Evolution de la conjoncture - Baromètre conjoncturel T1-2018

barometre DLR petit 2017 Edito de Nicolas BOUZOU / ASTERES

Le ralentissement du début d’année n’est pas un frein à la reprise
Après le sprint, l’essoufflement. La dynamique d’accélération observée tout au long de l’année 2017 était trop belle pour durer, alors même que les économies voisines de la zone euro montrent des signes de ralentissement et qu’il est encore tôt pour cueillir les fruits des réformes structurelles mises en œuvre par le gouvernement Philippe. Au premier trimestre 2018, l’économie nationale n’a progressé « que » de 2% sur un an, contre 2,6% au trimestre précédent. La croissance de l’investissement, premier moteur de la reprise, a globalement ralenti, alors même que la consommation progresse toujours de façon poussive. Le ralentissement de la demande s’est traduit par un tassement de l’activité dans la plupart des grands secteurs, y compris dans le BTP dont la dynamique a en outre été perturbée par de fortes intempéries hivernales.
Le ralentissement de ce début d’année ne signe toutefois pas l’arrêt de la reprise économique. Premièrement, il s’agit d’une correction classique faisant suite à une accélération. Deuxièmement, les autres indicateurs sont dans le vert : les créations d’emplois dans le privé accélèrent, le taux de chômage a franchi la barre des 9% et le rythme des réformes censées simplifier et doper l’économie ne faiblit pas. Dans le BTP, les facturations progressent et le niveau des commandes n’a jamais été aussi élevé depuis la crise de 2008.
Le « rythme de croisière » atteint par l’économie nationale profite aux fournisseurs de matériel de chantier et de manutention. Si le chiffre d’affaires des distributeurs de matériel de BTP a temporairement souffert d’un repli (-4% sur un an), les intentions d’embauches et d’investissement suggèrent des perspectives encourageantes pour les mois à venir. La location de matériel de BTP a davantage tiré son épingle du jeu, avec un chiffre d’affaires en hausse de 7% sur un an. Enfin, les fournisseurs de matériel de manutention ont enregistré une croissance de 11% de leurs activités, un signal clair de solidité de l’économie nationale.



Chiffre d’affaires au T1 2018 - Variation annuelle

Distribution : - 4%
Location : + 7%
Manutention : + 11%


PS : le baromètre complet est réservé aux membres du DLR