquée par la crise sanitaire, activité évènementielle toujours très basse. Discussion en cours avec l’OPPBTP sur l’édition d’un guide spécifique à la SUM.


Synthèse de l’activité location de la semaine 
–> Pas d’inquiétude majeure sur évolution du CA jusqu’à la fin de l’été.
–> L’activité du mois d’août sera certainement inférieure à celle attendue à la sortie du confinement… 
–> Vraie inquiétude sur l’activité des clients fin 2020 et année 2021 (appels d’offres publics et privés).
–> A noter que l’effet « élections municipales » a une incidence sur l’activité des clients, difficile à mesurer dans ce contexte de sortie de crise.


Tableau de bord de l’activité location pour l’ensemble de la profession 
Chiffre d’affaires de juin (en cours) : 
Estimation du chiffre d’affaires de juin (hors ACIM et SUM) : 
Moyenne globale à 90% versus juin 2019  attention il y a deux jours ouvrés de plus en juin 2020 (21 jours) versus juin 2019 (19 jours). Quelques performances entre 95% et 105% versus juin 2019.
Concernant la location généraliste, la tendance annuelle de CA est estimée à ce jour à -20% versus l’année 2019. 

Relation clients S27 : 
Client VINCI : la réception par la profession d’un avenant contractuel, portant la durée du contrat cadre en cours « location de matériels de chantier sans chauffeur », de trois ans à cinq ans, sans révision tarifaire, ainsi qu’une méthode de calcul de l’assiette BFA ne prenant pas compte les deux mois d’inactivité (Covid-19), indigne les loueurs. De nombreux adhérents souhaitent que DLR intervienne auprès de VINCI, voir si nécessaire par le biais du Médiateur des entreprises. Un courrier de DLR sera envoyé chez VINCI courant de semaine n°27. 

Recouvrement : Bonne tenue des délais de paiement à date, grâce à un investissement et un renforcement des équipes dédiées au sein de la profession. A noter que le versement des PGE favorise certainement la tenue des règlements. Vigilance maintenue sur la stabilité financière des entreprises. De l’avis général, une attention extrême devra être portée à la rentrée sur ce sujet.

Affaires Sociales & relation avec les salariés

Affaires sociales : 
Les négociations concernant la prise en charge de la garde d’enfants durant la période du confinement sont toujours en cours avec AG2R. DLR espère avoir un retour pour la rentrée de septembre.

Relation avec les salariés : Les réactions varient d’une société à une autre, mais deux tendances se détachent suite au déconfinement :
• Des salariés qui retrouvent une solidarité et un sentiment d’appartenance vis-à-vis de l’entreprise.
• Des salariés avec des pensées plus sombres, une mentalité dégradée vis-à-vis de l’entreprise.


Procédures opérationnelles en vigueur

Une nouvelle version du protocole de déconfinement a été communiquée aux adhérents et mise à jour sur le site de DLR le 25 juin.
Dernière version du protocole national de déconfinement :

Les nouvelles mesures sanitaires applicables au 24 juin 2020, dans tous les secteurs (Batiactu – 25 juin) :
Le respect des gestes barrières et de la distanciation physique est le cœur des mesures de protection des salariés :
–> Le respect d'une distance d'au moins un mètre entre les personnes devient la norme ; la jauge des 4 m² est désormais un simple outil qui reste proposé à titre indicatif.
–> En cas de difficulté à respecter cette distance d’un mètre, le port du masque est obligatoire pour le salarié.
–> Le salarié porte un masque lorsqu'il est amené à être en contact à moins d'un mètre d'un groupe social constitué librement de personnes qui ne portent pas de masque.
 
Le télétravail n'est plus la norme mais il reste une solution à privilégier dans le cadre d'un retour progressif à une activité plus présentielle, y compris alternée.
 
Les personnes à risque de forme grave de Covid-19 qui ne bénéficient pas d'un certificat d'isolement doivent pouvoir télétravailler ou bénéficier de mesures adaptées de protection renforcée.
 
Une attention particulière doit être portée par l'employeur dans l'application des mesures auprès des travailleurs détachés, saisonniers ou à contrat de courte durée.
 
Le protocole précise les consignes de prévention des risques de contamination manu-portée ainsi que d'aération ou encore d'élimination des déchets.
 
Le protocole rappelle la conduite à tenir en cas de salariés présentant des symptômes de Covid-19.

Divers :

Projet plateforme de dématérialisation :
DLR reprend les travaux avec le cabinet Eurogroup Consulting et l’équipe projet en septembre, et ce avec une phase de préparation dès juillet. Nous ne manquerons pas de revenir vers les adhérents de DLR dès que l’avancement des travaux sera significatif. 

GNR :
DLR a communiqué à ses adhérents le 25 juin, sur le report d’un an de la suppression de l’avantage fiscal.
Le texte légal précisant les modalités de ce report est toujours attendu.  


Prochain DLR LOC’Hebdo :

Sauf évolution et/ou information importante concernant notre profession, nous vous donnons rendez-vous courant septembre pour un nouveau DLR LOC’Hebdo.

Nous souhaitons que les semaines à venir soient conformes à vos souhaits, quels qu’ils soient !

Même si cette période estivale est propice au relâchement, continuez à faire attention à votre santé, celles de vos proches et de vos collaborateurs !

Joël FRUCHART 
Président Commission Location DLR
Port : +33 6 07 08 31 31
e-mail : joel.fruchart5@gmail.com
U-mgdA2BMa4iL