Loc’Hebdo DLR – S19

Loc hebdo S19bis Édito de la semaine : 

Après huit semaines, le déconfinement arrive et se fera progressivement à partir du 11 mai, accompagné de son lot de polémiques sur la gestion de crise…
Sur le plan économique de l’activité, nous retiendrons notamment l’inertie des majors du BTP qui ne semblent pas pressés de reprendre, avec en toile de fond une question récurrente : qui va payer les surcoûts ?
Réponse de DLR :
Pas les professionnels de la location !
Ces derniers ne doivent pas être considérés par leurs clients comme une simple variable d’ajustement de leur rentabilité…
Cette problématique est développée dans ce LOC’Hebdo.

N’oubliez pas : ensemble nous sommes plus forts !

Joël Fruchart – Président de la Commission Location DLR



Le marché de la semaine n°18 (S18)



BTP : suite aux annonces du 1er Ministre, l’ambiance n’est pas à l’optimisme sur le moyen et long terme (second semestre 2020 – 2021).
La reprise semble très compliquée, l’attribution de nouveaux chantiers publics, voire privés, demeure problématique.
Inertie des majors du BTP qui ne semble pas pressés de reprendre les chantiers.
Les grandes collectivités « freinent » sur la pression des riverains toujours en confinement (bruit, horaires de chantiers, etc.).
Certains chantiers parisiens ne ré-ouvriront qu’à partir du lundi 11 mai.
Selon une enquête FFB réalisée du 24 au 27 avril, redémarrage progressif des chantiers, 64% des entreprises déclarent une reprise, au moins partielle, correspondant aux environs du tiers d’une activité « normale ».
L’enquête : https://koama.dlr.fr/fichiers/20200504111725_Enquete_FFB_Covid19.pdf

Cette semaine, nous n’avons retenu que quelques extraits d’un article paru cette semaine (S18). Batiactu – 30 avril


Pour l'État, la relance des chantiers n'est pas encore assez rapide


REPRISE - interview de Jacques Chanut président de la FFB :
Les surcoûts liés au covid, que le président de la FFB évalue à 10-15%, constituent le premier frein à une vraie reprise. "Ils ne pourront certainement pas être intégralement absorbés par les clients".
Afin de faciliter la reprise des chantiers mis à l'arrêt, les organisations professionnelles demandent également de lever la procédure d'autorisation préfectorale pour les chantiers de plus de 100 personnes, ou encore de faire en sorte que les maires ne puissent pas empêcher la reprise, ce qui arrive en ce moment en divers endroits.
La profession en appelle à un soutien massif des investissements publics comme privés, afin d'éviter un effondrement de la demande qui aurait des conséquences désastreuses sur l'emploi dans le secteur.
Les idées du secteur ne manquent donc pas pour accélérer la reprise. Reste à savoir quelles propositions seront retenues par le gouvernement. Les discussions ne font que commencer.


Synthèse de l’activité BTP de la semaine :
La reprise à court terme des chantiers par les majors du BTP semble retardée de semaine en semaine, les discussions prennent le pas sur les décisions…
–> L’attribution de nouveaux chantiers publics ou privés pour le second semestre 2020 et l’année 2021 demeurent une vraie inquiétude.


LOCATION :
Court terme –> La profession est prête, mais les clients ne sont pas encore au rendez-vous. Les contraintes liées au Covid-19 engagent également des surcoûts importants au sein de l’activité location.
Moyen terme –> Le secteur d’activité, qui voit son chiffre d’affaires croitre depuis plusieurs années, anticipe une baisse marquée pour le second semestre ainsi que pour l’année 2021, avec toutes les conséquences induites au niveau de l’emploi et des investissements en parc matériels. 


Synthèse de la semaine :
–> Le court terme est compliqué, inquiétude forte sur le moyen et long terme.
–> Dégradation de l’indice de confiance des entreprises.
–> Simplicité et agilité doivent régir la réouverture des agences de location.
–> Le pilotage de l’activité demeure, pour l’instant, affecté à la semaine, voire au jour. 


Tableau de bord de l’activité location pour l’ensemble de la profession 
Chiffre d’affaires avril
Le chiffre d’affaires du mois d’avril, concernant l’activité location généraliste, estimé en S17 à 20% en moyenne versus N-1, serait légèrement en hausse à 25%.


Activités et relation clients S18
Certains clients, toutes catégories confondues, reprennent quelques chantiers en toute « discrétion » vis-à-vis des loueurs. Les matériels sont utilisés mais sans le signaler aux loueurs… Vigilance à maintenir, c’est un mode de gestion des chantiers par certains clients, qu’ils utilisent comme une variable d’ajustement (méthode qui, malheureusement, a fait ses preuves par le passé !).
Quelques activités spécifiques (fondations) reprennent à 50% ; l’activité des loueurs de grosses machines retrouve une partie de son quotidien d’avant crise sanitaire.
Les sanitaires et unités mobiles reprennent à 100% dès lundi 04 mai, afin de préparer la réouverture des chantiers et la désinfection des sanitaires.
La reprise des chantiers en province et dans les petites villes, est toujours plus facile que dans les grandes agglomérations.

Recouvrement
Idem S17, stabilité à fin mars, inquiétude sur les échéances à fin avril et les mois suivants. Les « gisements » de litiges continuent de s’accentuer. Point de vigilance à maintenir sur la stabilité financière des PME dans les mois à venir (risques de dépôts de bilan).

Dégradation des cotations « assureurs crédits »
L’action commune intentée par DLR avec les fédérations FNTP – FFB – FIM – CdCF - Medef est en cours, les retours sont positifs et un état d’avancement sur ce point sera fait prochainement.

PGE
Certaines entreprises ressentent des difficultés à faire accepter un business plan auprès des banques et à obtenir un prêt.

Affaires Sociales
Pas d’annonce particulière pour cette semaine, les mises à jour sont effectuées régulièrement par l’équipe des affaires sociales au fil de l’eau, et diffusées aux adhérents DLR.

Compte tenu du niveau d’activité, la présence des effectifs au sein des agences de la profession est inégale. Elle se situe entre 10 et 20% sur les régions les plus touchées par le Covid-19, et atteint 80% pour les régions les moins atteintes.

80% des effectifs ont l’envie de reprendre le travail, c’est plus compliqué pour les 20% restant (vulnérabilité de santé déclarée, garde d’enfants, droit de retrait, peur, …).

La crise sanitaire en cours génère beaucoup de travail et de stress au sein des salariés, incluant notamment les managers de tous niveaux hiérarchiques. C’est un point à suivre…

La communication avec les salariés, de manière générale, demeure constructive.

Procédures opérationnelles en vigueur 
Les clients, notamment majors pour l’instant, demandent à la profession de tamponner du cachet de l’entreprise, dater et signer, des Référentiels Prévention élaborés par leurs groupes et/ou sociétés respectifs. Pour la même société d’un major du BTP, le document peut aller de 1 page à 40 pages… 
Un accusé de réception du document par le loueur, accompagné du guide de prévention, mis en place par celui-ci, semble être la bonne manière d’opérer.
 
Masques de protection : toujours des difficultés d’approvisionnement 
Les investissements en EPI, liés la crise sanitaire, sont conséquents et se chiffrent en dizaines de milliers d’euros par entreprise.

La facturation des procédures de « désinfection matériels de location (départ/retour) » demeure un sujet d’actualité, les réflexions évoluent. 
Une estimation rapide, au sein d’un échantillon de loueurs représentatifs, permet d’évaluer qu’un tiers ne facture pas cette prestation, un tiers y réfléchi, un tiers la facture ou ne la facture qu’à certains clients.
A noter que les clients ne se gênent pas pour facturer aux donneurs d’ordres des frais supplémentaires, liés à la mise en place des mesures barrières Covid-19.

Quelques cas de Covid-19 apparus cette semaine dans la profession.
Si un cas apparait au sein d’une agence, les mesures de précaution préconisées sont :
–> renvoyer le salarié en question à son domicile avec un masque et lui demander d’appeler son médecin traitant,
–> fermeture de l’agence pour désinfection selon le protocole établi par le gouvernement : https://travail-emploi.gouv.fr/le-ministere-en-action/coronavirus-covid-19/questions-reponses-par-theme/article/mesures-de-prevention-dans-l-entreprise-contre-le-covid-19-masques,
–> recherche des personnes ayant pu être en contact avec le salarié en question, pour les informer et prendre éventuellement des mesures de quatorzaine. Se rapprocher du service de santé au travail et de l’Agence Régionale de Santé (ARS),
–> relai de l’activité (si possible) vers une autre agence du réseau concerné durant la fermeture.


Préparation à la reprise d’activité
Idem S17, la simplicité et l’agilité doivent être des réflexes naturels dans le cadre de la réouverture des agences (mesures barrières, distanciation physique, port du masque…).

L’annonce du déconfinement pour le 11 mai, la frilosité des majors du BTP à reprendre, doit inciter la profession à « reprendre la main » sur les reports de location LMD et LLD.
DLR a communiqué sur ce sujet spécifique dès le lundi 04 mai (adhérents, presse professionnelle, etc.).
La profession se doit d’être solidaire et crédible, elle doit reprendre la facturation de ces contrats LMD et LLD courant mai, date définie en fonction des décisions de gestion de chaque société de location.


Activité en Europe

En Europe, les situations sont très diverses d’un pays à l’autre, l‘European Rental Association / ERA a mis en place une réunion hebdomadaire des associations nationales :
–> les pays les plus touchés sont l’Espagne, l’Italie et la France.
–> les pays les moins touchés sont les Pays-Bas, les pays Scandinaves, l’Allemagne qui a un niveau d’activité location quasi-normal.
L’évènementiel est à l’arrêt dans tous les pays.
Même dans les pays les moins impactés par la crise sanitaire, beaucoup d’interrogations se posent sur la mise en œuvre de nouveaux chantiers.
Des guides de bonnes pratiques Covid-190 sont mis en place.
Les mesures de désinfection matériels sont effectives, avec une refacturation, parfois élevée, dans certains pays.
Points positifs constatés : dématérialisation, digitalisation et télétravail sont en fort développement.

Nous vous donnons rendez-vous mercredi 13 mai pour le nouveau DLR LOC’Hebdo S20.

Bon courage et faites attention à votre santé, celles de vos proches et de vos collaborateurs.


Joël FRUCHART 
Président Commission Location DLR
Port : +33 6 07 08 31 31
e-mail : joel.fruchart5@gmail.com
U-mgdA2BMa4iL