LOC’News DLR – N°2 - 12/2020

edito news loc 2
L’année 2020 se termine ! Année d’élections municipales, elle avait néanmoins bien débuté avec un 1er trimestre prometteur…
En mars, la première vague de COVID-19 a fait mettre un genou à terre à l’activité BTP, et par ricochet, à nos métiers de la location.

En octobre, la seconde vague a eu un impact moins important. En termes de chiffre d’affaires, un atterrissage 2020 nettement moins bon qu’en 2019, mais « meilleur » que les prévisions à la fin du 1er semestre 2020.

Tout au long de l’année, la tension sur les prix a été permanente et forte avec des actions tarifaires de fin d’année assimilables au « black December de la location », du jamais vu !

Une nouvelle page blanche s’ouvre pour 2021 ; bien malin qui pourra y écrire l’avenir ; gardons néanmoins espoir et un optimisme mesuré pour cette nouvelle année.
Nous vous souhaitons d’excellentes fêtes de fin d’année, faites attention à vous, et n’oubliez pas, ensemble nous sommes plus forts !

Joël Fruchart – Président de la commission Location DLR






Les dernières nouvelles du marché

FNTP* => Extrait du bulletin de conjoncture mensuel n°236 – 08 décembre 2020 :
Des commandes au point mort : avec une commande publique toujours très dégradée, les carnets de commandes des entreprises de travaux publics continuent de se vider. La mobilisation des collectivités locales est essentielle pour le redémarrage de l’activité du secteur. Si les prochains mois et le début de l’année 2021 seront difficiles sur le plan de l’activité, une concrétisation rapide de la relance des investissements publics partout dans les territoires peut encore infléchir cette tendance et redonner des perspectives aux entreprises du secteur.

*à la parution de ce DLR LOC’News, le bilan 2020 et prévisions 2021 n’étaient pas encore parues.


FFB => Extrait de la conférence de presse FFB du 15 décembre 2020
Bilan 2020 et prévisions 2021 :
L’année 2020 se solde pour le bâtiment par une chute historique d’activité, à -15,2 % hors effet prix. À noter que sans le confinement strict du printemps et l’arrêt massif des chantiers, le recul eût été limité à -4,6 %.




Quelques nouvelles des majors du BTP – extrait de L’Usine Nouvelle 30/11/2020 

Le deuxième confinement devrait être moins problématique, pour les professionnels du bâtiment, que le premier. Une période qui a laissé des traces. Les géants français du BTP ont été davantage pénalisés, lors du premier confinement, que leurs concurrents du reste de l’Europe, estime Mazars.

Au premier semestre 2020, l’activité de ces entreprises (Vinci, Bouygues, Eiffage, Spie selon le pointage du cabinet d’audit) a reculé de 14% par rapport au premier semestre 2019 et le taux de marge opérationnel de 5,1 points, contre des baisses respectives de 8,5 % et de 2 points pour la moyenne des seize entreprises européennes analysées. Entre le 31 décembre 2019 et le 30 juin 2020, la baisse moyenne des capitalisations boursières des quatre majors françaises a dévissé de 20,5 %. 
"Par rapport aux autres majors européennes, les majors françaises, tout comme leurs homologues italiennes, enregistrent les plus fortes baisses d’activité parmi les groupes du panel, en raison de mesures de confinement plus fortes et de l’arrêt quasi-total des activités non essentielles dans leur pays d’origine respectif. Par ailleurs, le report des élections municipales en France explique aussi le ralentissement de l’activité des groupes français sur le premier semestre, pour certaines de leurs activités", commentent les auteurs de l’étude. Les arrêts de chantiers ont été plus nombreux et plus longs que dans d’autres pays.

LES CONCESSIONS À LA PEINE

Par segments, l’activité des majors françaises a principalement perdu du terrain sur les concessions (-26,2% au premier semestre 2020), l’immobilier (-21,3%) et l’activité bâtiment et travaux publics (-19,1 %). Les activités routes et énergie-services ont respectivement chuté de 14,3 % et de 10,4 %. Le secteur énergie-services a été le moins touché par la crise, aidé par les interventions dans certains secteurs comme la santé, les infrastructures électriques ou les télécommunications. La chute des trafics autoroutier et aérien a en revanche pénalisé les activités d’exploitation. 

Présentation de l'étude "Marché potentiel en matériel de construction" par Vecteur Plus

DLR, en partenariat avec AG2R La Mondiale, a organisé le 1er décembre 2020 un webinaire au cours duquel ont été présentés en exclusivité les résultats d’une étude réalisée par Vecteur Plus sur les potentiels de marché en matériel de construction, dans chaque région de France.

À partir des projets de construction, les besoins potentiels ont été évalués et consolidés par région, par type de matériel, et par type de marché.

Vous découvrirez donc par région, la taille du marché des besoins en matériel de construction, avec une vision des dernières années, l'impact de la crise COVID et les tendances pour 2021.

Voir ou revoir le webinaire du 1er décembre (vous pourrez aussi télécharger la présentation diffusée lors du webinaire) :

EXTRAIT DU WEBINAIRE



Impacts sur l’activité location novembre & décembre 2020

Activités location généraliste
=> Une activité très correcte sur le mois de novembre (à noter que ce mois compte un jour de facturation en plus qu’en 2019 et que la météo a été clémente). Des variations, parfois importantes, en fonction des secteurs concernés (TP/génie civil, bâtiment, …) et/ou activités spécifiques. Les TPE et PME semblent mieux s’adapter à ce second confinement, que les grands groupes.
=> Les locations demeurent toujours globalement de courtes durées.
=> Le confinement n’a pas impacté négativement l’activité.
=> Le mois de novembre a débuté « mollement », mais s’est terminé très correctement, majoritairement à des niveaux proches de novembre 2019 à périmètre comparable. 
=> Les prévisions d’activité pour décembre 2020 et janvier 2021 demeurent très aléatoires, avec notamment des fermetures annoncées par les grands groupes de BTP pour quatre semaines à partir de mi-décembre, pour congés, voire chômage partiel.
=> La tension sur les prix est toujours très présente : des prix mensuels très bas, des promotions publiques qui n’améliorent pas la situation et dégradent l’image de notre profession.

Activités locations spécifiques
=> Sanitaires et unités mobiles : idem dernier LOC’News, une forte baisse du CA évènementiel/festivités, compensé en partie par les services nettoyage et hygiène proposés sur les chantiers.
=> Grues à tour : 
o pas d’impact négatif versus le second confinement (idem octobre).
o bon démarrage prévu début 2021 (indicateur de montage des grues à tour).

2021 : 
=> Toujours une vraie inquiétude sur l’activité des clients concernant l’année 2021, avec, notamment, une dégradation des prix de chantiers avec leurs donneurs d’ordres, qui impactera certainement notre profession. À noter que les informations recueillies auprès des clients sont parfois très contradictoires.
=> L’indice de moral des membres de la commission Location varie d’un pessimisme moins marqué qu’il y a quelques mois, à un optimisme timide à moyen terme (6 mois).

Tableau de bord de l’activité location pour l’ensemble de la profession 

Chiffre d’affaires estimé fin d’année 2020 versus fin d’année 2019 (périmètre comparable) 
=> Location généraliste : moyenne estimée entre -15% (maxi -20%) et -10% (mini +2%).
=> Sanitaires et unités mobiles : moyenne estimée entre -2% et -4%.
=> Grues à tour : moyenne estimée entre -6% et -8%.

Recouvrement
Globalement, toujours pas de « catastrophe » constatée, mais une dégradation progressive s’installe, les cas de liquidation ou redressement judiciaire s’accentuent légèrement, avec un premier gros impayé chez un loueur. La prudence reste de mise et l’attention au recouvrement doit être maintenue.


Sujets d’actualité de l’activité location*

*source commission Location DLR du 08 décembre 2020

Sécurité des biens et des personnes
• Deux accidents graves survenus sur des nacelles élévatrices ont suscité des commentaires sur les réseaux sociaux, c’est une donnée qui est, et sera à prendre en compte de plus en plus, même si la gestion de ce type d’information ne peut être maitrisée.
o Il est rappelé que la bonne tenue des plans de prévention est indispensable, c’est un élément très important en cas d’accident.

Vols sur chantiers
• Recrudescence, notamment en région parisienne, avec des vols sur chantiers de rouleaux de 65cm chez plusieurs loueurs. 


Intentions d’achats des loueurs 2021

Ci-après, à télécharger, l’enquête EVOLIS sur les intentions d’achats des loueurs en 2021.



Prochain DLR LOC’News : fin janvier 2021  

N’hésitez pas à revenir vers DLR pour toute information complémentaire.

Faites attention à votre santé, celles de vos proches et de vos collaborateurs !

Joël FRUCHART 
Président commission Location DLR
Port : +33 6 07 08 31 31
e-mail : joel.fruchart5@gmail.com


BONNES FÊTES DE FIN D'ANNÉE !