Résultats de la construction à fin juillet 2020
construction2020
Après une chute en mars et avril pendant le confinement, puis une reprise progressive en mai et juin, les autorisations et ouvertures de chantiers de logements se sont légèrement repliées en juillet 2020, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS-CJO). 
Cependant, de mai à juillet 2020, suite au confinement, la reprise des mises en chantier a été plus forte que celle des autorisations. De ce fait, le niveau des mises en chantier en juillet 2020 n¹est inférieur que de 8 % à la moyenne des trois mois entiers précédant le confinement (décembre 2019 à février 2020). En revanche, le nombre de logements autorisés à la construction en juillet 2020 est encore inférieur de 28 % à la moyenne des trois mois précédant le confinement, en données CVS-CJO. 
De mai à juillet 2020, les logements commencés ont connu un fort rebond (+25,2%) par rapport aux trois mois précédents (février à avril), en données CVS-CJO. Pendant les trois mêmes mois, les autorisations de logements ont été inférieures (-8,4%) à celles des trois mois précédents (février à avril). En effet, outre leur reprise moins rapide que celle des mises en chantier, les autorisations étaient très élevées juste avant le confinement, en février et pendant la première quinzaine de mars. 
Sur un an, d'août 2019 à juillet 2020, les logements autorisés et les logements mis en chantier ont diminué (respectivement -12,1% et -8,4%) par rapport aux douze mois précédents.

Logements autorisés
En un an, d'août 2019 à juillet 2020, 394100 logements ont été autorisés à la construction, soit 54200 de moins qu'au cours des douze mois précédents (-12,1%).
Les autorisations de logements collectifs ordinaires (-16,9%) et de logements individuels groupés (-10,8%) ont davantage baissé que celles des logements individuels purs (-6,6%) et des logements en résidence (-2,4%).

Logements mis en chantier
D'août 2019 à juillet 2020, 374700 logements ont été mis en chantier, soit 34200 de moins (-8,4%) qu'au cours des douze mois précédents.
Les logements individuels groupés ont davantage baissé (-12,5%) que les logements individuels purs et les logements collectifs ordinaires (respectivement -7,6% et -8,8%). Les logements en résidence ont moins diminué (-2,4%).

Commercialisation des logements neufs
Au cours du deuxième trimestre 2020, marqué par le confinement général de la population jusqu’à la mi-mai, 20400 logements neufs ont été réservés en France métropolitaine. Les réservations se contractent fortement par rapport au deuxième trimestre 2019 (-41,7%), avec un recul plus marqué dans le collectif (-42,3%) que dans l’individuel (-33,1%) tandis que les annulations de réservations sont en forte hausse (+31,4%).