Loc’Hebdo DLR – S24

S24 - 1 Édito de la semaine


La part des chantiers ayant repris leur activité est passée à 83% au 29 mai (source Réseau des CERC pour la Capeb et la FFB). 
Même si le niveau n’est pas revenu à celui d’avant crise, la situation évolue dans le bon sens.
Ce que sera l’activité sur la fin de l’année 2020 et l’année 2021, nul ne peut le prédire à ce jour. 
Entre la clôture des élections municipales, le plan de relance attendu du gouvernement, demeurons optimistes et vivons le moment présent !

Mais, s’il vous plaît… Ne confondons pas chiffre d’affaires et rentabilité ! Oui, nous devons soutenir les clients de notre profession, sans clients, pas de chiffre d’affaires. Mais « casser » les prix de location, alors que les coûts liés à la Covid-19 augmentent, n’est pas la solution. 
Les cicatrices de la crise de 2009 sont encore visibles, n’oublions pas, et soyons unis…

Ensemble nous sommes plus forts !

Joël Fruchart – Président de la Commission Location DLR





Le marché de la semaine n°24 (S24)



BTP : (source Zepros)
Au 29 mai, la carte éditée par le réseau des CERC parle d’elle-même. Néanmoins, certains chantiers sont toujours à l’arrêt, en particulier sur les marchés publics qui pèsent 43% des projets bloqués.

La question des surcoûts demeure un point qui fait toujours débat, 83% des entreprises déclarent aujourd’hui supporter totalement cette charge.

La région Île-de-France, avec 69% d’activité, reste en deçà de la moyenne nationale établie à 83% 


Synthèse de l’activité BTP de la semaine 
–> La réouverture des chantiers s’intensifie, avec un bémol sur la région parisienne.
–> Attentes fortes de toutes les activités, en relation avec notre profession, sur le plan de relance du gouvernement à venir.


Article de presse : Le Moniteur – 09 juin – Le BTP craint l’effondrement – FFB, FNTP, Jacques Chanut, Bruno Cavagné.

La Fédération française du bâtiment et la Fédération nationale des travaux publics lancent un cri d'alarme et pressent le gouvernement d'adopter rapidement des mesures de soutien.

A la veille de la présentation en conseil des ministres d'un 3ème projet de loi de finances rectificative qui doit notamment adresser la question de la prise en charge du surcoût de l'application des règles sanitaires, la FFB et la FNTP ont décidé de lancer « un cri d’alarme » : « La Fédération française du bâtiment et la Fédération nationale des travaux publics anticipent un effondrement de la construction si aucune mesure de soutien n’est prise par le gouvernement », écrivent-elles dans un communiqué.

Un gouvernement qui, selon la FFB et la FNTP, « tergiverse à prendre les dispositions qui s’imposent pour maintenir à flot un secteur essentiel à l’ensemble de l’économie du pays », avec ses 500 000 entreprises et ses 2 millions d’emplois.

Le retour de la TVA à 5,5 %
Les deux fédérations demandent donc que soient intégrées au projet de loi de finances les mesures suivantes :
• la prise en charge des surcoûts liés à la Covid-19 et l’annulation des charges fiscales et sociales ;
• la mise en place d’un véritable mécanisme d’incitation à l’investissement local grâce au FCTVA ;
• un plan massif de rénovation énergétique des bâtiments ;
• le relèvement des budgets consacrés au niveau national aux infrastructures et à la gestion de l’eau ;
• le retour à un taux réduit de TVA à 5,5 % pour l’ensemble des travaux.

LOCATION 
Globalement une reprise d’activité, intensité différenciée entre les régions. 
Les régions Ouest et Sud-Ouest semblent plus dynamiques.
Les régions ARA et PACA sont plus lentes à la reprise.
Très aléatoire sur la région parisienne, il n’y a pas de règle, les jours se suivent et ne se ressemblent pas au niveau de l’activité.
La tension sur les prix se ressent de plus en plus, avec des tarifs négociés à la baisse, alors que le prix d’achat des matériels est à la hausse… 

Activités locations spécifiques
–> GAT (Grue à Tour) : beaucoup de demandes de montage de grues pour les deux à trois mois à venir, la tendance s’est par contre inversée entre la province (en baisse) et la région parisienne (en hausse).
–> SUM (Sanitaires et Unités Mobiles) : activité forte, mais activité évènementielle toujours très basse. À noter que la mise en place des mesures sanitaires sur les WC mobiles modifie les process ; pour exemple, l’utilisation de lingettes jetées ensuite dans les toilettes est un vrai souci.

Synthèse de l’activité location de la semaine 
–> Toujours pas d’inquiétude majeure sur évolution du CA jusqu’à la fin de l’été.
–> Attente du plan de relance gouvernemental pour l’ensemble de la filière clients.
–> Désappointement de la profession sur la « guerre » des prix qui revient en force…
–> A noter que l’effet "élections municipales" a une incidence sur l’activité des clients, difficile à mesurer dans ce contexte de sortie de crise.


Tableau de bord de l’activité location pour l’ensemble de la profession 
Chiffre d’affaires de mai & estimation activité de juin
Mai –> en fonction des régions, le chiffre d’affaires est arrêté globalement entre 65% et 85% versus mai 2019.
Juin –> estimation entre 80% et 90% en fonction des régions, avec une incertitude et une difficulté à planifier le niveau d’activité sur la région parisienne.

Relation clients S24
DLR a émis un communiqué le 03 juin sur le recours à la location, adressé à la presse, aux fédérations clientes, aux adhérents, etc.
Les premiers retours sur cette communication sont excellents.
Un second communiqué est en cours de rédaction et sera effectué dans les trois semaines.

Recouvrement
Idem dernier DLR LOC’Hebdo  pas de "catastrophe" à date, mais observation de l’allongement de délais de règlement des factures échues. Inquiétudes sur de futurs dépôts de bilan probables. Vigilance concernant la stabilité financière des PME dans les mois à venir.
À noter que la profession s’est globalement focalisée sur le recouvrement des factures et le traitement des anciens litiges durant le confinement, ce qui a permis d’assainir la situation. 
Le bon comportement de plusieurs clients majors du BTP, concernant le respect des règlements est à relever. 
Dégradation des cotations "assureurs crédits" : toujours à la baisse et incohérentes. L’intervention commune et solidaire de plusieurs fédérations sur le sujet auprès du gouvernement n’a, pour l’instant, pas de répercussion positive sur cet état de fait.

Affaires Sociales

Chômage partiel 
Des contrôles par différents organismes d’État sont en cours auprès des entreprises, sur l’application du chômage partiel versus le télétravail.
La réception du paiement du chômage partiel par le gouvernement n’est pas encore actée dans toutes les sociétés. Il semblerait que le pourcentage rétrocédé, versus la masse salariale, soit plus faible que prévu. À suivre… 

Télétravail 
La mise en place du télétravail opérée durant la crise sanitaire touche à son terme. Un sondage, auprès d’un panel représentatif de loueurs, confirme la réflexion engagée sur la continuité de ce type d’organisation du travail, avec des interrogations sociales et opérationnelles sur son application.

Quelques exemples de réflexion :
–> Ne pas confondre télétravail et garde d’enfants.
–> Attention à la cohésion des équipes entre les collaborateurs qui auront la possibilité d’être en télétravail versus ceux qui ne pourront pas.
–> Contrôle de l’activité en télétravail (durée de connexion inclus weekend).
–> Environnement de travail du collaborateur (bureau dédié ? équipement ? installation électrique ?).
–> Accident du collaborateur chez lui pendant les horaires de travail = accident du travail.

Il y aura un avant et un après crise sanitaire concernant le recours au télétravail, mais il est nécessaire de prendre du recul afin de clarifier et acter les règles applicables en la matière. 

Procédures opérationnelles en vigueur
Un relâchement général sur l’application des mesures sanitaires est observé depuis le déconfinement (gestes barrière versus la Covid-19).
DLR conseille de maintenir une certaine vigilance sur l’application de ces mesures sanitaires au sein de la profession.


Reprise de l’activité
De par la crise sanitaire, le développement de la numérisation et de la dématérialisation a été exponentiel. DLR envisage de reprendre les travaux engagés sur le sujet "dématérialisation" pour la rentrée de septembre. Nous ne manquerons de revenir vers vous lors du prochain DLR LOC’Hebdo.

Nous vous donnons rendez-vous mercredi 1er juillet pour le nouveau DLR LOC’Hebdo.

Bon courage, même si l’été arrive et que la vie quotidienne reprend ses droits, continuez à faire attention à votre santé, celles de vos proches et de vos collaborateurs !

Joël FRUCHART 
Président Commission Location DLR
Port : +33 6 07 08 31 31
e-mail : joel.fruchart5@gmail.com
U-mgdA2BMa4iL