PUBLICITÉS

               

SOMMAIRE NEWSLETTER SEPTEMBRE 2022



VIE DE LA FÉDÉRATION
• La Fédération DLR actualise son identité visuelle !
• Nouveaux adhérents
• Save the date : Journée Métiers 2022
• Bilan des rencontres régionales 2022
• Programmes des formations SEDL de septembre-octobre
• Les communiqués de presse de DLR

NOS MÉTIERS - LOCATION
• Les lauréats des Trophées de la Location de Matériels

NOS MÉTIERS - GRUES À TOUR
• Trophées Grues à Tour : J – 9 avant la clôture !
• L’INRS publie l’ED 6338 « Grues à tour »

NOS MEMBRES PARTENAIRES
• La construction hors-site à l’honneur à Batimat !

ÉCONOMIE DE LA PROFESSION
• L’inflation : Comment la combattre ?
• Les métiers de DLR en région Normandie
• L'invitation Codinf : Comment financer son exploitation dans des temps instables ?
• Lettre Codinf de septembre 2022

LES MEMBRES ASSOCIÉS ONT LA PAROLE
• Manitou : La référence de la manutention et de l'élévation de personnes
• Nettoyeurs haute pression BRENDON

PROMOTION DES MÉTIERS
• Sélections régionales Worldskills : attention, bientôt, il sera trop tard pour s’inscrire !!!
• Les offres d’emploi, d’alternance et de stage sont sur 3MTPM.com
• La région Pays de la Loire se mobilise pour l’emploi
• JE FILME MA FORMATION ! lance sa 7ème édition

AUTOUR DE NOUS
• Les professionnels des Travaux Publics sous tension
• Chiffres de la construction de logements neufs et de locaux à fin juillet 2022
• Les Assises du BTP 2022 pour une transition plus ambitieuse
• Synthèse du secteur de la Construction en Occitanie
• UNICEM : « Le recul de l’activité dans les matériaux se modère en mai »

À L'INTERNATIONAL
• Newsletter de l'European Rental Association (ERA)

CONFÉRENCES - SALONS - EXPOSITIONS
• JDL Expo, Salon des Professionnels de l’Amiante, Bauma...

NOMINATIONS
• Stéphane Hénon (ERA), Gilles LODOLO (CdCF), Laurent de Buyer (AXEMA)...

LU DANS LA PRESSE
• AC Presse, Le Moniteur, Batiactu

VIE DE LA FÉDÉRATION

logo DLR 140px x 105
C’est en cette rentrée de septembre 2022 que la fédération DLR a choisi de lancer son nouveau logo. Il s’agit en fait d’une réactualisation du visuel historique : on y retrouve couleurs et formes de l’ancien logo, le cube symbolisant tant le secteur de la construction que celui de la manutention, mais aussi l’hexagone français.


La baseline retenue, « LA FÉDÉRATION DES MATÉRIELS », vise l’ensemble des activités directement couvertes par DLR ainsi que celles de ses membres partenaires, ACIM (constructions industrialisées et modulaires), FNAR (matériel agricole et d’espaces verts) et UFL (levage).
Lire la suite...
Nouveaux adhérents
adh ATP2L
Dirigeant : Emmanuel CAZIER
Activité : Location BTP
Ville : PRUILLE LE CHETIF (72)
https://www.guidedlr.fr/GuideDetails.aspx?entr_id=10415&lid=4



GT LOC
Dirigeant : Gaëtan DELMAS
Activité : Location BTP
Ville : PÉRONNE (80)
https://www.guidedlr.fr/GuideDetails.aspx?entr_id=6857&lid=4

LAYERE LOCATION
Dirigeants : Alexandre LAYÈRE et David LAYÈRE
Activité : Location BTP
Ville : BEGLES (33)
https://www.guidedlr.fr/GuideDetails.aspx?entr_id=5440&lid=4



Retrouvez tous les adhérents sur le Guide Web DLR :

https://www.guidedlr.fr


Save the date : Journée Métiers 2022
journée métiers 2022 bis
La prochaine Journée Métiers aura lieu mardi 6 décembre 2022 au Pavillon Dauphine à Paris.
La remise des 4ème Trophées Grues à Tour aura lieu la veille, le lundi 5 décembre au Musée des Arts Forains, dans le cadre d’un dîner DLR.

Revivez l'ambiance de la journée 2021
https://www.webtvdlr.fr/portfolio-items/journee-metiers-2021/

Bilan des rencontres régionales 2022
RR 2022 Les Rencontres Régionales DLR 2022 ont pris fin jeudi 7 juillet avec la rencontre Sud-Est.
Au total, 128 entreprises pour 180 participants ont assisté à ces rencontres.
L’occasion a été d'évoquer les dossiers de la profession, de faire le point de l’activité économique dans les régions, de rencontrer et échanger entre confrères et collègues et à l’issue, partager un moment de convivialité autour d’un cocktail dinatoire.

Voir ou revoir la vidéo d'ambiance de la rencontre Ile-de-France qui s'est tenue le mardi 14 juin :
https://www.webtvdlr.fr/portfolio-items/rencontres-regionales-2022/


Programmes des formations SEDL de septembre-octobre
FORMATIONS 2022 Nos formations peuvent être accessibles aux personnes en situation de handicap, merci de nous contacter si besoin.
Plus d'infos : Contact - Laure TEVI - l.tevi@dlr.fr

DLR-RCC-02-LM Vendre plus et mieux par la relation et le processus commercial  - 28 au 30 septembre Durée : 3 jours Tarif : 1800,00 euros HT Tarif non adhérent : 2000,00 euros HT Programme inscription


DLR-RATIO-LP Maitrise des ratios économiques et financiers de la profession
4 octobre Durée : 1 jour Tarif adhérent : 500,00 euros HT Tarif non adhérent : 650,00 euros HT Programme inscription


DLR-KITLOC-JF Kit du loueur : le cycle opérationnel de la location
- 11 octobre Durée : 1 jour Tarif adhérent : 500,00 euros HT Tarif non adhérent : 650,00 euros HT Programme inscription


DLR-RCV-02-LM Développer son relationnel et sa position de conseiller-vendeur pour les techniciens SAV - 12 au 14 octobre Durée : 3 jours Tarif adhérent : 1800,00 euros HT  Tarif non adhérent : 2000,00 euros HT Programme inscription

DLR-DDMTM-JG Défendre son devis et préserver ses marges : Techniques de négociation   - 18 au 19 octobre Durée : 2 jours Tarif adhérent : 900,00 euros HT Tarif non adhérent : 1100,00 euros HT Programme inscription
Les communiqués de presse de DLR
CP presse image La fédération DLR actualise son identité visuelle !
CP_NOUVELLE_IDENTITE_VISUELLE.pdf

Formation de formateurs de monteurs de grues à tour : la CPMDG DLR appelle les professionnels du secteur à se mobiliser
CP_DLR_FORMATEURS_MONTEURS_GAT.pdf

1 mois ½ de plus pour candidater aux Trophées Grues à Tour !
CP_GAT_2022.pdf

Erratum : 4ème édition des Trophées Grues à Tour : Découvrez les membres du jury !
CP_ERRATUM_TROPHEES-GAT_2022.pdf

4ème édition des Trophées Grues à Tour : Découvrez les membres du jury !
CP_TROPHEES_GRUES_JURY_2022.pdf

Remise des prix du concours général des métiers maintenance des matériels 2022
CP_DLR_CG_2022.pdf

BAROMÈTRE DLR/ASTERÈS T1 2022 : Comment faire face aux vents contraires ?
CP_BAROMETRE_T1_2022.pdf

NOS MÉTIERS - LOCATION

Les lauréats des Trophées de la Location de Matériels
logo TLM
Initiés en 2022 en partenariat avec BTP Magazine, les Trophées de la Location de Matériels récompensent les loueurs à travers 8 catégories : loueur de l’année, réseau de l’année, saga familiale, digital, transition énergétique et RSE, services innovants, politique de réformes, prévention/sécurité.

Jeudi 15 septembre, s’est déroulée dans les prestigieux Salons Hoche à Paris la première édition des Trophées de la Location de Matériels (TLM). Une initiative de BTP Magazine en co-partenariat avec DLR et le soutien de l’ERA, Seimat, Evolis, la FNTP et la Confrérie des Mécaniciens. 160 professionnels se sont réunis.

Les 8 lauréats :
• Loueurs de l’Année : Freche Location et Uperio
• Réseau de l'année : WC Loc
• Services innovants : Groupe Enygea 
• Prévention & Sécurité : Loxam
• Digital : Borgo Matériel Location 
• Transition énergétique & RSE : Kiloutou
• Saga familiale : Dron Location
• Coup de cœur du Jury : TPI 

En savoir plus : https://www.dlr.fr/Default.aspx?lid=1&rid=102&rvid=2556

NOS MÉTIERS - GRUES À TOUR

Trophées Grues à Tour : J – 9 avant la clôture !
TGAT
Ce premier semestre 2022 est intense pour les professionnels monteurs de grues à tour. Afin de leur permettre de concilier ce volume d’activité et leur participation à la 4ème édition des Trophées Grues à Tour, la date limite de candidature est prolongée au vendredi 30 septembre 2022 – 23h59. Ils auront désormais jusqu’à cette date pour se rendre sur le site dédié aux Trophées, télécharger leur dossier de candidature et le soumettre aux jurés à l’adresse suivante : candidature@trophees-gruesatour.fr

Le jury délibérera début novembre pour remettre les trophées dans 4 catégories :  
1. Le chantier de l’année 
2. Le montage GME (grues à montage par éléments) de l’année 
3. Le montage de GMA (grues auto-montantes) de l’année
4. L’innovation technique de l’année 

Les prix seront remis aux lauréats lors d’une cérémonie le lundi 05 décembre, au Musée des Arts Forains, dans le cadre d’un dîner DLR.

Monteurs, dépanneurs, fabricants, conducteurs… la participation aux Trophées Grues à tour est gratuite et ouverte à tous. Un service de hotline est mis à disposition des candidats qui souhaitent être épaulés dans la construction de leur dossier.

 Plus d'infos : https://trophees-gruesatour.fr

L’INRS publie l’ED 6338 « Grues à tour »
INRS grue à tour
L’institut national de recherche et de sécurité (INRS) a récemment publié une brochure de prévention au sujet des grues à tour.
L’objectif de ce document est de contribuer à réduire l’accidentologie liée à l’utilisation de ce type d’engins de chantier et d’appareils de levage.
En effet, l’utilisation des grues fait l’objet de règle précises, notamment au sujet des vérifications, des conditions d’utilisation, de maintenance ou encore de formation du personnel.

Cette brochure aborde l’ensemble de ces thématiques pour apporter conseils et précisions.
 
Cette brochure est essentiellement destinée aux conducteurs de grues à tour et au personnel d’entretien : 
  • avant de travailler : organisation de chantier, fonctionnement des grues,
  • travailler en sécurité : prise de poste, préconisations pendant le travail, fin de poste…
  • entretien sur chantier : détails relatifs aux travaux mécaniques, hydrauliques ou encore précautions par rapport aux câbles.
Toutefois, la partie « cadre réglementaire » intéressera particulièrement les employeurs, ainsi que les annexes : examen d’adéquation, survol d’une voie publique ou privée, etc.
 
ED 6338 grues à tour : https://www.inrs.fr/media.html?refINRS=ED%206338

NOS MEMBRES PARTENAIRES

La construction hors-site à l’honneur à Batimat !
acim batimat
Du 3 au 6 octobre, BATIMAT accueillera le meilleur de l'innovation du secteur de la Construction. Mis à l’honneur sur le Salon : le marché de la construction  industrialisée et modulaire. 4 jours pour découvrir la « Construction hors-site » en partenariat avec le magazine Hors site.

Véritable succès lors de l'édition précédente de Batimat, la construction hors-site sera de nouveau très présente en 2022 sur le salon Batimat annonce l’ACIM (Association des Constructions Industrialisées et Modulaires). 
Vous pourrez retrouver l'équipe de l'ACIM sur son stand numéro P8 qui se trouve dans le pavillon 1 Gros œuvre, Structure et Enveloppe (secteur Hors-site – constructeurs de systèmes modulaires et fournisseurs de solutions pour les constructeurs de systèmes modulaires) tout près du forum du pavillon 1.

Trente-cinq exposants sont attendus à Batimat 2022, sur une surface d’exposition de 3000 m2, soit trois fois supérieure à celle de 2019. 

Une offre spéciale sera proposée aux membres de l’ACIM présents sur le Salon.

Pour mémoire rappelons que le marché français de la construction modulaire est en pleine croissance, poursuivant son développement sur l’ensemble de l’Hexagone. L'ACIM estime ainsi que le marché national représentait en 2019 un chiffre d'affaires de 854 M€ pour un effectif de plus de 3 600 salariés.

Pour + d’infos : www.acim.pro


Point d'orgue du Salon : les Awards de l'Innovation du Mondial du Bâtiment, révélateur du dynamisme de la filière « Construction ».

Les innovations des Awards de la Construction sont réparties en neufs catégories « métiers », mais aussi, nouveauté 2022, en cinq thématiques d'usage.

Les neuf catégories métier sont : 

 . Gros œuvre ; 
 . Structure et Enveloppe ; 
 . Hors site ; 
 . Construction Tech ; 
 . Menuiseries & façades ; 
 . Matériel, Outillage ; 
 . Véhicules et équipements ; 
 . Génie Climatique ; 
 . Salle de bains ; 
 . Aménagement Intérieur et Extérieur ; 
 . Formations et Services.

Les cinq thématiques d'usage quant à elles, illustrent les grands défis auxquels sont confrontés tous les acteurs de la filière :
 
 . Construction 4.0
 . L'environnement ; 
 . Le climat ; 
 . Les métiers ; 
 . Usager et habitant.

ÉCONOMIE DE LA PROFESSION

L’inflation : Comment la combattre ?
BDF 3
Le 13 septembre dernier, Jean-Pascal Prevet, Directeur Régional Ile-de-France de la Banque de France, épaulé par son adjoint, Marc Farnoux, ont organisé un webinaire sur les principales menaces qui pèsent sur l’économie française et mondiale, en particulier générées par l’inflation. 

Pour limiter ses effets, les deux responsables de la BF préconisent  une réduction des dépenses publiques pour faire face à l’augmentation des taux directeurs sur les marchés, recommandant également d’investir dans les transitions écologique et numérique pour soutenir la croissance à long terme.

Une augmentation de l’Inflation liée à la crise sanitaire et à la guerre en Ukraine : En préambule Jean-Pascal Prevet a rappelé qu’« il n’y avait presque pas eu d’inflation dans les années 90-2000, et l’on se demandait plutôt comment ne pas tomber dans la déflation. En fait, l’inflation a commencé à monter en puissance dès 2021, suite à la pandémie de covid-19 marquée par des problèmes d’approvisionnement en matières premières pour les entreprises, accentuée par une forte augmentation des prix de l’énergie dès le début de la guerre en Ukraine en février 2022 et leurs répercussions sur bien d’autres secteurs comme l’alimentation, les produits manufacturiers ou les services.»
En aout 2022, selon l’indice IPCH (l’Indice des prix à la consommation harmonisé), elle s’est élevée à 6,5% en France « heureusement  limitée par l’instauration du « bouclier énergétique », et à 9,1% en Europe. »
Pour Jean-Pascal Prevet « le premier impact de l’inflation se porte  sur les salaires et la rémunération des ménages, même s’il y a eu une augmentation de 4,2% des salaires au deuxième trimestre 2022. Mais pour l’instant on n’assiste pas à un enclenchement de la spirale prix-salaire.» Il a recommandé de prendre des mesures visant « à soutenir les plus fragiles », comme le FMI l’avait fait avant lui.

Les mesures monétaires : Si le choc de la crise sanitaire a été amorti par le « quoi qu’il en coûte », pour Jean-Pascal Prevet, « la guerre en Ukraine a entrainé un processus inflationniste durable, même si les entreprises, l’État, les Banques centrales et la Banque centrale européenne vont devoir s’atteler à la combattre. » 

Selon Marc Farnoux, « Toutes les banques européennes veulent traiter l’inflation pour revenir à 2%, d’ici 2024. Des mesures de politiques monétaires ont déjà été prises et on pourrait assister à un ralentissement de l’inflation à cette échéance. » 

La BCE (Banque Centrale Européenne) a toutefois prévu un scénario dégradé prévoyant une forte augmentation des prix de l’énergie et un fort ralentissement de la croissance en 2023 qui semble se confirmer. Mais même avec une récession prévue en 2023, la Banque BCE la Banque de France prévoient une reprise en 2024. 

Les mesures structurelles : La Transformation écologique et énergétique, mais aussi la transformation numérique, pourraient, selon Marc Farnoux, permettre « de réduire l’inflation et obtenir une augmentation de la croissance de 0,5 point. Ce dernier  préconise également « une augmentation de l’offre du travail et de sa qualification en favorisant l’apprentissage, l’acquisition des savoirs », sachant que 350 000 emplois sont non pourvus en France et que 57% des entreprises éprouvent des difficultés à recruter. »

Pour soutenir les investissements nécessaires aux transitions écologiques et numériques, Marc Farnoux « ne se dit pas contre un assouplissement du pacte de stabilité. Nous sommes face à des enjeux très forts, auxquels il faut répondre par l’investissement. » La bonne nouvelle c’est que les entreprises se portent plutôt bien, « elles abordent cette situation en étant plutôt en bonne santé. Il y a beaucoup d’incertitude, mais les entreprises font preuve de résilience et l’on n’observe pas d’effondrement. »


La Banque de France vient de faire paraître l’enquête mensuelle de conjoncture (EMC) - Conjoncture Industrie & Services & Bâtiment à fin août 2022.
https://www.banque-france.fr/sites/default/files/medias/documents/fr_conjoncture-industrie-services-batiment-aout-2022.pdf

Le site internet de la Banque de France propose des statistiques économiques régionales issues d’informations recueillies mensuellement auprès des chefs d'entreprises de la région sur l'évolution de la conjoncture économique dans l'industrie, les services marchands, la construction et le commerce de gros.

Connaître la conjoncture économique de votre région (août 2022) : Conjoncture d'août 2022

Les métiers de DLR en région Normandie
fiches regions 2022 La Normandie est une région dans laquelle le poids des loueurs et distributeurs de matériel de BTP et de manutention est inférieur au poids de la région dans l’économie française. Il n’en demeure pas moins que ces entreprises emploient près de 1 340 personnes et réalisent un chiffre d’affaires de 440 millions d’euros à l’échelle de la région.

L'économie normande
La Normandie, qui pèse 4 % de l’économie française, est caractérisée par une faible croissance. Depuis une vingtaine d’années, l’économie normande a connu une croissance près de deux fois inférieure à la moyenne nationale. Sa richesse par habitant est également inférieure à la moyenne nationale (y compris lorsque l’Ile-de-France n’est pas prise en compte). La crise sanitaire a eu un impact légèrement plus fort sur l’économie normande que sur l’économie française...
En savoir plus : Télécharger la fiche de la région Normandie
Invitation Codinf : Comment financer son exploitation dans des temps instables ?
logo codinf
Le Président du Codinf, Fabrice PEDRO-ROUSSELIN, animera une table ronde des Comités Codinf le 29 septembre prochain à partir de 17h30 sur un sujet tout particulièrement prégnant, en résonnance avec les problématiques actuelles et à venir dans les tout prochains mois, pour les entreprises en général et pour les adhérents de DLR en particulier. 

La table ronde se tiendra  au siège de l’Ameublement Français – 120 avenue Ledru-Rollin – Paris 11ème (Métro Voltaire/Ledru-Rollin/Bastille)

Sujet débattu : « Le point sur la situation de trésorerie et les défaillances d’entreprises, ou comment financer son exploitation dans des temps instables ? »

On notera la présence de Frédéric VISNOVSKY, Médiateur National du Crédit aux entreprises, Vice-président des délais de paiement et Président de l’Observatoire du financement de l’économie ; De Dominique WEBER, Président de WEBER INDUSTRIES, du Codifab et des Comités Codinf ; De Yann GUYOMAR, Associé Mazars, Debt & Treasury Advisory

Les échanges seront suivis d’un cocktail à partir de 18h45.

Pour les intéressés : Contact  Tél : 01-55-65-04-00
Mail : codinf@codinf.fr et ou/ fabrice.pedro-rousselin@codinf.fr
Lettre Codinf de septembre 2022
lettre codinf news • assemblée générale du 29 septembre
• le médiateur des entreprises sur les chantiers en juillet
• les petites entreprises mises à mal par le remboursement du PGE
• clignotants d’alerte externes utiles à la maîtrise des risques clients
• baisse des amendes DGCCRF au 1er semestre 2022
• retards de paiement fournisseurs sanctionnés par la DGCCRF(suite)



Rejoindre la plateforme "DLR-CODINF Prévention Recouvrement" réservée aux membres DLR
Tarif forfaitaire de 50 € HT annuel (membres DLR)
+ d'infos : contact@dlr.fr

La plateforme DLR-CODINF Prévention Recouvrement réservée aux membres de DLR (50€ HT annuel), recense tous les impayés déposés par ses membres (le déclarant n’est pas cité). La liste des incidents est actualisée en temps réel et précise le montant, la date d’échéance, ainsi que la nature de l’incident. 

Pour obtenir un dossier d'adhésion DLR : i.lejeune@dlr.fr 

LES MEMBRES ASSOCIÉS ONT LA PAROLE

Manitou : La référence de la manutention et de l'élévation de personnes
logo manitou news
Manitou Group est une entreprise française basée à Ancenis (44) qui conçoit, produit, distribue et assure le service de matériels de manutention et d’élévation de personnes notamment à destination du marché de la construction. L’entreprise emploie plus de 4 400 salariés sur 9 sites de production, dont 5 en France. Manitou Group a réalisé un chiffre d’affaires de 1,8 milliards d’euros en 2021.



UN RÉSEAU D’EXPERTS AU SERVICE DE SES UTILISATEURS
En France, le réseau agréé Manitou est composé de 35 concessionnaires exclusifs sur le marché de la construction et comporte plus de 90 points de vente répartis sur tout le territoire. Partout en France, une équipe de spécialistes suit, entretient, dépanne le parc machines de manutention et d’élévation de personnes Manitou. L’ensemble des techniciens du réseau suivent régulièrement des formations (Certification Qualiopi) dispensées par les formateurs agréés du groupe, au centre de formation à Ancenis (44 - siège social Manitou Group). 

De nombreux services associés viennent compléter l’offre machines Manitou. Du financement à l’extension de garantie, en passant par une offre connectée, Manitou assure à ses utilisateurs des services en accord avec leurs besoins, pour plus de sérénité. La connectivité offre d’ailleurs la possibilité à ses utilisateurs de gérer leur parc de machines en consultant certaines données (horamètre, consommation de carburant, position géographique de la machine…). Des alertes peuvent également être programmées pour anticiper et coordonner la maintenance ainsi que pour sécuriser la flotte de machines.

LA MACHINE ÉLECTRIQUE, AU COEUR DU PROCESSUS MANITOU

La première machine électrique conçue par Manitou a vu le jour en 2019 avec la nacelle 200 ATJ E. 

Fier de son modèle durable et innovant, MANITOU enrichit son label Oxygen de nouveaux produits couvrant ainsi tous les besoins et toutes les activités.

Cette gamme répond également aux dernières exigences environnementales et aux contraintes réglementaires du marché. Elle permet à tout utilisateur de diminuer ses émissions et s’inscrit dans la vision d’une Industrie durable chère aux ambitions de l’entreprise Manitou Group.

La gamme OXYGEN c’est : 
Des performances optimisées
Les machines conservent toute la qualité et la productivité Manitou en version électrique.

Une polyvalence renforcée
Les machines peuvent être utilisées en intérieur comme en extérieur, en hybride ou en électrique selon les besoins. 

Un usage simplifié 
Les solutions connectées offrent une gestion optimisée et davantage d’intuitivité pour les interfaces homme-machine.

Rejoignez le mouvement : Réduisez vos émissions et élevez vos exigences ! 

Manitou Group
430 Rue de l’Aubinière
44150 ANCENIS
Tel. : 02.40.09.10.11
www.manitou.com
Facebook
LinkedIn
Nettoyeurs haute pression BRENDON
logo Brendon
La gamme Nettoyeurs haute pression sur remorque autonome Brendon a été fabriquée pour le nettoyage le plus difficile dans les endroits éloignés et difficiles d'accès, et pour de nombreuses applications industrielles. Vous offrant le choix entre Honda Essence avec ou sans démarrage électrique ou Yanmar Diesel Engines. Avec une capacité de réservoir de 700 à 940 litres, permettant de 1 à 1h30 de temps de nettoyage.
Nos Nettoyeurs haute pression sur remorque autonome sont disponibles pour les applications froides et/ou chaudes avec notre gamme standard de BBW et HWBBW, ainsi que pour les applications à faible bruit avec notre gamme Quietec, où le bruit du moteur ne dépasse pas 70dB(a) à 7M.
La pression va de 140 bar à 500 bar, et le débit varie de 12 à 30lpm.
Voici les applications les plus courantes pour lesquelles nous recommandons l'utilisation de nos nettoyeurs haute pression montés sur remorque :
- Industrie de la location
- Plantes et machinerie
- Aménagement paysager
- Des usines
- Agricole
- Gestion des installations
- Bétonnage

Rendez-vous au Hall C4-514, à la Bauma, Octobre 2022

Merci de consulter notre site internet : www.nettoyeursbrendon.fr , merci de nous contacter par email : neil@nettoyeursbrendon.fr , ou par téléphone : 06 44 33 76 19, ou +44 1984 624 500.

       

PROMOTION DES MÉTIERS

Sélections régionales Worldskills : attention, bientôt, il sera trop tard pour s’inscrire !!!
maintenance
Les inscriptions pour les sélections régionales des 47èmes Worldskills - la compétition des métiers dont les Finales nationale et internationale se dérouleront à Lyon Eurexpo en septembre 2023 et 2024 - sont bientôt terminées. Or il n’y a encore que très peu de candidats/tes inscrits en Maintenance des matériels dans les différentes régions. Alors, pour que la compétition soit belle, représentative de l’attractivités de nos métiers et formations et de l’excellence des jeunes techniciens de la profession, tous doivent se mobiliser pour les inciter à s’inscrire très vite pour y participer !

Lycées professionnels, CFA et ateliers des entreprises de la profession regorgent en effet de jeunes talents prêts à défendre leur métier et les couleurs de leur région et, pour les meilleurs/es d’entre eux, de leur pays ! Enseignants, responsables d’établissements de formation et d’entreprises doivent en informer ces jeunes au plus vite et les inciter à s’inscrire dès maintenant, au choix, dans leur région d’habitation, de formation ou d’emploi, pour ne pas passer à côté de cette formidable expérience professionnelle et personnelle !

Qui peut participer ?
Tous les jeunes professionnels/les de la Maintenance des matériels, âgés/es de moins de 23 ans l'année de la compétition internationale (donc nés/es à partir du 1er janvier 2002), talentueux/ses et désireux/ses de se mesurer et de vivre une formidable aventure professionnelle. Quels que soient leur niveau de formation (BAC PRO, BTS, CQP, licence professionnelle…), leur option (matériel de construction et de manutention, agricole ou d’espaces verts) et leur statut : apprenti(e), en alternance, élève de lycée professionnel, étudiant(e), Compagnon, jeune salarié(e), entrepreneur/se...

Quand s’inscrire ? Tout de suite !!!
Attention, en effet, les dates limites d’inscription varient selon les régions et nombre d’entre elles arrivent à échéance dans les jours qui viennent ! Alors, il n’y a plus un instant à perdre !!!


Pour s’inscrire : https://inscription.cofom.org/inscription/candidat/ 


Les offres d’emploi, d’alternance et de stage sont sur 3MTPM.com
3MTP emplois
Pour accompagner candidats et entreprises dans leurs recherches de postes et de profils en vue de futurs recrutements, DLR et ses partenaires constructeurs EVOLIS et SEIMAT, ont développé un module Emploi réservé à leurs adhérents respectifs. Mis gratuitement à leur disposition sur le site de présentation des métiers et formations de la maintenance des matériels de construction et de manutention, www.3MTPM.com, ils peuvent y déposer, à l’instar de leurs nombreux confrères qui utilisent déjà ce service en se connectant via https://www.3mtpm.com/espacepro/job/, l’ensemble de leurs offres. Offres d’emploi bien sûr, mais également d’alternance et de stage, que ce soit sur des postes techniques ou pour les autres services de leurs entreprise (commercial, magasin, administratif…). Des annonces librement consultables via https://www.3mtpm.com/emploi/ par les jeunes diplômés/es, personnes en reconversion, mais également futurs élèves et apprentis/es en recherche de stages ou d’alternance pour la rentrée prochaine. Une information à circulariser largement au sein de leurs lycées professionnels et CFA !
La région Pays de la Loire se mobilise pour l’emploi
pays Loire
Comme d’autres, la région Pays de la Loire se mobilise aussi en faveur de l’emploi. Elle lance son nouveau site de référence des offres d’emploi en Pays de la Loire : une offre de services gratuite pour accompagner les entreprises à trouver des candidats, entrer en relation avec les personnes inscrites dans les programmes de formation continue de la région et sur le point de terminer leur cursus. Une visibilité des offres grâce à leur publication automatique sur d’autres site emploi, un outil de pilotage des recrutements ou encore la possibilité de valoriser son entreprise sur une page dédiée, tels sont quelques-unes des promesses de ce nouveau site à découvrir sans tarder !

https://nosemplois.fr/accueil-entreprises/
JE FILME MA FORMATION ! lance sa 7ème édition
je film metier
Ce concours de vidéos pédagogique est un bel outil ouvert aux établissements, lycées et CFA, pour faire connaître leurs formations aux jeunes et faire vivre une expérience unique et originale à leurs élèves et apprentis.

Objetif du concours : inviter les jeunes à faire découvrir leur formation à d'autres jeunes. Il vise à faire connaître les formations, leurs débouchés et les établissements qui les proposent via une démarche active de création vidéo numérique.

Comme chaque année, les établissements qui le souhaitent pourront d’ailleurs candidater pour des dotations en matériel dans le cadre du concours.

Présidé par une personnalité emblématique des médias (Wendy Bouchard, Guillaume Pley...), le concours est parrainé par les ministères de l’Éducation nationale et de la jeunesse et de l’Enseignement supérieur et de la recherche.
 
Pour plus d'information sur le concours : https://jefilmemaformation.tv/

AUTOUR DE NOUS

Les professionnels des Travaux Publics sous tension
logo FNTP
Alors que la Fédération Nationale des Travaux Publics (FNTP) espérait une reprise d’activité à partir du second semestre 2022,  voilà que le renforcement des tensions inflationnistes et l’absence de marchés conclus, mettent à mal ses prévisions. Avec un recul d’activité de -  9,8% sur l’ensemble du 1er semestre 2022, la tendance récessive se confirme et la visibilité des professionnels du secteur se réduit comme une peau de chagrin.

Les travaux réalisés poursuivent leur baisse en juin : comparé à juin 2021 ils enregistrent un nouveau recul de- 4% en euros courants et de -14,3% en euros constants en considérant une inflation des coûts de production de l’ordre de +10% sur le 1er semestre comparé à l’année dernière et de +11,7% à fin mai. Le trimestre s’achève ainsi sur une chute d’activité de -15,5% (en euros constants) et de -9,8% sur l’ensemble du premier semestre.

La baisse des marchés conclus s’accentue : Les marchés conclus touchent en juin un point bas depuis le début de l’année. Sur l’ensemble du trimestre, les prises de commandes reculent ainsi de -10,7% par rapport au second trimestre 2021 et de -7,1% en cumul depuis le début de l’année. Cette situation accroît l’inquiétude des chefs d’entreprises du secteur : selon l’enquête d’opinion INSEE-FNTP du second trimestre, le climat des affaires se dégrade, avec à la fois un jugement moins positif sur le carnet de commandes et des soldes relatifs à l’activité pronostiquée en baisse auprès de la clientèle privée et de la clientèle publique. Seul l’emploi continue à résister.

Chiffres de la construction de logements neufs et de locaux à fin juillet 2022
construction bis
De mai à juillet 2022, les logements autorisés sont en net repli (-11,8 %) par rapport aux trois mois précédents, où ils avaient connu une très forte augmentation (+20,3 %), en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS-CJO). Le nombre de logements autorisés au cours des trois derniers mois reste cependant bien supérieur (+9,4 %) à la moyenne des 12 mois précédant la crise sanitaire (mars 2019 à février 2020). L’effet du nombre exceptionnel de demandes de permis déposées en décembre 2021 est dépassé depuis fin mars pour les logements individuels purs, s’estompe progressivement pour les logements individuels groupés mais reste très élevé pour les logements collectifs ou en résidence.

Au cours des trois derniers mois, on estime que les logements commencés ont diminué (-2,1 %), de manière similaire aux trois mois précédents (-1,9 %). Au cours de ces trois mois, on estime que les mises en chantier de logements ont été inférieures (- 2,7 %) à leur moyenne des 12 mois précédant le premier confinement.

D’août 2021 à juillet 2022, 507 000 logements ont été autorisés à la construction, soit 53 400 de plus qu’au cours des 12 mois précédents (+11,8 %). Dans le même temps, on estime que 385 200 logements ont été mis en chantier, soit 1 400 de plus (+0,4 %) que lors des 12 mois précédents (août 2020 à juillet 2021). Si on prend comme point de comparaison les 12 mois précédant la crise sanitaire (mars 2019 à février 2020), les nombres de logements autorisés et commencés au cours des 12 derniers mois sont supérieurs de respectivement 10,3 % et 0,5 %.

Locaux non résidentiels : De mai à juillet 2022, les enregistrements d’autorisations à la construction de locaux non résidentiels s’élèvent à 9,8 millions de m² et sont en légère augmentation (+ 0,5 %) par rapport aux mêmes trois mois un an plus tôt. Toujours sur cette même période, 6,7 millions de m² de mises en chantier de locaux non résidentiels ont été enregistrées, en hausse (+ 7,8 %) par rapport à la même période un an plus tôt. 
Au cours des 12 derniers mois (août 2021 à juillet 2022), les autorisations de locaux non résidentiels enregistrées s'élèvent à 39,4 millions de m² et progressent (+8,6 %) par rapport aux 12 mois précédents (août 2020 à juillet 2021). Cette évolution serait légèrement accentuée (+10,8 %) sans les permis reçus tardivement.

Commercialisation de logements neufs : Au deuxième trimestre 2022, 27 900 logements neufs ont été réservés par des particuliers et 28 700 logements neufs destinés à des particuliers ont été mis en vente, soit respectivement 13,0 % et 11,7 % de moins qu’au deuxième trimestre 2021. Le deuxième trimestre 2021 avait en effet des niveaux élevés de mises en vente et de réservations, correspondant en partie à un rattrapage après les périodes de confinement sanitaire de 2020.
Les Assises du BTP 2022 pour une transition plus ambitieuse
assises
A quelques heures des Assises du BTP qui doivent se tenir à Paris-Bercy ce 22 septembre, le secteur veut une transition énergétique "plus ambitieuse". 
Inquiet des perspectives macro-économiques, le bâtiment peut toutefois se consoler avec des chiffres encore très bons, et la création de 15 000 emplois depuis le début de l'année.
La Fédération française du bâtiment (FFB) alerte cependant sur les nouvelles tensions que connaissent les marchés de matériaux, et appelle le Gouvernement à consacrer les financements nécessaires à la rénovation énergétique.

Synthèse du secteur de la Construction en Occitanie
construction2020 La croissance de l’activité, contrastée entre le recul de l’activité du gros œuvre et le dynamisme dans le second œuvre, a ralenti en juillet. Les carnets de commandes sont demeurés bien garnis. Les prix des devis ont continué de progresser, mais moins significativement. Des recrutements ont été opérés. Comme habituellement, l’activité reculera en août avec les fermetures estivales. Les prix connaîtront de nouvelles hausses, moins substantielles, et le secteur recrutera.

L’activité Gros œuvre : Si l’activité a reculé, les carnets de commandes continuent toutefois d’offrir de bonnes perspectives. Les effectifs ont trop légèrement progressé pour répondre aux besoins du secteur. Les prix ont poursuivi leurs hausses. L’activité va significativement baisser sur août. Les chefs d’entreprise poursuivront recrutements et augmentations tarifaires.

L’activité second-œuvre : L’activité a poursuivi sa croissance de manière plus sensible. Les carnets de commandes laissent entrevoir de bonnes perspectives pour la fin d’année. Les recrutements ne comblent toujours pas les besoins des chefs d’entreprise. La hausse du prix des devis a ralenti et ralentira encore à court terme. Le niveau d’activité sera maintenu en août malgré les fermetures estivales. Le secteur cherchera toujours à recruter davantage.

Les Travaux Publics : Les courants d’affaires ont continué de se développer dans les Travaux Publics, mais la croissance est moins soutenue. Les carnets de commandes continuent d’être jugés satisfaisants. Les réajustements tarifaires ont été substantiels. Les effectifs ont légèrement crû sur le trimestre, et de nouveaux recrutements seront réalisés sur la période à venir. Dans le contexte d’un ralentissement anticipé, les chefs d’entreprises procèderont à des hausses de prix significatives.
En Occitanie, le contrat de plan Etat-région 2021-2027 est signé : Doté de 6,3 Mds €, le contrat de plan Etat-région (CPER) Occitanie 2021-2027 a été signé au début de l'été. S'il se veut « offensif et volontariste », comme le résume le préfet, Etienne Guyot, il repose également, selon les termes de Carole Delga, présidente de la région, sur « un nouveau modèle de développement qui allie excellence et soutenabilité, renforce l'équilibre et les solidarités sur tous les territoires de la région ». Ambitieux, ce CPER triple quasiment le montant des investissements dans certains secteurs, notamment la transition écologique et énergétique…
UNICEM : « Le recul de l’activité dans les matériaux se modère en mai »
Unicem
Après un début d’année plutôt dynamique, le déclenchement du conflit ukrainien et ses conséquences néfastes sur les marchés des matières premières, et notamment la flambée des coûts de l’énergie, a donné un coup de frein à l’activité dans le secteur des matériaux.

Cependant et selon les résultats encore provisoires de l’UNICEM pour le mois de mai 2022, la production de matériaux se serait redressée par rapport au mois d’avril. Ainsi, la production de granulats aurait augmenté de 1,6% mais demeure toutefois en retrait de -4% par rapport à mai 2021. 

Sur les trois derniers mois connus, l’activité des granulats  observe un repli de -4,9% comparée aux trois mois de l’année précédente. En cumul sur les cinq mois de l’année, la tendance s’inscrit sur une pente négative de -1,5%. 

Côté du BPE (Béton Prêt à l’Emploi), les livraisons de mai ont également grimpé par rapport à avril de + 3,1%  mais s’affichent en deça de celles de mai 2021 (-2%).

Interrogés en juin par l’INSEE, les professionnels du bâtiment se sont montrés un peu moins optimistes sur leur activité future alors que leur opinion sur l’activité passée s’est à nouveau améliorée, notamment grâce à des carnets de commandes à haut niveau dans le gros œuvre (9,8 mois).

Il n’en reste pas moins vrai que dans le Bâtiment comme dans les TP, les contraintes d’offre, l’inflation des coûts, des prix et des devis, pèsent sur le volume des chantiers en cours ou à réaliser, ce d’autant que le stock de commandes peine à s’étoffer comme pour les TP. 

Ce faisant, l’ajustement de la demande de matériaux devrait être plus marqué du côté des granulats que côté BPE : initialement attendue autour de +1% en 2022, l’activité des granulats pourrait se replier de -4%, tandis que les volumes de BPE qui devaient se stabiliser à leur haut niveau de 2021, enregistreraient un recul de -3%.

À L'INTERNATIONAL

Newsletter de l'European Rental Association (ERA)
era news
La newsletter de l'European Rental Association (ERA), éditée par l'International Rental News (IRN), le magazine officiel de l'association, est disponible en suivant le lien ci-après.
https://www.khl.com/11444.newsletter

Pour + d'infos sur l'ERA : 

CONFÉRENCES - SALONS - EXPOSITIONS

JDL Expo, Salon des Professionnels de l’Amiante, Bauma...
salon JDL 2022 : sous le signe de l’innovation !
Cette 11ème édition des JDL aura été celles des innovations : pilotage à distance grâce à la 5G, grues électriques, nouveaux matériels hybrides, technologies embarquées, digitalisation, services connectés … Beaune a été, encore une fois, le rendez-vous incontournable des professionnels du levage, de la manutention, du transport exceptionnel et du travail en hauteur. Ils ont été nombreux à avoir fait le déplacement depuis toute la France et même d’Europe. A la recherche de leurs prochains investissements, les visiteurs ont pu découvrir le millier de matériels exposés, représentant près de 600 marques. 
Les JDL ont accueilli de nouveaux moments marquants, comme la Grande Table Ronde de la Grue à tour, animée par Albert Galoy CPMDG-DLR, qui a permis d’échanger autour de « l’innovation dans les chantiers de demain ».
lire la suite du communiqué...


8ème édition du Salon des Professionnels de l’Amiante !
Des conférences majeures et des ateliers rythmeront ces deux jours de salon qui se dérouleront les 27 et 28 septembre au Paris Event Center, Porte de la Villette (Paris - 75019).

La digitalisation, la dématérialisation, les impacts de la rénovation énergétique et la gestion des déchets seront au cœur des débats.

Des nouveautés sont également au programme :

- Espace Rencontres
- Espace VIP
- Espace Découvertes.
 
Le SPA c’est le rendez-vous incontournable de la filière amiante, alors on vous y attend nombreux !
 
Pour + d’infos : www.salonamiante.fr


Bauma 2022, salon « worldwide »
Bauma, 33ème édition du Salon international organisé à Munich (Allemagne) par le groupe allemand Messe München du 24 au 30 octobre 2022, est le rendez-vous incontournable pour l'ensemble des industriels de la construction. Avec un rayonnement mondial - en avril 2019, le salon a accueilli quelque 500 000 participants, venus de plus de 200 pays – Bauma est l'occasion pour chacun de rencontrer de potentiels clients et partenaires. 

Rappelons que le salon est divisé en quatre zones : chantier, production de matériaux de construction, industrie minière avec extraction et traitement de matières premières, fournisseurs et services. 

Souhaitons que le succès de Bauma 2022 ne soit pas contrarié par un autre évènement : la guerre en Ukraine qui pèse actuellement sur les activités économiques et sociales des entreprises européennes, l’Allemagne en tête ! 

Pour + d’infos : https://www.bauma.de/en/

NOMINATIONS

Stéphane Hénon (ERA), Gilles LODOLO (CdCF), Laurent de Buyer (AXEMA)...
nomination
Stéphane Hénon, nouveau Président de l’ERA
Stéphane Hénon (53 ans) qui occupe déjà les fonctions de Directeur Général du Groupe Loxam depuis 2012, après avoir été Directeur régional Île-de-France (2000-2001) puis Directeur Général des opérations (2001-2011) accède à la présidence de l’ERA (European Rental Association). 
« C’est une très grande fierté d’être nommé à la Présidence de l’European Rental Association, que je connais bien et avec laquelle mon équipe et moi-même souhaitons continuer de contribuer le plus efficacement possible. Je rejoins l’ERA déterminé à porter la voix des industriels, mais aussi résolu à promouvoir nos actions et métiers auprès du plus grand nombre. »



Le CdCF accueille un nouveau délégué général : Gilles LODOLO
Ingénieur de formation, après une carrière de cadre dirigeant dans l’industrie en France et à l’international, puis entrepreneur lui même, il a été délégué général du MEDEF bourgogne  et a rejoint l’UIMM où il s’est chargé des questions d’emploi et de formation.



Un nouveau directeur général pour l'Axema
Laurent de Buyer succède à Jean-François Debrosse au poste de directeur général de l’Axema, le syndicat français des acteurs industriels de la filière des agroéquipements et de l’agroenvironnement. 

Cet ingénieur en électrotechnique diplômé de l’Enseeiht a en effet assumé au cours de sa carrière plusieurs postes de direction générale. Après la société Grégoire, entre 2004 et 2008, il a travaillé chez Lucas G, puis Tecnoma Technologies en 2013 avant de rejoindre, en 2018, le fabricant de chargeurs frontaux Manip.



LU DANS LA PRESSE

AC Presse, Le Moniteur, Batiactu
presse news
ACPresse -Béton(s) Le Magazine (16/09/2022) : La FFB revoit à la baisse ses prévisions pour 2023. Face à la conjoncture économique, la FFB a exposé les enjeux qui attendent le secteur du bâtiment. Afin d’aider les entreprises dans cette situation difficile, la Fédération espère beaucoup des prochaines Assises du BTP…

Le Moniteur (19/08/2022) : Apprentissage : les CFA s'inquiètent de la baisse de leur financement. La baisse des sommes versées par l'Etat aux centres de formation des apprentis (CFA), à partir de septembre, inquiète ces structures, qui ont déjà calé leur budget pour 2022-2023, ont-elles indiqué jeudi 18 août. Début juillet, France Compétences, l'organisme qui gère les CFA, avait indiqué que les sommes versées à ces structures diminueraient de 10%. Deux échéances prévues : 5% au 1er septembre 2022 et 5% supplémentaires au 1er avril 2023…

Batiactu (23/08/2022) : Coup de chaud sur les faillites d'entreprises dans le BTP au mois de juillet. Les canicules successives de l'été 2022 ont aussi donné un coup de chaud aux chiffres des défaillances d'entreprises. Pour le mois de juillet, la Banque de France a comptabilisé un peu plus de 3 000 faillites tous secteurs d'activité confondus (…). Si ces derniers chiffres sont donc encore globalement satisfaisants, malgré l'inquiétude qui commence à poindre, certains secteurs n'ont pas traversé une période estivale de tout repos. Bâtiment et travaux publics ont ainsi enregistré plus de 7 200 faillites en juillet, soit un bond de 24,4% en un an…