PUBLICITÉS

        

SOMMAIRE NEWSLETTER JUILLET-AOÛT 2021


VIE DE LA FÉDÉRATION

• Les Trophées de la distribution de matériels 2021
• Trophées Grues à Tour : Découvrez le jury de notre 3ème édition !

ÉCONOMIE DE LA PROFESSION
• « L’interruption du confinement profite aux activités de service »….Mais pas seulement !
• La Plateforme DLR-CODINF Prévention/Recouvrement

PROMOTION DES MÉTIERS
• Concours général 2021 : Une remise des prix à la saveur particulière pour la Maintenance des matériels…
• 
WorldSkills compétition des métiers : clap de fin pour la phase 1 de la finale nationale en maintenance des matériels !
• Les CQP de techniciens de maintenance des matériels de construction et de manutention enfin publiés au RNCP !

LES MEMBRES ASSOCIÉS ONT LA PAROLE
• Trotec vous propose une technique innovante pour répondre à tous vos besoins
• Irium Software et Vega Systems fusionnent au 1er juillet 2021 !

LABEL SE+
• ACTILOC, LOCAMOD nouvellement labellisés SE+

AUTOUR DE NOUS
• La construction de logements en sortie de tunnel ?
• FFB : Une relance menacée
• L’activité industrielle rebondie en Occitanie en mai 2021
• Sécurité Grues Mobiles : Prise en compte par le Comité Européen de Normalisation des constats MASE et UFL
• La FNTP part en campagne contre la silice cristalline

A L'INTERNATIONAL
• L’ERA rectifie les chiffres (1) de son rapport annuel d’activités 2020 concernant le marché européen de la location d’équipements
Newsletter de l'European Rental Association (ERA)

NOMINATION
• Albert Galoy, nouveau président de la Commission « Grues à tour » du DLR

CONFÉRENCES-SALONS-EXPOSITIONS
• Batimat, Artibat, Pollutec, SMCL...
• Plus de 13 400 visiteurs ont participé aux JDL Expo à Beaune...

ENTENDU À LA RADIO
• Le Grand Dossier du Mondial du Bâtiment - 02 juillet : Décarbonation des chantiers

LU DANS LA PRESSE
• Batiactu



VIE DE LA FÉDÉRATION

Les Trophées de la distribution de matériels 2021
trophées distribution
Pour la première fois, BTP Magazine, édition du groupe Cayola, a décidé de distinguer à travers 6 prix, les initiatives et résultats des concessionnaires et groupes de distribution de matériels TP.

Les 6 prix :

- Groupe de distribution de l'année
- Saga familiale
- Trophée Innovation digitale
- Trophée SAV / Atelier
- Trophée RSE
- Trophée mixité
 
Les inscriptions, déjà nombreuses, sont ouvertes jusqu’au 29 septembre 2021.
Les candidatures seront examinées par un jury composé de professionnels du secteur et de la rédaction de BTP Magazine qui décerneront les différents prix.
Les lauréats seront conviés le jeudi 2 décembre 2021 pour la cérémonie de remise des prix des Trophées de la distribution de matériels 2021 qui se déroulera en région parisienne.
 
En savoir plus : https://www.btpmagazine.fr/trophees-distribution-materiels/
Trophées Grues à Tour : Découvrez le jury de notre 3ème édition !
TROPHÉS GRUE 2021
Les meilleurs professionnels du secteur réunis pour évaluer les candidatures de cette 3ème édition
 
Pour départager les meilleurs professionnels du secteur des grues à tour, DLR et le SPMDG ont, cette année encore, fait appel à un jury d’experts du secteur et de membres d’institutions reconnues, en lien avec le métier.
 

• Julien BEIDELER / UMGO-FFB
• Jean-Michel BORDES / FNTP
• Frank CÉROU / LIEBHERR
• Richard CLEVELAND / EVOLIS
• Albert Galoy / AGGATA SAS
• Francis JARDET / SPMDG
• Gilles MARGOT / OPPBTP
• Xavier RABOURDIN / MANITOWOC
• Hervé REBOLLO / DLR
• Frédérique TARAQUOIS / JDL GROUPE
 
Bernard DUPONCHEL, figure emblématique du métier, reprendra, quant à lui, son rôle de président du jury pour cette troisième édition.
 
Vous n’avez pas encore candidaté ?
https://trophees-gruesatour.fr

ÉCONOMIE DE LA PROFESSION

« L’interruption du confinement profite aux activités de service »….Mais pas seulement !
BDF 2021
« Autorisation des déplacements interrégionaux ; Réouverture des commerces ; décision de mettre fin au couvre feu ; relance de la consommation… » Autant de motifs qui profitent à une reprise de l’activité dans nombre de secteurs comme le souligne la Banque de France dans son enquête de conjoncture de mai-juin 2021 réalisée auprès de 8 500 entreprises ou établissements, dont celles du BTP.

Dans le bâtiment, l’activité reste bien orientée : "Au total, nous estimons à – 4 % la perte de PIB sur le mois de mai par rapport au niveau d’avant crise, contre – 6 % en avril", note la BF. Les carnets de commandes restent bien garnis. Les chefs d’entreprise indiquent une nouvelle hausse des prix des devis et l’activité évoluerait peu en juin. Restent les difficultés d’approvisionnement : depuis le début de l’année, les chefs d’entreprises interrogés dans le cadre de l’enquête sont de plus en plus nombreux à évoquer spontanément la question : Sur ce thème, 44% des entreprises de l’industrie et 50% des dirigeants du bâtiment font état de difficultés d’approvisionnement ayant eu un impact négatif sur leur production. De son côté, la FFB a mis en garde contre la menace que constitue pour le secteur la pénurie des matériaux avec pour conséquence une hausse de leur prix.

Dans les Travaux Publics, nonobstant les problèmes d’approvisionnement de matières premières, l’activité du secteur se redresse sensiblement et les carnets de commandes sont bien remplis, ce que confirme la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) dans sa note de conjoncture d’avril 2021, et qui se réjouit en effet d'un printemps "dynamique". La filière a vu en effet ses chantiers augmenter de 2,9% en avril par rapport au mois précédent. Entre février et avril, le niveau d'activité a même progressé de 8,3% comparé au précédent trimestre. Si les travaux réalisés bondissent même de 23% entre janvier et fin avril 2021 par rapport à la même période un an plus tôt, la Fédération souligne toutefois que "l'analyse à un an d'intervalle n'a que peu de signification, l'activité ayant subi un coup d'arrêt entre mi-mars et fin avril 2020 avec le premier confinement". Quant à l'emploi, les indicateurs sont globalement dans le vert avec un volume d'heures travaillées en hausse de 23% entre janvier et fin avril et des effectifs permanents qui progressent de 2,5% depuis janvier, et même de 4,6% par rapport à 2019.
La Plateforme DLR-CODINF Prévention/Recouvrement
logo codinf
La plateforme DLR-CODINF Prévention Recouvrement réservée aux membres de DLR (50€ HT annuel), recense tous les impayés déposés par ses membres (le déclarant n’est pas cité). La liste des incidents est actualisée en temps réel et précise le montant, la date d’échéance, ainsi que la nature de l’incident.

Qu'apporte concrètement l’adhésion CODINF-DLR à utiliser à la carte ? 
- de vérifier la présence d’incidents de paiement remontés par les adhérents du DLR déjà affiliés au CODINF à travers leur comité dédié (DLR-CODINF) – plus de 2000 incidents déposés par les adhérents dans les 24 derniers mois  ;
- de déclarer vos incidents et retards de paiement clients afin d’alimenter la base collective du CODINF et de prévenir vos confrères des difficultés de paiement de vos clients ;
- de bénéficier de la plateforme de renseignements commerciaux CODINF ELLISPHERE à des tarifs préférentiels afin de vous permettre de suivre la santé financière d’un maximum de vos partenaires commerciaux (clients et fournisseurs) ;
- de bénéficier des services de relance de vos impayés au travers d’un forfait de 30 lettres de relance gratuites à l’en-tête du DLR - CODINF, et également des services de mise en demeure, d’injonction de payer et de recouvrement contentieux ;
- de répondre à vos demandes d’investigation grâce à une équipe d’enquêteurs sur tel ou tel de vos clients existants ou en cours d’acquisition notamment lorsque l’encours ou les commandes sont importantes ;
- de bénéficier gratuitement des services d’un formateur – conseil en crédit client Bruno Blanchet  pour vous aider à faire face aux situations inédites (prise de commande inhabituelle, réduction de couverture assurée, demande de délai supplémentaire ou établissement de moratoire).

Pour obtenir un dossier d'adhésion DLR : i.lejeune@dlr.fr

PROMOTION DES MÉTIERS

Concours général 2021 : Une remise des prix à la saveur particulière pour la Maintenance des matériels…
cgm2021
À l’issue des épreuves pratiques du Concours général des métiers de la maintenance des matériels organisées en mai dernier au lycée Domaine d’Éguilles à Vedène (84) (cf. newsletter de juin), l’annonce des résultats a été proclamée en Sorbonne, ce jeudi 08 juillet, lors de la cérémonie officielle de remise des prix présidée par le ministre de l’Éducation nationale, M. Jean-Michel Blanquer. 

Un palmarès très attendu, après une année « blanche » marquée par l’annulation de l’édition 2020 en raison de la crise sanitaire, par les lauréats des 46 disciplines générales, technologiques et professionnelles représentées à ce Concours général 2021.

Les lauréats 2021 entourés de Pascale Costa (à droite), Inspectrice générale de l’éducation, du sport et de la rechercheen charge de la filière Maintenance des matériels et Florence Dupont (à gauche), déléguée générale adjointe DLR


Palmarès officiel du Concours général métier Maintenance des matériels 2021 :
1er prix : Valentin Fleury (à gauche) – LP Claude Lehec Saint-Hilaire-du-Harcouët (50), option matériels agricoles
2ème prix : Martin Duclaux (au centre) – LGTA Montbrison (42), option matériels agricoles
3ème prix : Quentin BORDES (à droite) - EAMTP Égletons (19), option matériels construction & manutention

Une remise des prix à la saveur un peu particulière cette année : Florence Dupont, déléguée générale adjointe de DLR, avait en effet été sollicitée par l’Éducation nationale en tant que remettante pour les lauréats de la maintenance des matériels et de… chinois, clin d’œil inattendu à ses lointaines années d’études sinisantes ! Deux disciplines singulières qui tiennent à cœur celle qui fut nommée l’an dernier Chevalier dans l’Ordre des Palmes académiques pour les actions menées au sein de la fédération, depuis près de 30 ans, en partenariat avec les services et établissements du ministère de l’Éducation nationale, en faveur de la maintenance des matériels. 
À découvrir en images…



Les lauréats, baccalauréat professionnel en poche, vont maintenant poursuivre leur parcours en BTS maintenance matériels de construction et de manutention (MMCM) pour Quentin, agricoles (TSMA) pour Valentin et production végétale pour Martin. Ils bénéficieront pour cela, de même que les 6 autres candidats ayant participé avec eux aux épreuves pratiques, d’une bourse d’études dont le montant varie selon leur classement (de 500 à 1500€) attribuée à titre de récompense par les associations et fédérations professionnelles de la maintenance des matériels (ASDM, DLR, EVOLIS, FNAR SEDIMA et SEIMAT).

Toutes nos félicitations à ces jeunes ambassadeurs d’avenir et d’excellence tant attendus par nos entreprises !
WorldSkills compétition des métiers : clap de fin pour la phase 1 de la finale nationale en maintenance des matériels !
worldskills 21
C’est au lycée Gustave Eiffel de Gannat, dans l’Allier, que se sont retrouvés les 11 candidats/e issus des sélections régionales des WorldSkills en maintenance des matériels pour 2 jours de compétition intense, les 30 juin et 1er juillet derniers :

- en compétition : 10 garçons et 1 fille
- en atelier : 2 pelles Mecalac, 1 chariot Still, 2 ponts Manitou, 2 épareuses Norémat, 2 moteurs Perkins, 2 tracteurs Claas, 1 semoir Lemken, 1 microtracteur Iseki, 1 tronçonneuse Stihl
- au menu : diagnostics, mise en œuvre, métrologie, VGP, hydraulique, transmission, climatisation, montage électrique…
- au total : 10 épreuves et 15 heures de compétition 
- à l’arrivée : de l’excellence, de la polyvalence, de la réflexion, de l’action, du niveau… un groupe soudé et une ambiance chaleureuse !

Bravo et merci à l’expert métier, Bruno Monglon (enseignant au lycée Barbanceys de Neuvic), à son adjoint Thibault Cholet (professionnel), au chef d’atelier, Patrice Faya (enseignant au lycée Charlie Chaplin de Décines), aux jurés, aux membres de WorldSkills France présents sur place, ainsi qu’à toute l’équipe du lycée de Gannat pour son accueil et l’organisation sans faille.

Un grand merci également aux professionnels et partenaires qui ont mis à disposition le matériel indispensable à la compétition, en particulier le groupe HBI, et sont venu soutenir et encourager les candidats.

Bravo enfin, et surtout, à nos 11 champions et bonne préparation à eux pour la suite de l’aventure !



Rendez-vous à Lyon, du 13 au 15 janvier 2022 pour assister à la phase 2 et l’aboutissement de cette finale dont le/la vainqueur intègrera l’équipe de France des métiers et défendra les couleurs de la maintenance des matériels/Heavy vehicle maintenance, à Shanghai, en octobre 2022 !
Les CQP de techniciens de maintenance des matériels de construction et de manutention enfin publiés au RNCP !
CQP
Excellente nouvelle, à la veille de la pause estivale, concernant les deux certificats de qualification professionnelle - CQP de branche élaborés par la commission Emploi & Formation DLR :
- Technicien de maintenance des matériels de construction et de manutention en atelier 
- Technicien de maintenance des matériels de construction et de manutention itinérant

La procédure de demande d’enregistrement engagée il y a près d’un an auprès de France compétences, suite aux différentes réformes intervenues en la matière, vient en effet d’aboutir à la publication officielle de ces 2 certifications au répertoire national des certifications professionnelles – RNCP, sous les numéros suivants : 

- RNCP35665 pour le technicien d’atelier 

- RNCP35666 pour le technicien itinérant

Parmi les effets très attendus de cet enregistrement des 2 CQP au RNCP :
- leur ouverture à la validation des acquis de l’expérience (VAE), y compris par la voie du contrat de professionnalisation,
- leur éligibilité au compte personnel de formation (CPF) ou aux projets de transition professionnelle (PTP), pour une obtention en intégralité ou par blocs de compétences.

LES MEMBRES ASSOCIÉS ONT LA PAROLE

Trotec vous propose une technique innovante pour répondre à tous vos besoins
trotec1
Une grande diversité d'articles séduisante. Positionné parmi les leaders dans le domaine du conditionnement d'air et des appareils de mesure, Trotec fournit des appareils dans toutes les catégories pour toutes les demandes.

Le groupe Trotec est réputé pour ses solutions au très bon rapport qualité/prix et sa large gamme de produits. Vous cherchez un climatiseur portable pour votre domicile ou le bureau, vous êtes ingénieur et à la recherche d'un instrument de mesure ou chef de production et prévoyez la climatisation d'une chaîne de fabrication : vous trouverez sans problème la solution adaptée dans notre gamme diversifiée de produits ! Sans oublier que nous proposons la plupart de nos appareils, instruments de mesure et tentes de chantier à l'achat, mais aussi à la location...

Nous sommes fabricants et pouvons ainsi développer exactement ce dont le marché a besoin !
Le groupe Trotec n'est pas seulement distributeur de machines, d'appareils de mesure et de tentes de chantier. Au cours des dernières années, il est devenu fabricant et concepteur. Nous construisons et fabriquons d'ailleurs une grande partie de nos produits en Allemagne. Pour avoir un aperçu de notre production et comprendre le secret de notre qualité, visitez notre page 100 % made in Germany. Notre rôle de fabricant est de mettre au point une technologie ou un produit avant même que vous en ayez besoin, car l'innovation est notre passion. Nous lançons ainsi chaque année plusieurs nouveautés. Quelles sont les nouveautés à venir prochainement ? À découvrir ici...

Les produits highperformance de Trotec
Des appareils mobiles et stationnaires pour le traitement de l’air et la climatisation : voilà notre métier, et nous sommes les leaders.

Cette rubrique vous donne un aperçu de nos machines pour la déshumidification, l'humidification, le chauffage, la ventilation, la climatisation, la purification, l'assèchement après dégâts des eaux et l'élimination des odeurs ainsi que des accessoires pour les travaux d'assainissement. Vous trouverez également des informations sur nos appareils de mesure et nos intéressantes options de location par l’intermédiaire de TKL, Trotec Rental Division.

En savoir + :
https://fr.trotec.com/produits-et-services/machines-highperformance/


Irium Software et Vega Systems fusionnent au 1er juillet 2021 !
irium
Le Groupe ISAGRI est heureux d’annoncer ce mois de juillet 2021 la fusion effective d’IRIUM SOFTWARE et VEGA SYSTEMS. Ces 2 entreprises spécialisées sont complémentaires et permettent ainsi au Groupe l’ambition de devenir l’acteur de référence européen des logiciels de gestion pour la distribution et la location de matériels et véhicules.
L’offre produit de l’entité fusionnée repose sur des solutions métiers encore plus performantes et innovantes, couvrant les besoins des distributeurs, loueurs, réparateurs et gestionnaires de flotte pour mieux les satisfaire.
GROUPE ISAGRI, chiffres clés :
241 millions d’euros de CA
2.250 collaborateurs)
10ème éditeur de logiciel français
140 000 clients
2250 collaborateurs
12 filiales internationales


LABEL SE+

ACTILOC, LOCAMOD nouvellement labellisés SE+
label SE+ news
Parce qu’elle s’inscrit dans une démarche d’amélioration continue et d’évaluation de la sécurité et de l’environnement, la labellisation SE+, est le meilleur moyen pour une entreprise d’atteindre ses objectifs de sécurité et environnementaux.

Créé par DLR, le label SE+ est à la fois un référentiel adapté au métier de la location, distribution et réparation de matériels de BTP et de manutention et un gage de qualité pour les clients en matière de sécurité et d’environnement.
Plus d'information : www.label-securite-environnement.fr


"Félicitations à ACTILOC, LOCAMOD, nouvellement labellisés SE+ et à SOMTP (Groupe AVLO) qui a été renouvelé pour 2 ans. 
Bravo pour les efforts fournis au profit de la Sécurité et de l’Environnement !"



ACTILOC
Dirigeant : Ludovic WILMOUTH
Activité : Location BTP
 
Voir la fiche entreprise


LOCAMOD
Dirigeant : Bertrand PHILAIRE 
Activité : Location BTP 
Voir la fiche entreprise   


Les entreprises labellisées :
https://www.label-securite-environnement.fr/Default.aspx?lid=2&rid=38&rvid=2094

AUTOUR DE NOUS

La construction de logements en sortie de tunnel ?
construction bis
De mars à mai 2021, les logements autorisés sont en hausse (+2,3 %) par rapport aux trois mois précédents. Durant cette période, le nombre de logements autorisés a été inférieur de 1,7 % à la moyenne des douze mois précédant le premier confinement (mars 2019 à février 2020).

Au cours des trois derniers mois, les logements commencés sont en progression (+7,7 %) par rapport aux trois mois précédents. On estime que les mises en chantier ont été plus nombreuses en moyenne pendant cette période (+5,4 %) qu’au cours des douze mois précédant la crise sanitaire. 

Au cours des douze derniers mois, 422 800 logements ont été autorisés à la construction, soit 5 300 de plus qu’un an plutôt (+1,3 %). 

Dans le même temps, environ 390 600 logements ont été mis en chantier, soit 
34 300 de plus (+9,6 %) qu’à la même période de 2020. Toutefois, ces progressions s’expliquent en partie par le fait que la période antérieure de comparaison inclut le premier confinement, où les autorisations ont fortement reculé et de nombreux chantiers n’ont pas pu démarrer du fait des contraintes sanitaires.

En ce qui concerne les locaux non résidentiels, de mars à mai 2021 les enregistrements d’autorisations à la construction s’élèvent à 8,9 millions de m², soit une augmentation de 63,1 % par rapport aux mêmes trois mois de l’année 2020. Cependant, ces trois derniers mois (de mars à mai 2020) avaient été très affectés par le premier confinement et ne constituent donc pas une référence pertinente. Il serait donc préférable de les mettre en perspective par rapport à ceux de 2019, en net retrait (- 12,9 %). 

Toujours de mars à mai 2021, 6,2 millions de m² de mises en chantier de locaux non résidentiels ont été enregistrés, là aussi en forte hausse (+68,3 %) par rapport à la même période de l’année 2020. Toutefois, ces surfaces commencées sont inférieures de 7,5 % à celles enregistrées lors des mêmes trois mois de l’année 2019. De juin 2020 à mai 2021, 36,1 millions de m² de locaux non résidentiels ont été autorisés à la construction, en légère baisse (-0,7 %) par rapport aux douze mois précédents.
FFB : Une relance menacée
FFB
La FFB note un redémarrage partiel du bâtiment depuis le début 2021 et une accélération certaine des prises de commandes. C’est notamment le cas en amélioration entretien, qui compte pour plus de 58 % de l’activité bâtiment. 

L’enquête réalisée par les Cellules économiques régionales de la construction pour le compte de la FFB révèle ainsi une progression du volume de chiffre d’affaires de 10 % au premier trimestre 2021. L’évolution ressort légèrement en retrait par rapport au premier trimestre 2019, ce qui montre que l’effet de la crise sanitaire pèse encore. 

Tel n’est pas le cas de la rénovation énergétique, segment en hausse de 10 % sur un an, mais aussi de plus de 1 % sur deux ans. Par ailleurs, l’évolution favorable de l’amélioration-entretien vaut principalement pour le logement. Il faut y voir le succès indéniable de « MaPrimeRénov », mais peut-être aussi l’effet du volume record des transactions dans l’ancien, avec près de 1,1 million de logements vendus sur douze mois à fin mars 2021, ainsi que des travaux provoqués par les phases de confinement et de télétravail de ces derniers mois.

Il n’en pas de même pour le neuf, même si le logement l’individuel accélère très nettement. Si l’on se réfère aux chiffres de 2019 pour éviter l’effet de base provoqué par le confinement du printemps 2020, les mises en chantier et permis progressent de 5 % et 15 % au premier quadrimestre 2021, alors que les ventes dans le diffus s’affichent à +17 %. La machine est donc relancée, même si l’on ne peut exclure une double anticipation derrière cette montée en régime : celle de la transformation des recommandations du HCSF en règlementation début juillet pour les accords de prêts, et celle de la RE2020 pour les permis signés à compter du 1er janvier 2022. 

La tendance s’avère bien moins plaisante pour le collectif. Le redressement des mises en chantier d’environ 4 % par rapport au premier quadrimestre 2019 ne saurait masquer l’effondrement des permis (-10%), en ligne avec celui des ventes et mises en ventes des promoteurs, respectivement à -4 % et -9 % entre les premiers trimestres 2019 et 2021. 

Plus en détail, les données officielles montrent que la crise de la production de logements se concentre clairement sur le collectif en zones réputées tendues, soit les zones A et B1, où les permis reculent de 7 % par rapport au premier quadrimestre 2019, soit 6 900 logements autorisés de moins. Tous les autres segments s’affichent en hausse, y compris le collectif en B2 et C qui ressort à 
+9 %. 

Le choc reste plus violent encore pour le non résidentiel neuf. Les surfaces commencées abandonnent 16 % au regard du premier quadrimestre 2019 et les surfaces autorisées, 22 %. Au global, le neuf pèse donc bien sur la relance et en retarde les effets.
L’activité industrielle rebondie en Occitanie en mai 2021
CERC occitane logo
La dernière enquête de la Banque de France, conjuguée à celle de la FRTP Occitanie, révèle que la conjoncture économique de la région fait état d’un notable rebond d’activité en mai 2021, ceci « à la faveur de la fin du troisième confinement ». La production industrielle a progressé, soutenue par une demande très bien orientée, à l’instar de l’activité du BTP qui,  malgré les difficultés d’approvisionnement de certaines matières, bénéficie d’une relance de la commande publique au premier trimestre 2021, même si des écarts existent entre les régions.

L’organisme public indique également que les effectifs salariés ont « globalement peu varié » soutenus par le Plan de sauvegarde de l’emploi. 
« En mai 2021, l’activité industrielle régionale a rebondi à 86% de l’activité normale, après 82% en avril, contre 92% au niveau national », indique la Banque de France. Les autres produits industriels augmentent de 8 points à 98% et sont au-dessus du national (95%). L’industrie des matériels de transport progresse à 71% contre 77% au niveau national. L’activité des industries des équipements électriques, électroniques, informatiques et autres machines gagne 1 point à +93%, légèrement en-dessous de la moyenne nationale (+92%). Les industries agro-alimentaires reprennent 4 points à 93% contre 96% au niveau national. Elle devrait connaître une croissance plus forte au cours des prochains mois, sauf « accident » d’une quatrième vague de confinement.

Les chiffres clés du BTP en Région Occitanie à fin avril 2021
Bâtiment :

- Logements autorisés : 44 600 logements (-5,3%)
- Logements mis en chantier : 41 600 logements (+3,6%)
- Mises en vente de logements au 4ème trimestre 2020 : 8 420 logements (-36,3%)

Construction de locaux à fin avril 2021 :
- Surfaces de locaux autorisés : 3 041 milliers/ m² (-9,1%)
- Surfaces de locaux mis en chantier : 2 114 milliers/ m² (+0,4% sur un an)

Entretien rénovation au 4ème trimestre 2020 :
- Volume d’entretien-rénovation : -3,5%
Travaux Publics :
- Climat des affaires : - 10 points de solde d’opinion sur l’activité prévue au début du second trimestre 2021 (en hausse)
- Emploi salariés : 123 552 salariés au 4ème trimestre 2020 (+2.2% sur un an)
- Intérim : 11 728 intérimaires à fin février 2021 (-16.1% sur un an)
Démographie des entreprises : 
- Création de 3 537 entreprises (hors micro-entrepreneur) au 1er trimestre 2021 (-11.7% sur un an)
- Défaillances : 466 défaillances d’entreprises de la construction au 1er trimestre 2021 (-48.8% sur un an).
Sécurité Grues Mobiles : Prise en compte par le Comité Européen de Normalisation des constats MASE et UFL
UFL Une étude récente réalisée auprès des entreprises de levage membres de la certification MASE (référentiel de management dont l’objectif est l’amélioration permanente et continue des performances Sécurité / Santé / Environnement), a mis en évidence que 75% des accidents déclarés étaient malheureusement liés à la conception des machines, rendant risquées certaines phases de leur mise en œuvre opérationnelle.

MASE et Union Française du Levage (UFL) se sont ainsi associés pour présenter ce constat aux acteurs de la branche, comme ce fut le cas lors de la réunion du 12 mars de l’UNM84, commission française en charge de l’étude de la révision de la norme européenne EN13000 régissant les « appareils de levage à charge suspendue. »

Parmi les problèmes d’ergonomie des machines identifiés par MASE et UFL : la montée et descente des cabines, le remplissage des réservoirs de carburant, la manutention et le stockage des plaques de répartition, etc… Les échanges ont été riches autour des retours d’expérience présentés par MASE (photos, vidéos, exemples d’accidents, solutions proposées…).

L’étude a été présentée par l’UFL, le 22 avril dernier, au cours d’une réunion du groupe de travail en charge de la révision de la norme EN 13000 au sein du Comité Européen de Normalisation, qui inclut notamment deux fédérations européennes spécialistes du levage : ESTA (la première association européenne pour l’industrie du transport routier exceptionnel et de la location de grues mobiles) et FEM (les fabricants européens d’équipements de manutention, de levage et de stockage).
A l’issue de cette présentation, l’ESTA a décidé de démarrer un premier groupe de travail européen consacré à l’accessibilité et un second sur le stockage et la manutention des plaques de répartition.
L’UFL, en sa qualité de membre de l’ESTA, est invitée à participer activement aux travaux de ces groupes. Une étape de plus a été franchie pour l’amélioration de la sécurité de nos personnels et des grues mobiles. 

L’UFL, produit sa « Charte d’Engagements » 2021 : Au cours du salon des JDL 2021qui s’est tenu à Beaune le 28 juin dernier, l’UFL a souhaité faire le rappel des principes qui l’animent et gouvernent ses actions en présentant sa « Charte d’Engagements », fondée sur cinq principes fondamentaux : La responsabilité de l’employeur ; L’attitude commerciale vis-à-vis de la clientèle ; Le comportement loyal entre confrères ; La rentabilité par une saine gestion ; Enfin, la participation à la vie de l’UFL. « Cette charte a été validée par le Conseil d’Administration de l’UFL. L’ensemble de nos membres doivent également se l’approprier et l’appliquer à la lettre, afin d’améliorer la sécurité de nos personnels, de nos clients, du public en général et de nos matériels », a  indiqué à cet effet Michel Licausi, président.
La FNTP part en campagne contre la silice cristalline
logo FNTP La reconnaissance des poussières de silice comme agent cancérogène, depuis le 1er janvier 2021, entraîne des obligations nouvelles en termes de prévention du risque chimique au travail et l’efficacité des moyens de prévention mis en place.

Se pose à ce titre la question de l’efficacité des équipements utilisés actuellement pour prévenir ce risque à effets différés dans le temps. Les premiers résultats de la campagne « Carto Silice » ont fait apparaître une marge de progrès souhaitable pour plusieurs applications.
Les professionnels du BTP sont donc invités à participer à une nouvelle campagne nationale de mesure, sous l’égide de la FNTP, avec le concours de l’OPPBTP, l’INRS, la DGT (Direction Générale du Travail) et la CNAM.

L’émergence du risque silice sur les chantiers pose un problème de mesurage, les tâches émissives pouvant être diverses et les durées d’exposition très variables. Les campagnes de mesures annuelles rendues obligatoires dans chaque entreprise par une règlementation de 2009 pourraient s’avérer peu représentatives des expositions réelles et extrêmement coûteuses.

Disposer de bonnes pratiques à appliquer, évaluées lors de campagnes de mesures mutualisées, et à contrôler sans systématiquement faire appel à des mesures d’air dans chaque entreprise serait une piste pour réduire les obstacles à la mise en place des mesures de prévention. « A cet effet, un document est à la disposition des professionnels du BTP. Il recense 19 situations de travail les plus courantes, ainsi que les bonnes pratiques en matière de prévention technique, organisationnelle et humaine pour réduire l'empoussièrement au poste de travail », indique l'OPPBTP.

Pour connaître l’ensemble des documents nécessaires à la bonne compréhension de la campagne, suivre le lien suivant : https://www.carto-silice.fr/
Ou pour participer à l’enquête : https://ledesamiantage.fr/ / campagne-nationale-de-mesure

A L'INTERNATIONAL

L’ERA rectifie les chiffres (1) de son rapport annuel d’activités 2020 concernant le marché européen de la location d’équipements
logo ERA 07-2020
L'Association européenne de la location (ERA) vient de publier une nouvelle mise à jour de son rapport annuel sur le marché 2020, couvrant la période 2019 à 2022, avec de nouvelles estimations d'année en année pour l'activité locative, la construction et le PIB pour chacun des 15 pays concernés par ce rapport.

Les principaux changements par rapport à la mise à jour précédente (février 2021) concernent les chiffres de 2020. Ils confirment l'écart régional lié à l'impact de la pandémie de COVID-19, avec une détérioration de leur résultat pour les pays du sud de l'Europe et le Royaume-Uni, mais une progression pour les pays d'Europe centrale et septentrionale.

Selon Michel Petitjean, Secrétaire général de l’ERA : « En 2020, les tendances en matière de location et de construction ont suivi une trajectoire similaire, mais il n’y avait pas eu l’effet d’amplification traditionnel pour l’industrie de la location que nous constatons habituellement en période d’incertitude. De nombreuses sociétés du secteur locatif commencent maintenant à bénéficier de cet effet d’amplification en raison de l’incertitude qui plane encore sur les économies en général et sur les entreprises de notre secteur d’activité en particulier et qui souffrent également des cycles de « stop and go » qui se produisent d’un trimestre à l’autre. Si l’on ajoute à cela les difficultés d’approvisionnement en matériaux aux entreprises de la construction, il est toujours hasardeux de prévoir les perspectives d’activité à court et moyen termes...»

Le tableau par région économique est le suivant :

Europe du Nord : L’activité locative 2020 est en hausse notable dans la majorité des pays de la région : En Norvège (+3,1% contre -2,2% actuellement), au Danemark (+2,5% contre +1,8%), en Finlande (+2,1% contre -1,7%), en Suède (+1,9% contre +0,4%).

Europe occidentale et centrale (à l’exclusion du Royaume-Uni) : Dans ces deux régions, là aussi on constate une nette amélioration de l’activité locative en 2020, par rapport à la précédente mise à jour : en République tchèque on constate une progression (+1,6% contre -6,8%) en Allemagne (+1,6% contre -1,5%), en Suisse (-2,9% contre -4%).

Europe du Sud : Activité de construction en 2020 en Belgique (-3,6% contre -7%), en France (-4% contre -14,1% précédemment) et l’Espagne (-4,3% contre -11,6%).

Royaume-Uni : En 2020, une révision importante de l’activité Construction au Royaume-Uni, a annulé la correction positive de début 2021 (-6,6% contre -12,3%). Il en est de même pour l’activité locative, également revue à la baisse (-1,2% contre -16%).

(1) Dans la version originale de son communiqué de presse du 16 juin 2021, l’ERA a indiqué, par erreur, les chiffres (estimés) de la croissance du marché locatif pour l’ensemble des 15 pays européens concernés, couvrant la période 2020-2022, respectivement de -8%, -0,1% et +6%. Dans la réalité, les chiffres corrects sont les suivants : -6,6% en 2020, +3,6% en 2021 et +4,5% en 2022.
Newsletter de l'European Rental Association (ERA)
ERA news
La newsletter de l'European Rental Association (ERA), éditée par l'International Rental News (IRN), le magazine officiel de l'association, est disponible en suivant le lien ci-après.
https://www.khl.com/10406.newsletter

Pour + d'infos sur l'ERA : 

NOMINATION

Albert Galoy, nouveau président de la Commission « Grues à tour » du DLR
galoy Créée au sein du DLR en janvier 2016, la Commission « Grues à tour » qui fut présidée par Philippe Cohet jusqu’à sa récente nomination à la présidence du DLR, celui-ci transmet cette fonction à Albert Galoy (gérant d’AGGATA SAS -en cours de création-, société d’audit travaillant sur les besoins du secteur de la grue à tour), récemment élu par les membres de la commission. Albert Galoy a longtemps été directeur général d’HEXAGONE SERVICES ; il est un spécialiste de la location de grues à tour dont il connaît parfaitement les atouts et contraintes au sein d’un écosystème qui va des constructeurs aux clients finaux (en location et / ou vente).

CONFÉRENCES-SALONS-EXPOSITIONS

Batimat, Artibat, Pollutec, SMCL...
salons news
Batimat sur la voie du succès
Déjà annoncé dans nos précédentes Newsletters, le prochain Mondial du Bâtiment fera date. Notamment après l’annonce de son grand retour à Paris qui se tiendra au Parc des Expositions de la Porte de Versailles du 3 au 6 octobre 2022.

Les salons Batimat, Idéobain et Interclima se déploieront sur six pavillons, totalisant 140 000 m² d'exposition. Ils s’inscrivent dans une dynamique très positive avec, à ce jour, plus de 200 exposants déjà inscrits, dont les leaders des secteurs afférents à ces trois grandes branches de l’industrie du Bâtiment. Cette mobilisation traduit l’adhésion des acteurs aux nouveaux axes stratégiques du salon : plus convivial, plus économique, plus hybride, plus sobre.

Après seulement deux mois de commercialisation, le Mondial du Bâtiment enregistre déjà la réservation de plus de 60% des stands de 54 et 99m² dans les six pavillons du salon dont celui (Pavillon 4) réservé aux engins et équipements de chantier : matériel d’élévation, terrassement, échafaudage, coffrage, outillage, sécurité…

Pour + d’infos : www.batimat.com



Artibat 2021 : Demandez votre badge !
Salon du BTP de l’Ouest de la France, Artibat est de retour cette année et promet une nouvelle fois de belles découvertes. Cette 17e édition se tiendra du 13 au 15 octobre 2021 au Parc des Expositions à Rennes. Au menu : trois journées de rencontres, de découvertes, d’échanges et d’opportunités pour les
40 000 visiteurs professionnels attendus. 

Attention : Vous êtes un visiteur international, un professionnel du BTP (Distributeurs et Négociants), journaliste, accompagnateur d’un groupe de plus de 40 personnes… sachez qu’un justificatif pourra vous être demandé à votre arrivée sur le site. (Carte professionnelle, carte de visite de votre entreprise).

Pour ne pas manquer ce rendez-vous exceptionnel, les organisateurs d’Artibat vous demandent donc de bien vouloir remplir le formulaire dédié afin de recevoir votre badge électronique par mail (Vous ne recevrez pas de badge par courrier). Celui-ci devra être impérativement présenté à l’accueil du salon.

Pour recevoir votre badge : www.artibat.com



Pollutec 2021 : « Save the date ! »
Organisé par Reed Expositions France, Pollutec, Salon international des équipements, des technologies et des services de l’environnement désormais reconnu comme l'événement de référence pour les professionnels du secteur de l’environnement, se tiendra du mardi 12 au vendredi 15 octobre 2021 au Centre de Conventions et d'Expositions de Lyon-Eurexpo.

La demande de participation à cette 29ème édition du salon est désormais ouverte. 

Pour + d’infos et obtenir votre lien d’inscription : www.pollutec.com / Ou : contact@pollutec.com



Le SMCL 2021
Le Salon des Maires et des Collectivités Locales (SMCL) organisé en partenariat avec l’AMF, est le seul rendez-vous annuel qui réunit le plus grand nombre d’élus et d’acteurs des territoires œuvrant au quotidien à la gestion et au développement des territoires. L’Association nationale des cadres territoriaux de la sécurité (ANCTS), partenaire du SMCL 2021, interviendra sur de nombreux sujets relatifs à l’organisation territoriale de la sécurité et à la résilience des territoires.

Cette année le SMCL se tiendra les 16 et 18 novembre 2021 à Paris Porte de Versailles. Sont attendus : 58 000 participants et 800 exposants.


Pour + d’infos : www.salondesmaires.com
Plus de 13 400 visiteurs ont participé aux JDL Expo à Beaune...
JDL expo 2021
Plus de 13 400 visiteurs ont participé au JDL EXPO 2021 à Beaune, s’adaptant sans difficulté aux nouvelles règles sanitaires qui régissent désormais les événements professionnels et qui garantissent ainsi une visite du salon en toute sécurité. 
La journée de jeudi a connu une affluence record, une des plus fortes de toute l’histoire du salon, qui célébrait cette année sa 10ème édition, et la 5ème à Beaune. 

La soirée de gala a été aussi un véritable succès avec plus de 900 participants ! Exposants et visiteurs étaient ravis de pouvoir enfin se retrouver, échanger, dans cette ambiance unique qui caractérise les JDL depuis la toute première édition en 2008, et avec une météo finalement clémente. 

DLR a rassemblé ses adhérents pendant le salon, avec une soirée le mercredi 23 juin, et intronisé officiellement à cette occasion Philippe Cohet à la tête de la fédération, qui succédait à Bertrand Carret. 
Lire la suite de l'article...


Retrouver en images les souvenirs des JDL 2021 :
Journée du 23 juin
https://youtu.be/obODAjCtQuE
 
Journée du 24 juin
https://youtu.be/XwtpYU6aVTs
 
Soirée de Gala « OpenAir » 
jeudi 24 juin 
https://youtu.be/EXi0mooDUNY

ENTENDU À LA RADIO

Le Grand Dossier du Mondial du Bâtiment - 02 juillet : Décarbonation des chantiers
batiradio
Quand on réalise le bilan carbone d’un chantier, on ne peut pas se contenter de prendre en compte la construction. Le transport et les engins de chantiers ont un impact non négligeable.
Le cabinet de conseil Carbone 4 réalise actuellement une étude pour évaluer les avantages carbone si le matériel passait à l’électrique, à l’hydrogène ou encore aux biocarburants. Qu’en est-il aussi du coût ? Il y a encore un fossé entre les perspectives et la réalité. Par ailleurs, la mise en place des ZFE (zones à faibles émissions) dans de nombreuses villes questionne les professionnels. Comment faire quand l’offre ne répond pas encore à la demande ? Comment le secteur de la location peut-il s’adapter ? À quel horizon pourrait-on voir se développer des motorisations électriques ou hybrides ?

Autant de questions auxquelles répondent Hugues-Marie AULANIER, manager strategy practice leader, Carbone 4, Julien CHALET, directeur de l’action collective, EVOLIS, Catherine GUERNIOU, chef de file RSE, FFB, et Hervé REBOLLO, délégué général, DLR

Retrouver le replay du 2 juillet : Décarbonation des chantiers
https://www.webtvdlr.fr/portfolio-items/webinaire-mdb/


LU DANS LA PRESSE

Batiactu
presse news Batiactu (21/06/20) : Arrivée des engins électriques sur les chantiers, mythe ou réalité ? : L'électrification des matériels semble apporter une réponse à la neutralité carbone visée par la loi de transition énergétique pour la croissance verte à horizon 2050. Pour s'inscrire dans cette démarche, les constructeurs redoublent d'efforts et étendent leurs gammes. Mais face aux contraintes de coût et de logistique, le marché de l'électrique peine à émerger…