AUTOUR DE NOUS

Construction de Logements : Résultats à fin Mars 2021
construction bis
Malgré une très légère reprise des autorisations de permis de construire, et un rebond prononcé des mises en chantier, les chiffres de la construction se situent toujours très en dessous de la période précédant le premier confinement, selon les chiffres délivrés fin avril 2021 par le ministère de la Transition écologique.

Au premier trimestre 2021, les logements autorisés ont légèrement progressé (+1,0%) par rapport au dernier trimestre 2020. Sur l’ensemble des trois derniers mois, le nombre de logements autorisés est inférieur de 3,1% à la moyenne des douze mois précédant le premier confinement (mars 2019 à février 2020). 

Au cours de ce premier trimestre, les logements commencés sont estimés en hausse de 3,2% par rapport aux trois mois précédents. Durant les trois derniers mois, les mises en chantier sont estimées à un niveau supérieur (+1,9%) à la moyenne des douze mois précédant le premier confinement.

Sur les douze derniers mois, 384 300 logements ont été autorisés à la construction, soit 71 200 de moins qu’au cours des douze mois précédents (-15,6%). Dans le même temps, on estime que 
366 000 logements ont été mis en chantier, soit 13 900 de moins (-3,7%) que pendant les douze mois précédents.

Construction de locaux à fin Mars 2021
Au premier trimestre 2021, les enregistrements d’autorisations à la construction de locaux non résidentiels s’élèvent à 8,1 millions de m² et sont en légère baisse (-2,2%) par rapport au premier trimestre de l’année 2020. Cette évolution en glissement annuel représente une nette amélioration en comparaison de celle observée de décembre 2020 à février 2021 (-21,5%) par rapport à la période de décembre 2019 à février 2020.

Toujours au premier trimestre 2021, 5,7 millions de m² de mises en chantier de locaux non résidentiels ont été enregistrés, en recul (-7,1%) par rapport à la même période un an plus tôt. Toutefois, cette évolution serait positive (+1,1%) si on excluait de l’analyse les chantiers de plus de 15 000 m² inclus du fait de leur enregistrement tardif, mais qui avaient en réalité démarré avant la période prise en compte.

D’avril 2020 à mars 2021, 33,8 millions de m² de locaux non résidentiels ont été autorisés à la construction, en forte baisse (-15,0%) par rapport aux douze mois précédents. Durant cette même période, avec 23,4 millions de m², les enregistrements de mises en chantier ont également nettement reculé (-14,4% par rapport aux douze mois précédents).