PUBLICITÉS

        

SOMMAIRE NEWSLETTER FÉVRIER 2020


VIE DE LA FÉDÉRATION

• Trophées Grues à Tour 2021
• Webinaire Achats : 10 idées simples pour bien acheter !

MÉTIER - DISTRIBUTION
• Matériel : Les nouveaux enjeux de la distribution

MÉTIER - LOCATION
• Le calculateur de CO2 pour le matériel de construction : un calculateur qui pense pour vous !
• LOC’News DLR N°3 de février 2021

ÉCONOMIE DE LA PROFESSION
• Conjoncture Industrie & Services & Bâtiment à fin janvier 2021
• Lettre Codinf de décembre 2020

LES MEMBRES ASSOCIÉS ONT LA PAROLE
• DUSCONTROL : Une gamme complète d’aspirateurs d’extraction des poussières
• MAGSI : spécialiste français de l’accessoire

PROMOTION DES MÉTIERS
• L’ASDM* habilitée à percevoir la taxe d’apprentissage
• Quand les prof’ retournent à l’école… pour découvrir les métiers
• La vidéo Métiers de la maintenance des matériels de construction et de manutention à 360° à libre disposition
• Module Emploi 3MTPM : Idéal (aussi) pour préparer dès maintenant la rentrée !
• Écoles et entreprises conjointement mobilisées
• Le lycée Nicolas Barré d’Armentières (59) à découvrir en images…

AUTOUR DE NOUS
• Construction de logements T4-2020
• Artisanat du bâtiment : un 4ème trimestre en croissance
• CERC Occitanie : Bilan activité 2020 et perspectives 2021
• Les procédures collectives en 2020 en trompe-l’oeil
• Association de compétences pour la sécurité des grues

À L'INTERNATIONAL
• Convention de l'ERA les 16 et 17 juin - Maastricht
• Newsletter de l'European Rental Association (ERA)

CONFÉRENCES - SALONS - EXPOSITIONS
• Les JDL 2021 à Beaune : à vos inscriptions !
• "Construction Days" : Votre nouveau rendez-vous dédié au secteur de la Construction

LU DANS LA PRESSE
• Batiactu, Construction Cayola, Moniteur Matériels...


VIE DE LA FÉDÉRATION

Trophées Grues à Tour 2021
GAT trophée En 2021, les Trophées Grues à Tour sont de retour pour une 3ème édition !

DLR et SPMDG s’associent une nouvelle fois pour proposer ce concours, gratuit et ouvert à tous, et récompenser les professionnels talentueux et leurs actions réalisées au cours de l’année dans le secteur des grues à tour.

Monteurs, dépanneurs, fabricants, conducteurs… rendez-vous très bientôt pour connaître les conditions de participation de cette nouvelle édition !

En savoir + : https://trophees-gruesatour.fr
Webinaire Achats : 10 idées simples pour bien acheter !
Achats DLR 2021
Le 9 mars à 11H, DLR organise un webinaire consacré aux achats. En 45 minutes, le service Achats DLR partagera avec les participants 10 idées simples pour bien acheter. 

Entre le savoir et le faire, il y a souvent une réalité tenace : le manque de temps. Le service Achats DLR propose lors de ce webinaire une méthode et des outils pour s' organiser. A l’issue de ce webinaire, les adhérents de DLR pourront ainsi mettre en œuvre des actions simples, en toute autonomie, ou en se faisant accompagner par le service Achats. 
 
Définir des niveaux d'achats, challenger ses fournisseurs, privilégier le partenariat, choisir ses critères de qualité, mutualiser, tester, prendre en compte le TCO, établir un car policy, rédiger et afficher ses engagements... ce webinaire rappelle le B.A-Ba de la fonction achat et donne des pistes pour "faire" et "faire savoir" à l'ensemble des collaborateurs.

+ d'infos sur le service Achats DLR :
https://www.dlr.fr/Default.aspx?lid=1&rid=18&rvid=2234

Pour toute demande : contact@dlr.fr
Nouveaux adhérents DLR
nouveau adhérent news - AZURLOC
- BLM SAS
- MANDAMAT
- FUEL IT RENT (membre associé)

AZURLOC
Dirigeant : Laurence ENGEL
Activité : Location BTP
Ville : NICE (06)
+ d’infos : https://www.guidedlr.fr/GuideDetails.aspx?entr_id=4660&lid=4

BLM SAS
Dirigeant : Pascal BARILLER
Activité : Location BTP
Ville : VOULANGIS (77)
+ d’infos : https://www.guidedlr.fr/GuideDetails.aspx?entr_id=8306&lid=4

MANDAMAT
Dirigeant : Wilfried DURAND
Activité : Distribution BTP
Ville : SAINT-SYMPHORIEN D'OZON (69)
+ d’infos : https://www.guidedlr.fr/GuideDetails.aspx?entr_id=10331&lid=4

FUEL IT RENT (membre associé)

Dirigeant : François CLÉMENT
Activité : Fournisseur de capteurs connectées et de plateforme web métier à destination des loueurs
Ville : DIJON (21)
+ d’infos : https://www.guidedlr.fr/GuideDetails.aspx?entr_id=10302&lid=4

MÉTIER - DISTRIBUTION

Matériel : Les nouveaux enjeux de la distribution
METIER DISTRIBUTION
Le 2 février dernier, le mensuel Chantiers de France (Groupe Pyc Média), a convié les distributeurs de matériel de BTP à participer à deux webconférences animées par Jean-Noël Onfield, son Rédacteur en Chef, l’une sur le thème des « nouveaux enjeux techniques de la distribution », l’autre sur « ses enjeux économiques ».

Sur ce thème des « nouveaux enjeux techniques de la distribution » : Connectivité des matériels ; « 0 » panne non planifiée ; essor des motorisations alternatives au diesel ; avènement des matériels autonomes de demain... sont autant d’évolutions techniques auxquelles les distributeurs vont devoir y faire face : Comment assurer la proximité technique avec ses clients ? Avec quels profils de techniciens, quels outils pour quels services ? Du SAV au contrat de maintenant, comment (re)valoriser ses prestations…

De par leur expérience et leur compétence, Thierry Robert de Groupe NGE, Frédéric Hermant de Sami TP, Xavier Perard de Comptoir de Matériel, et Jean-Louis Grimaldi d’Alliance Compacts, ont pu apporter des réponses factuelles aux interrogations des participants. 

Il en a été de même pour la webconférence concernant « les nouveaux enjeux économiques de la distribution » dans un contexte ou le modèle « vente » tend aujourd’hui à évoluer. 

La valeur d’usage s’impose en effet chez les exploitants qui visent à optimiser leur CAPEX qui désigne toutes les dépenses effectuées par une société se rattachant à ses investissements matériels et immatériels à moyen et long terme, autrement dit par une gestion rigoureuse de leur parc, forcément conduisant à une redéfinition des différents ratios du distributeur (vente de matériels neufs, SAV, PR, location, occasion). 

Mais vers quel équilibre tendre ? Quel nouveau modèle économique définir ? Comment rajouter des lignes à la facture ? La location, pourquoi pas, mais jusqu’où ? Peut-on faire de l’occasion un centre de profit ?...

A toutes ces interrogations, là aussi, Jean-Marie Basset de Bergerat-Monnoyeur, Thierry Robert de Groupe NGE, Pascal Ragois de RH Finances, François Defrenne de Groupe Cimme et David Dahirel de Ritchie Bros, ont répondu présent en apportant autant que possible leurs avis et leur expérience de gestionnaire face à l’ampleur de la tâche !

MÉTIER - LOCATION

Le calculateur de CO2 pour le matériel de construction : un calculateur qui pense pour vous !
MÉTIER LOCATION NEWS
L’European Rental Association (ERA) vient de lancer « l’ERA Equipment CO2 Calculator », un outil en ligne indépendant et gratuit permettant aux acteurs de la location d’engins de BTP de faire des choix plus durables lors de l’utilisation de leurs équipements de construction. 

Cet outil en ligne, indépendant et gratuit, détermine l'empreinte carbone d’un matériel (pelle, mini-pelle, chargeuse, générateur, nacelle...), sur l'intégralité de son cycle de vie. Les résultats donnent une estimation de l'empreinte carbone par heure d'utilisation, à l’exception des outils portatifs.

Ce calculateur peut être également utilisé pour évaluer une période de possession d'un appareil et pour déterminer l'impact climatique de parcs de machines entiers, ou l'empreinte carbone totale de toutes les machines sur un chantier donné.

Facile à utiliser, avec au préalable un processus d'enregistrement permettant aux utilisateurs de sauvegarder leurs calculs pour une utilisation ultérieure, voire d’effectuer des calculs individuels sans s'enregistrer, le calculateur de CO2 est principalement destiné aux entrepreneurs, aux entreprises de location, aux distributeurs, aux OEM, aux autorités et aux autres utilisateurs d'équipements. Après cette première version, une deuxième version du calculateur sera lancée dans les mois à venir, permettant aux utilisateurs de comparer directement deux scénarios différents.

Michel Petitjean, Secrétaire général de l’ERA, a déclaré : « Ce calculateur, premier du genre, est un outil indispensable pour aider à réduire les émissions dans le secteur de la construction. En permettant aux utilisateurs d’équipement de construction d’analyser l’empreinte carbone de leurs machines pour chaque heure d’utilisation, ils peuvent ainsi faire les choix les plus durables sur le plan de l’éco-responsabilité en réduisant leur empreinte carbone ».

Accéder au calculator :
https://equipmentcalculator.org/fr
LOC’News DLR N°3 de février 2021
Logo LOC'News
L’activité bâtiment semble plus dynamique que le TP, des carnets de commandes bien remplis, parfois sur plusieurs mois, voire l’année, avec des disparités régionales fortes. L’activité TP marque le pas et démarre plus lentement, confrontée également à des intempéries à répétition depuis début janvier. La bonne nouvelle concerne la reprise des appels d’offres repartis à la hausse.



Lire la LOC’News DLR N°3 de février 2021 :
https://www.dlr.fr/Default.aspx?lid=1&rid=103&rvid=2517

ÉCONOMIE DE LA PROFESSION

Conjoncture Industrie & Services & Bâtiment à fin janvier 2021
BDF 3
La Banque de France vient de faire paraître l’enquête mensuelle de conjoncture (EMC) - Conjoncture Industrie & Services & Bâtiment à fin janvier 2021.
https://www.banque-france.fr/sites/default/files/medias/documents/conjoncture-industrie-services-batiment-janvier-2021.pdf

Le site internet de la Banque de France propose des statistiques économiques régionales issues d’informations recueillies mensuellement auprès des chefs d'entreprises de la région sur l'évolution de la conjoncture économique dans l'industrie, les services marchands, la construction et le commerce de gros.

Connaître la conjoncture économique de votre région (janvier 2021) :
Conjoncture de janvier 2021
Lettre Codinf de février 2021
lettre codinf news
• dématérialisation dans les marchés publics
• généralisation de la facturation électronique
• retards de paiement fournisseurs sanctionnés par la DGCCRF(suite)
• le groupe SOS signe la charte relations fournisseurs responsables
• vers une réforme de l’article 700 ?
• présence du Codinf auprès des organismes partenaires


Rejoindre la plateforme "DLR-CODINF Prévention Recouvrement" réservée aux membres DLR
Tarif forfaitaire de 50 € HT annuel (membres DLR)
Télécharger la fiche de présentation

L'ensemble des services DLR-CODINF :
 
• vérifier la présence d’incidents de paiement remontés par les adhérents de DLR déjà affiliés au CODINF à travers leur comité dédié (DLR-CODINF) – près de 3000 incidents déposés par les adhérents DLR dans les 24 derniers mois  ;
 
• déclarer les incidents et retards de paiement clients afin d’alimenter la base collective du CODINF et de prévenir les confrères des difficultés de paiement de certains clients ;
 
• bénéficier d’une offre spéciale et sans engagement du partenaire Ellisphere en renseignement commercial en ligne. Ellisphere propose en effet le doublement de tout forfait de surveillance sous la plateforme en ligne CODINF ELLISPHERE (dans la limite de 600 €) afin de permettre de suivre la santé financière d’un maximum de partenaires commerciaux (clients et fournisseurs) ;
 
• bénéficier des services de relance des impayés au travers d’un forfait de 30 lettres de relance gratuites à l’en-tête du DLR - CODINF, mais aussi du service de mise en demeure, d’injonction de payer et de recouvrement contentieux ;
 
• répondre aux demandes d’investigation grâce à une équipe d’enquêteurs sur certains clients existants ou en cours d’acquisition notamment lorsque l’encours ou les commandes sont importantes ;
 
• bénéficier gratuitement des services d’un formateur – conseil en crédit client Bruno Blanchet - pour aider à faire face aux situations inédites (prise de commande inhabituelle, réduction de couverture assurée, demande de délai supplémentaire ou établissement de moratoire).

LES MEMBRES ASSOCIÉS ONT LA PAROLE

DUSCONTROL : Une gamme complète d’aspirateurs d’extraction des poussières
logo Dustcontrol
DUSCONTROL est un entreprise familiale basée en Suède. Depuis 1972, nous sommes spécialisés dans la fabrication et la vente de matériel d’extraction des poussières des processus industriels de tout type.

Grâce à nos solutions, vous pourrez extraire directement à la source, poussières, fumées, copeaux ainsi que tout autre matière dangereuse. Un lieu de travail sain limite l’absentéisme, réduit le temps perdu en cas d’arrêt et assure une production plus efficace et plus qualitative.



Nous sommes fiers de pouvoir vous offrir une gamme de produits mobiles que vous retrouverez sur de nombreux chantiers du bâtiment. Nos produits se chargent en un instant des poussières produites par les travaux abrasifs, le bouchardage, le dérouillage, le brunissage, et le nettoyage en général. Toutes nos machines mobiles sont équipées d’un système de filtration conforme aux exigences de l’UE relatives aux travaux en contact de poussières cancérigènes. La gamme mobile de Dustcontrol est aussi depuis longtemps au catalogue de nombreux loueurs scandinaves de matériel de construction.



En complément de nos produits mobiles, nous sommes aussi capables de vous proposer un système d’aspiration fixe, adapté à l’extraction des poussières et des produits nocifs des usines et des salles de production. Les systèmes d’extraction et d’aspiration Dustcontrol sont conçus sur mesure et répondent aux impératifs de chaque nouvel aménagement que nous rencontrons. Notre expérience de bientôt plus de 50 ans, 5 filiales internationales et des clients satisfaits dans plus de 30 pays du monde sont notre réponse quasi-infaillible aux défis que vous pourriez rencontrer.

Internet : https://dustcontrol.fr
MAGSI : spécialiste français de l’accessoire
MAGSI logo news
Société spécialisée dans la construction d’accessoires pour chargeuses télescopiques et excavatrices depuis 1997, Magsi fabrique et commercialise plus de 10 000 produits de manutention par an pour le marché français et international. Les principaux secteurs d’activité de la société sont : les travaux publics, l’industrie, les mines et carrières, l’agriculture, le forestier ainsi que les espaces verts.

Située dans le Finistère, l’entreprise a su tirer son épingle du jeu grâce à son expertise et à sa capacité à concevoir des accessoires adaptés aux contraintes liées aux applications, aux porteurs, aux sites de production, aux matériaux et aux multitudes d'options possibles. Le tout en assurant un rendement optimal de l'ensemble machine/outil.

L'ensemble des dimensionnements, des calculs de charge et des fabrications est réalisé en tenant compte des normes en vigueur.
L’équipe Magsi vous accompagne du cahier des charges à la mise en route de votre outil, tout en assurant l'après-vente et la gestion des pièces d'usure.

Magsi - ZA de Bel Air - 29450 Sizun
Tel : 02 98 24 15 15
Mail : infos@magsi-tp.fr


https://www.linkedin.com/company/magsi/

https://www.facebook.com/magsi.fr 


https://www.instagram.com/magsi.fr/



PROMOTION DES MÉTIERS

L’ASDM* habilitée à percevoir la taxe d’apprentissage
asdm TA
L’ASDM (*Association des Syndicats de la Distribution et de la Maintenance des matériels de construction, de manutention, agricoles et d’espaces verts) est habilitée par les ministères du travail et de l’éducation nationale à percevoir une part de la taxe d’apprentissage des entreprises pour mener ses actions de promotion des métiers et formations de la maintenance des matériels.

Ainsi, les entreprises qui doivent s’acquitter (sauf en Alsace et en Moselle), d’ici le 31 mai 2021, du versement du solde de 13% de leur taxe d’apprentissage peuvent le faire auprès :

- de l’ASDM, composée de DLR, la FNAR et le SEDIMA, représente les professions de la maintenance des matériels, sur le terrain, auprès des établissements de formation et conseils régionaux, ainsi que dans les salons et forums des métiers. Elle développe pour cela de nombreux outils de communication (réseaux sociaux, site internet, affiches, plaquettes…) afin de faire découvrir au jeune public les métiers de la maintenance des matériels, les formations qui y préparent et d’attirer ainsi de nouveaux talents vers les entreprises de la profession. Elle participe également à l’organisation du Concours général et des Olympiades des métiers/WorldSkills, compétitions contribuant, par leur niveau d’excellence et leur impact médiatique, à faire connaître les métiers et à valoriser la qualité des formations.

Les versements des entreprises de la profession sont indispensables pour permettre à l’ASDM de continuer à réaliser ses actions pour promouvoir, au mieux, les métiers et formations de la maintenance des matériels.

Principales missions et actions menées par l’ASDM
Bordereau de versement
Informations complémentaires

- des lycées professionnels formant aux métiers de la maintenance des matériels de construction et de manutention, au titre de la prise en charge de "frais de premier équipement, de renouvellement de matériel existant et d’équipement complémentaire",

- éventuellement les CFA (mais exclusivement sous forme de dons en nature d'équipements et de matériels conformes aux besoins des formations dispensées).
Quand les prof’ retournent à l’école… pour découvrir les métiers
profs
Menacée par les crues et l’éventualité d’un reconfinement, la journée découverte initiée par la commission Emploi & Formation DLR et organisée par le lycée Lavoisier à Porcheville (78) a finalement pu se tenir en présentiel le 4 février dernier, pour le plus grand intérêt des 10 participants. Parmi eux, équipes de direction et enseignants de math, français, anglais ou sport, tous professeurs principaux de classes de 4ème ou de 3ème du secteur et, à ce titre, très investis dans l’accompagnement à l’orientation de leurs élèves. 
Au programme de cette rencontre co-animée par la directrice déléguée aux formations professionnelles et technologiques (DDFPT), l’équipe pédagogique de la section maintenance des matériels de construction et de manutention du lycée et Florence Dupont, déléguée générale adjointe DLR en charge de la promotion des métiers :
- visite de l’établissement et de ses ateliers, 
- présentation des formations, des métiers et des importants besoins de la profession,
- échanges conviviaux et repas offert par l’établissement,
- accueil par les équipes LOXAM, mobilisées pour faire découvrir, sur le terrain, l’agence de Limay, proche voisine du lycée, ses métiers, activités et matériels. 
Une journée riche d’enseignements et de nombreux témoignages et arguments concrets à développer auprès de leurs jeunes élèves en phase d’orientation…


La vidéo Métiers de la maintenance des matériels de construction et de manutention à 360° à libre disposition
virtuel
La commission Emploi & Formation DLR rappelle aux lycées professionnels, CFA et autres établissements de formation et d’orientation, ainsi qu’aux entreprises membres de la fédération qui le souhaiteraient, qu’elle tient gratuitement à leur disposition sa vidéo Métiers 360.
 
Réalisée l’an dernier avec le Web Pédagogique, cette vidéo est à télécharger et visionner sur casque de réalité virtuelle.
Elle permet de découvrir les métiers et l’organisation du service technique dans une entreprise de distribution, location et maintenance des matériels de chantier et de manutention. Grâce à Marion, gestionnaire d’intervention qui répartit les tâches, Marc, gestionnaire d’approvisionnement qui veille à la disponibilité des pièces nécessaires au travail d’Aymeric et son apprenti Alexis, mécaniciens atelier, et de Dominique et son apprenti Nicolas, techniciens dépanneurs itinérants, cette visite immersive permet à chacun de découvrir, sans contrainte et sans risque, l’environnement de travail et les interactions entre ces différents professionnels.
 
Un outil moderne qui parle aux jeunes (et aux moins jeunes)… avec leurs codes, à utiliser, sans modération, lors de journées portes ouvertes, intervention dans des classes, participation à des salons de l’orientation ou des réunions d’information dans les missions locales ou agences Pôle emploi… les applications sont multiples ! Réactions des utilisateurs : https://www.youtube.com/watch?v=_Gv80CKQ6KI
 
Pour ou connaître les modalités de téléchargement de la vidéo ou de prêt de casques via les délégués régionaux Emploi & Formation DLR répartis sur le territoire, contacter Florence Dupont (f.dupont@dlr.fr).
Module Emploi 3MTPM : Idéal (aussi) pour préparer dès maintenant la rentrée !
3MTPM pic
À l’heure où collégiens et lycéens commencent à réfléchir à leurs projets pour la rentrée prochaine, DLR, EVOLIS et SEIMAT encouragent vivement leurs adhérents à inscrire dès à présent sur l’espace Recruteurs du site www.3MTPM.com leurs offres de stages et de contrats en alternance pour la rentrée prochaine.

Les entreprises continuent bien sûr à y déposer également leurs offres d’emploi, très majoritairement pour des postes techniques, mais aussi pour leurs magasins, services commerciaux ou administratifs. Autant de pistes et de perspectives de carrière pour les futurs diplômés qui arriveront d’ici quelques mois sur le marché du travail… 

Une « bonne adresse » que lycées professionnels et CFA ne manqueront donc pas de diffuser auprès de leurs élèves, apprentis, actuels et anciens, qui y trouveront de belles opportunités !

Pour tout renseignement ou création de compte, rendez-vous sur le site https://www.3mtpm.com/espacepro/job/ ou contacter Florence Dupont : f.dupont@dlr.fr.
Écoles et entreprises conjointement mobilisées
portes ouvertes
En ce moment se déroulent, partout en France, les journées portes ouvertes des lycées professionnels et centres de formation d’apprentis (CFA) formant aux métiers de la maintenance des matériels de construction et de manutention. Du fait de la situation sanitaire, elles se tiennent cette année, selon les possibilités d’accueil, sur site ou à distance. 

Une occasion à ne pas manquer pour les entreprises en recherche de futurs collaborateurs, de participer à ces manifestations aux côtés des écoles (selon des modalités à vérifier auprès de chaque établissement avant de se mettre en route…), afin de faire connaître leurs métiers, évolutions de carrières et importants besoins en recrutements aux jeunes visiteurs et à leurs parents.

Liste des journées portes ouvertes 2021
Le lycée Nicolas Barré d’Armentières (59) à découvrir en images…
maintenance Nicolas barre
Lycée des métiers de la maintenance des matériels de construction et de manutention depuis 2009, l’Institut Nicolas Barré, à Armentières (59 – Nord) offre des parcours de formation à partir de la 3ème permettant d’acquérir les compétences nécessaires pour répondre aux nombreuses demandes des professionnels.

Une offre de formation complète, du BAC PRO au BTS en passant par les CQP (certificats de qualification professionnelle) de technicien de maintenance des matériels de construction et de manutention en atelier et itinérant, à découvrir, en images, avec cette vidéo tournée dans leur nouvel atelier flambant neuf, inauguré en 2020 !



Pour en savoir plus : www.institutnicolasbarre.fr

AUTOUR DE NOUS

Construction de logements T4-2020
construction bis
Au cours du quatrième trimestre 2020, les logements autorisés se sont nettement redressés (+15,8 %) par rapport au troisième trimestre, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS-CJO). 

Toutefois, les autorisations se sont à nouveau repliées en décembre, et sur l'ensemble du dernier trimestre 2020, le nombre de logements autorisés est resté inférieur de 10,1 % à la moyenne des trois mois précédant le premier confinement (décembre 2019 à février 2020), et de 4,2 % à la moyenne des douze mois précédents. Toujours au dernier trimestre 2020, les logements commencés sont estimés en repli de 8,5 % par rapport au troisième trimestre. 

Au quatrième trimestre, les mises en chantier sont estimées à un niveau inférieur de 5,6 % à la moyenne des trois mois précédant le premier confinement, et de 1,9 % à la moyenne des douze mois précédents. Sur l'ensemble de l'année 2020, 381 600 logements ont été autorisés à la construction, soit 65 800 de moins qu'en 2019 (-14,7 %). Dans le même temps, on estime que 376 700 logements ont été mis en chantier, soit 28 200 de moins (-6,9 %) que pendant l'année 2019.

Construction de locaux : Au cours du dernier trimestre 2020, les enregistrements d'autorisations à la construction de locaux non résidentiels s’élèvent à 9,1 millions de m² et sont en forte baisse (-14,5 %) par rapport au dernier trimestre 2019. L'activité s’est détériorée par rapport à celle observée de septembre à novembre 2020 (-7,1 % par rapport à la même période de l’année précédente sans la récupération tardive de quatre gros permis d'entrepôts). 

Sur cette même période, 6,9 millions de m² de mises en chantier de locaux non résidentiels ont été enregistrés, en net recul (-11,9 %) par rapport au quatrième trimestre 2019. Cette baisse est toutefois un peu moins marquée que celle observée de septembre à novembre 2020 (-14,0 %) par rapport à la même période de l'année précédente. Sur l'ensemble de l'année 2020, 34,0 millions de m² de locaux non résidentiels ont été autorisés à la construction, en forte baisse (-19,2 %) par rapport à l'année 2019. Durant cette même période, avec 23,8 millions de m², les enregistrements de mises en chantier ont également nettement reculé (-16,3 % par rapport à l'année 2019).
Artisanat du bâtiment : un 4ème trimestre en croissance
capeb news
D'après les dernières données publiées par la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), le secteur de l’artisanat a plutôt bien résisté à la crise du Covid-19, marquée par un arrêt brutal des chantiers de plus de deux mois.

L’activité du secteur a en effet progressé de +0,5 % au 3ème trimestre et s’est accélérée au 4ème trimestre avec une croissance de 1,5 % portée notamment par la hausse de l’activité dans le neuf (+2,5 % contre +1 % au 3ème trimestre), mais un accroissement plus mesuré dans l’entretien/amélioration (+1 % contre 0 % au 3ème trimestre).

Cette fin d’année 2020 a bénéficié d’un effet de rattrapage par rapport au 1er confinement. Selon l’enquête menée auprès de ses adhérents, 99 % des entreprises déclarent ainsi avoir pu poursuivre leur activité durant le deuxième confinement. Cette dynamique aura ainsi permis de limiter la forte baisse de la croissance attendue en 2020, avec un résultat négatif de -9 %, un chiffre relativement moins important que ne laissait présager la situation au 1er semestre. 

Cependant, la CAPEB reste prudente et alerte sur la baisse des autorisations et des permis de construire à prévoir dans les prochains mois, qui va fortement peser sur cette dynamique de croissance. En effet, de décembre 2019 à novembre 2020, 389 000 logements ont été autorisés à la construction, soit 51 500 de moins qu'au cours des 12 mois précédents.

« Après une année 2020 chaotique et une activité soutenue par les mesures gouvernementales, l’environnement économique en 2021 reste à ce stade encore incertain. Notamment en ce qui concerne le pouvoir d’achat et la confiance des ménages. Toutefois, l’épargne accumulée des ménages ces derniers mois et la mise en place du Plan France Relance sont autant d’éléments qui pourraient soutenir l’économie du bâtiment dans les trimestres à venir. L’année 2021 pourrait alors enregistrer une croissance entre 5 et 6 % dans l’artisanat du bâtiment qui s’apparenterait plus à un rebond technique qu’à une véritable reprise de l’économie d’avant la crise du Covid », résume Jean-Christophe Repon, Président de la CAPEB.
CERC Occitanie : Bilan activité 2020 et perspectives 2021
CERC occitane logo
Selon les dernières données présentées par la « filière construction » du Cerc Occitanie à fin janvier 2021, à l’instar de la France entière, en Occitanie le secteur des travaux publics a été fortement impacté par le premier confinement avec un arrêt brutal de l'activité excepté pour les travaux d’urgence.

Durant cette période, la commande publique a été stoppée malgré les nombreuses alertes de la Profession, en direction des collectivités et des services de l’Etat. A cela est venu s’ajouter le report des élections municipales qui a engendré un retard dans la reprise de la commande publique. Le télétravail non organisé des personnels des collectivités ou de l’État a été identifié également comme une des causes du retard. 

Un léger sursaut de la commande publique et de l’activité a eu lieu à partir du mois de septembre et jusqu’au mois de décembre, mais de manière insuffisante pour relancer l'activité et l’emploi. L'année 2020 se solde ainsi par un bilan provisoire de la baisse du chiffre d'affaires estimé entre -10% et -15% en Occitanie, pour un total de 15,7 milliards d’euros.

La partie Ouest de la région a de plus subi l’impact du ralentissement de la commande publique de Toulouse Métropole. L'ensemble des spécialités enregistrent une baisse d'activité, excepté pour les entreprises de travaux électriques, moins soumis à la commande publique, ces derniers bénéficiant des plans départementaux de déploiement du très haut débit.

La chute de la commande publique des collectivités locales et de l’État pour les travaux routiers a pu être, ici ou là, légèrement compensée par la commande des Conseils Départementaux qui globalement ont maintenu leur niveau d’investissement.

Le climat des affaires demeure encore morose sur les premiers mois de l'année 2021 mais des perspectives encourageantes sont attendues sur la fin de l'année. La visibilité, selon les chefs d’entreprises du secteur interrogés, est réduite à 1 mois pour un secteur d’activité qui habituellement s’inscrit dans une visibilité de 6 à 9 mois. Enfin, le plan France Relance a permis de lancer quelques projets qui souffraient de carences financières mais aujourd’hui son efficacité est encore trop peu perceptible. 

Concernant l’emploi, sur un effectif de 122 528, aucun licenciement n'a été effectué durant l'année 2020, avec même une évolution de +1.5% des effectifs au niveau national. Les entreprises préfèrent garder les compétences en interne en prévision d'une reprise assez forte et rapide sont conscientes des difficultés à trouver en cas de reprise, de la main d’œuvre qualifiée. 

Cependant, plusieurs entreprises ont de nouveau sollicité le dispositif d’activité partielle pour le 1er semestre 2021. Par temps de crise, c’est encore une fois l'intérim qui a été la variable d’ajustement. Il est toutefois à noter que d’ici 2022, la FNTP s’est malgré tout engagée en faveur de l’emploi des jeunes et de l’apprentissage en annonçant l'embauche de 50 000 salariés, France entière, et une augmentation de 50% d'apprentis sur la période 2019-2022. Cet engagement a fait l’objet de la signature d’une charte avec l'État.

Pour + d’infos : www.cercoccitanie.fr
Les procédures collectives en 2020 en trompe-l’oeil
ellisphère
Selon l’enquête du prestataire en information économique et financière Ellisphere(1), malgré le contexte de pandémie et de ralentissement économique lié plus particulièrement aux confinements, l’exercice 2020 qui vient de s’achever apparaît comme une année de baisse sans précédent pour le nombre de défaillances en France
(-39%), avec moins de 31 000 ouvertures de redressement et de liquidation judiciaire directe contre près de 50 000 en 2019. Même constat s’il est moindre pour les procédures de sauvegarde qui, avec 774 procédures ouvertes sur l’année contre 946 en 2019, reculent de 18% (en nombre).

Mais ne nous y trompons pas, point de miracle dans ces résultats, mais bel et bien l’effet cumulé du ralentissement de l’activité des greffes de tribunaux de commerce, d’un soutien financier massif de l’Etat et des organismes financiers, sachant que les TPE qui représentent plus de 80% des défaillances en France sont, de par leur taille, les plus fragilisées durant cette crise. 
Sous réserve que la crise s’estompe avec la montée en puissance des campagnes de vaccination, un scénario peut être envisagé pour l’évolution des défaillances d’entreprise dans les mois à venir.

Outre la consommation, l’un des marqueurs à suivre de près, sera celui du soutien de l’Etat sur un nombre plus ciblé de secteurs d’activité actuellement sous fermetures administratives, ainsi que la poursuite ou non des aides accordées comme le chômage partiel, le report des charges fiscales et sociales, les prêts garantis par l’Etat (PGE), les fonds de solidarité… Autant de tuyaux qui une fois débranchés, devraient pousser bon nombre d’entreprises très fragilisées (pour certaines, déjà avant la crise) à la faillite faute de ressources suffisantes pour faire face à leurs engagements.

Côté secteurs d’activité, il faut également descendre dans le détail pour trouver les premières difficultés importantes. Citons par exemple le secteur du tourisme, notamment des agences de voyage, la restauration collective, l’évènementiel, la culture et ses métiers connexes, les fabricants de carrosseries et remorques, l’activité de construction de routes et autoroutes…

Survol de l’état de santé des secteurs du BTP et de l’Immobilier

Pour l’artisanat du bâtiment, après l’effondrement de l’activité au second trimestre 2020 (-24%), le troisième trimestre a enregistré un rebond, certes modeste +0,5% d’activité, mais en volume avec un niveau comparable au troisième trimestre 2019. A fin décembre 2020, sur 12 mois glissants, le secteur du Bâtiment & Travaux Publics a enregistré dans son ensemble 7 602 défaillances d’entreprise, un résultat en retrait de -43,2% par rapport à 2019. 

L’immobilier tertiaire traverse une crise sans précédent : les marchés s’effondrent, les acquéreurs sont peu nombreux, beaucoup de programmes sont gelés... Le marché de bureaux est secoué par la généralisation du télétravail. Même s’il tourne au ralenti, seul le marché résidentiel semble encore attirer le regard des investisseurs. À noter que le taux de refus des dossiers de crédit qui était de 5,5% en 2019 a atteint environ 15% sur les derniers mois de 2020.

(1) Ellisphere est un acteur majeur du marché de l’information économique, financière et légale, sur les entreprises du monde entier.

Pour + d’infos : www.ellisphere.com / défaillance d’entreprises 2020
Association de compétences pour la sécurité des grues
ufl mase
A la suite d’une consultation nationale auprès des entreprises de grues mobiles, le réseau MASE (Manuel d’Amélioration Sécurité des Entreprises) et l’UFL, ont observé que 75% des accidents déclarés étaient malheureusement liés à la conception des machines, soit un nombre d’accidents supérieurs aux autres métiers présents dans l’association. 

Forts de ce constat commun, le réseau MASE et l’UFL s’associent pour demander aux constructeurs de grues mobiles de prendre en considération les éléments issus de ce travail d’étude, notamment en vue d’améliorer la conception des futurs modèles de grues mobiles.
Un courrier co-signé des présidents du réseau MASE et de l’UFL a été adressé aux quatre grands constructeurs de grues mobiles (Demag, Liebherr, Manitowoc, Tadano) pour leur demander :

- de prévoir un système facile pour le rangement et l’installation des plaques de répartition ainsi que du lot de chaînes et d’élingues, et cela pour les machines jusqu’à 4 essieux. Il est évident que pour ces engins, lors des levages avec tous les contrepoids, les plaques de répartition plus conséquentes seront transportées avec les contrepoids ;
- d’améliorer l’accès à la cabine tourelle depuis le sol, et la circulation sur le platelage ;
- d’améliorer encore la sécurisation des opérations de montage et assemblage des équipements et accessoires.

L’UFL et MASE se tiennent à la disposition des constructeurs pour présenter les conclusions de cette consultation et participer activement aux réflexions qui permettront d’améliorer les conditions d’utilisation des grues mobiles.

Afin de rendre compte des améliorations futures qui seront industrialisées, l’UFL propose de communiquer activement à l’ensemble de ses adhérents et de la profession, au travers de son guide d’achat des grues mobiles et de la presse spécialisée, les avancées technologiques mises en œuvre sur les modèles à venir.

Pour + d’infos : www.uflevage.fr & www.mase-asso.fr
Les ventes de matériels de BTP décrochent en 2020
Evolis seimat
Bien qu’épargnées par le deuxième confinement, les entreprises de TP tardent à retrouver leur niveau d’activité d’avant la crise sanitaire. Un carnet de commandes qui se tarit, un manque de visibilité sur les prochains mois et la multiplication des facteurs de risques, les incitent à la prudence en matière d’investissements. En toute logique, les ventes de matériels s’en ressentent. A l’exception toutefois des niveleuses et des tracteurs à chaînes, en hausse respectivement de +21% et +38 %, toutes les familles de matériels sont affectées par la crise de la pandémie : pelles sur pneus (-29 %), pelles sur chenilles de plus de 6 tonnes (-14 %), mini-pelles de 0 à 6t (-15%), tombereaux (-23,7 %), chargeuses sur pneus (-16%), chargeuses pelleteuses (22 %), compacteurs (-36 %), chariots télescopiques (-36 %)…soit une baisse cumulée de l’ordre de 15% à la fin octobre 2020.

Pour Evolis, l’année 2021 devrait cependant retrouver quelques des couleurs. Le syndicat table en effet sur une hausse de 5%, avec des volumes correspondant aux niveaux de 2017.

De son côté, le Seimat, le Syndicat des industriels et distributeurs de machines de chantier, se montre plus optimiste puisqu’il relève qu’avec 21 036 ventes de machines, l’année 2020 se situe au quatrième rang depuis 2009, et que les prévisions de commandes pour l’année en cours pourraient atteindre 22 800 ventes de machines (+8,5 %).

À L'INTERNATIONAL

Convention de l'ERA les 16 et 17 juin - Maastricht
logo ERA 07-2020
La prochaine Convention annuelle de l’ERA Association (ERA) « Smart Rental »(1), sera célébrée le 16 et 17 juin 2021 à Maastricht (Pays-Bas), conjointement aux deux Salons professionnels du secteur : l’International de la Location (IRN) et l’Apex concernant les machines d’élévation en hauteur. Fil conducteur de la Convention : « la numérisation et les données des matériels, question d’une importance croissante pour le secteur de la location ». 

Au cours de cette 15ème Convention, les incontournables « European Rental Awards », prix ouverts aussi bien aux sociétés de location qu’à leurs fournisseurs de produits, ainsi qu’à la personnalité qui aura marqué l’année 2020 par ses valeurs de dirigeant d’entreprise, aura lieu le 16 juin, à l’issue de la première journée de la Convention de l’ERA.

Dans le détail, la manifestation qui durera sur trois jours sur le site EMCC de Maastricht se déroulera comme suit :

• Salon IRE du 15 au 17 juin 2021
European Rental Awards le 16 juin
Convention de l’European Rental Association le 16 et 17 juin
Exposition APEX de présentation de plateformes le 15 et 17 juin 

Les catégories des prix de l’année seront décernés aux : 

Loueur (CA supérieur à 15 millions d’euros),
Loueur l’année (CA inférieur à 15 millions d’euros),
Produit de location,
Prix du Comité technique de l’ERA*,
Prix du Comité de durabilité : meilleure innovation en matière de durabilité,
• Meilleure innovation numérique,
Personne de la location ERA/IRN de l’année,
Prix de la réussite de vie.

Il est à noter qu’aucune inscription n’est requise pour le prix du Comité technique de l’ERA. Ce prix sera évalué et décerné par ce même Comité.

Attention : La date limite des inscriptions est fixée au vendredi 12 mars 2021.
https://erarental.org/fr/evenements/convention/era-convention-2021

(1) Dans le cas où la participation physique des différents intervenants ne pourrait se faire en raison de la persistance de la pandémie COVID-19, l'événement se tiendra dans un format hybride ou virtuel.
Newsletter de l'European Rental Association (ERA)
ERA news
La newsletter de l'European Rental Association (ERA), éditée par l'International Rental News (IRN), le magazine officiel de l'association, est disponible en suivant le lien ci-après.
https://khl-newsletters.khl-group.com/View/ERA-Rental-Weekly/1331





Pour + d'infos sur l'ERA : 

CONFÉRENCES - SALONS - EXPOSITIONS

Les JDL 2021 à Beaune : à vos inscriptions !
JDL EXPO
Le Salon européen des matériels pour le travail en hauteur, la manutention, le levage et le transport lourd, se tiendra pour la troisième année consécutive à Beaune, du 23 au 25 juin 2021.

Après une édition 2020 qui s’est déroulée en septembre dernier dans un contexte difficile pour les raisons que l’on sait, mais qui a toutefois rassemblé 643 marques des différentes branches  et plus de 7000 visiteurs pendant les trois jours du salon, les organisateurs sont déjà sur le pont. Objectif : faire de cette prochaine édition qui se déroulera en pleine saison estivale, l’une des plus réussie.

Avec des précautions sanitaires drastiques qui ont déjà fait leurs preuves en septembre 2020, les visiteurs pourront découvrir en toute sécurité les dernières nouveautés proposées par les exposants, dont ceux du constructeur allemand Liebherr dont la venue est annoncée, une « première » aux JDL, présentera quatre nouvelles grues dont deux en « première mondiale ».

Pour plus d’infos (inscriptions) : www.jdlexpo.com
Tél : 03 80 20 70 83 - e.mail : frederique.taraquois@jdlgroupe.com
"Construction Days" : Votre nouveau rendez-vous dédié au secteur de la Construction
construction days
Alors que les salons professionnels se font rares ou sont renvoyés aux calendes grecques, Comexposium, en collaboration avec le Seimat, n’hésite pas à forcer le destin en organisant du 21 au 23 septembre 2021, au cœur d’un territoire et d’un marché en pleine expansion, sur le site d’Eurexpo-Lyon, les « Construction Days » qui proposeront une mise en scène inédite du secteur de la construction.

Tout au long de ces trois jours « Construction Days » va permettre aux acteurs de la filière de mettre en scène leurs solutions novatrices sur un chantier reconstitué « outdoor »
à travers 5 secteurs d’activités : Terrassement, Démolition et Transport ; Route ; Industries des matériaux, Fondations ; Bâtiment et filière du béton ; Levage et manutention ; Nouvelles Technologies…

Au centre de l’espace, un chapiteau accueillera les exposants du secteur des nouvelles technologies et les start-ups. Il abritera aussi la tribune de conférences. Au programme : les matériaux décarbonés, l’économie circulaire, les déchets, les nouvelles énergies (électricité, hydrogène…), les nouveaux outils de chantier (les objets connectés, la digitalisation des équipements, l’autonomie des engins…), la sécurité, la formation et l’attractivité de la filière…
 
Un choix d’organisation et de segmentation des centres d’intérêts qui, selon Davy Guillemard, vice-président de la filière « Travaux Publics » du Seimat, « permettra aux constructeurs de montrer leurs machines comme les services et les nouvelles solutions technologiques ».
Les organisateurs visent à rassembler quelques 300 exposants et faire venir pas moins de 50 000 visiteurs de la profession : entrepreneurs, concessionnaires, loueurs et industriels. Pour l’heure, 

Construction Days reste toutefois au stade de prototype : aucune périodicité n’est annoncée. « Un bilan sera tiré en fin d’édition », indique Isabelle Alfano, directrice du pôle « Construction et Agro Équipement » chez Comexposium.

Pour + d’infos : www.construction-days.com

LU DANS LA PRESSE

Batiactu, Construction Cayola...
presse news
Batiactu (08/02/2020). Les travaux publics confirment une chute historique de l'activité : Sans grande surprise, l'année 2020 des travaux publics a été marquée par un très fort recul de l'activité, bien que la barre se soit progressivement redressée sur la deuxième partie de l'exercice. Au global, la profession conclut cet exercice 2020 sur "une chute historique de l'activité" : -12,5% en un an. En cause : le choc de la pandémie de Covid-19, avec un premier confinement au printemps qui a entraîné l'arrêt brutal de la plupart des chantiers, puis l'atonie de la commande publique locale qui s'est prolongée de longs mois…

Construction Cayola (04/02/2021) : WorldSkills France et UMGO-FFB : "Promouvoir nos métiers et assurer la relève ! Christophe Possémé, président de l’UMGO-FFB (Union de la Maçonnerie et du Gros Œuvre) et Armel Le Compagnon, président de WorldSkills France, ont signé une convention encadrant l’appel au financement participatif de la préparation des compétiteurs maçons, constructeurs en béton armé et tailleurs de pierre aux Finales nationales, européennes et mondiales de la Compétition des Métiers WorldSkills…