Logement neuf : attention danger !
CONSTRUCTION 2015
Selon les derniers chiffres établis par le Ministère du Logement et de l’Habitat Durable, les mises en chantier et les permis de construire affichent un net recul de mars à mai 2018. Ces évolutions s'accentuent même par rapport au bilan dressé un mois auparavant.

Si de juin 2017 à mai 2018, 491 400 logements (en données brutes) ont été autorisés à la construction et 422 200 logements ont été mis en chantier, soit une augmentation respectivement de 1,5 % et 6,2 % par rapport à la même période, un an plus tôt, la tendance s’inverse de mars à mai 2018.

Ainsi, les autorisations de logements à la construction en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables baissent (- 3,9 % après + 1,3 %) par rapport aux trois mois précédents. Les logements individuels se replient (- 10,6 % après + 5,9 %) alors que les logements collectifs (y compris en résidence) repartent légèrement à la hausse (+ 0,8 % après - 1,7 %).

Toujours en données trimestrielles, les mises en chantier se contractent (- 6,9 % après + 2,3 %) aussi bien dans l'individuel (- 4,1 % après + 1,3 %) que dans le collectif y compris en résidence (- 8,9 % après + 3,0 %).

Surface de locaux autorisés par secteur d'activité : De juin 2017 à mai 2018, 41,0 millions de m² de locaux non résidentiels ont été autorisés à la construction, en progression de 7,5 % par rapport aux douze mois précédents. Alors que les exploitations agricoles ou forestières sont quasi stables (+ 0,3 %), tous les autres secteurs progressent : la croissance est dynamique pour les bureaux (+ 21,5 %), l'industrie et l'artisanat (+ 14,4 %).

Durant les trois derniers mois, de mars à mai 2018, 9,1 millions de m² de locaux non résidentiels ont été autorisés, en baisse (- 5,1 %) par rapport à la même période un an plus tôt. Le repli est particulièrement prononcé pour l'hébergement hôtelier (- 29,7 %) et les exploitations agricoles ou forestières (- 20,5 %). Les entrepôts enregistrent la plus forte hausse (+ 18,5 %) suivis de l'artisanat (+ 13,0 %).

Alerte sur le logement neuf ! C'est le message qu'a souhaité faire passer la Fédération française du bâtiment (FFB), lors de son habituelle conférence de presse trimestrielle qui s'est tenue le 11 juillet 2018. "Le gouvernement en place fin 2017 a raboté le PTZ et le Pinel, supprimé l'APL accession et profondément bouleversé le modèle du logement social ; un effondrement s'en suit presque mécaniquement", a assuré Jacques Chanut, président de l'organisation. "Nous tirons aujourd'hui la sonnette d'alarme : les aspects positifs à long terme de la loi Elan ne permettront pas de compenser cette menace à court terme."