CERC Occitanie : Bilan de l’activité Construction à fin avril 2021
CERC occitane logo
Comme dans la plupart régions de l’hexagone, le secteur de la construction en Occitanie a été fortement impacté par le premier et le second confinement avec un arrêt brutal de l'activité. 

En avril, l’activité économique régionale a été faiblement impactée par les nouvelles mesures de confinement, à l’exception des secteurs faisant encore l’objet de fermetures administratives. L’activité dans le BTP est restée dynamique. La hausse des prix des matières premières et des coûts de transport, conjuguée aux tensions d’approvisionnement de certains produits, se sont poursuivies au point de perturber certaines chaînes de production et de chantiers. Les trésoreries sont jugées satisfaisantes dans l’ensemble. En mai 2021, le déconfinement progressif devrait avoir des conséquences positives sur l’activité.

La croissance de l’activité du BTP a accéléré en mars pour se situer à 98% de l’activité normale contre 99% au niveau national. Les carnets offrent une bonne visibilité pour les 6 prochains mois, de manière plus marquée dans le bâtiment que dans les travaux publics. Le deuxième trimestre 2021 s’annonce encore bien orienté dans tous les secteurs. Des recrutements d’effectifs sont annoncés de l’ordre de +2,2%.

En 2021, les entreprises de la construction anticipent une croissance de 5%, avec un rebond moins marqué des travaux publics.

Dans le Bâtiment, l’activité a encore été tirée par les entreprises du second œuvre qui ont connu une croissance plus forte que les sociétés de gros œuvre. La demande des particuliers reste soutenue. Les carnets de commandes offrent une visibilité à 6 mois dans l’ensemble mais ils ont des difficultés à se reconstituer dans le gros œuvre. Si des recrutements ont été réalisés, le recours à l’intérim reste privilégié pour faire face aux besoins de main d’œuvre. Certains métiers sont toujours en tension. La hausse généralisée des matériaux contraint les entreprises à réajuster leurs prix. Les prix des devis ont été revalorisés dans le gros œuvre et sont relativement stables dans le second œuvre. Une accélération de la production est attendue sur les prochains mois. Les besoins de main d’œuvre augmenteront. Les prix devraient encore progresser.

Les chiffres clés de la construction de logements à fin avril 2021
- Logements autorisés : 44 600 logements (-5,3%)
- Logements mis en chantier : 41 600 logements (+3,6%)
- Mises en vente de logements au 4ème trimestre 2020 : 8 420 logements (-36,3%)

Locaux à fin avril 2021 :
- Surfaces de locaux autorisés : 3 041 mill. m² (-9,1%)
- Surfaces de locaux mis en chantier : 2 114 mill. m² (+0,4%)

Entretien-rénovation au 4ème trimestre 2020 :
- Volume d’entretien-rénovation : -3,5%
(Évolution du montant de facturations des entreprises pour des travaux d’entretien-rénovation)
- Carnet de commandes entretien-rénovation : 12,5 semaines (-1,6) 
(Données du trimestre, évolution sur 1 an).
- Carnets de commandes au 1er trimestre 2021 (moyenne des 4 derniers trimestres en nombre de mois, évol. 4 trim. préc.) : 5 mois.

Dans les travaux publics, l’activité a progressé au cours du trimestre mais la pénurie de certaines matières premières a ralenti les chantiers. Les entreprises ont consommé du carnet de commandes sans pouvoir le reconstituer. Les chefs d’entreprise font état d’un repli de la commande publique. Les prix des devis ont encore baissé. Les effectifs ont peu évolué. Comme pour le bâtiment le recours à l’intérim est privilégié. La production sera moins forte sur le 2ème trimestre. Des embauches sont annoncées.

- Activité récente au 1er trimestre 2021 : -21 (solde d'opinion, évol.1 trim.)
- Prévision d'activité pour le 2ème trimestre 2021 : -10 (solde d'opinion, évol.1 trim.)