ÉCONOMIE DE LA PROFESSION

Les métiers de DLR au gré des contraintes sanitaires
ASTERES
DLR a publié le 3 juin dernier son baromètre trimestriel relatif aux activités de distribution de matériel de BTP, de location et de manutention industrielle. Les résultats présentés, reflètent en réalité la conjoncture économique de la France depuis le début de la crise du coronavirus, enchaînant cycles d’effondrement et reprises d’activité au gré des mesures de restriction inhérentes à la crise sanitaire. A cet effet, en comparant l’activité avec le premier trimestre 2020, la production des entreprises de DLR explose. En revanche, comparée à celle du quatrième trimestre 2020,  l’analyse s’inverse notablement comme indiqué ci-dessous.   

La Distribution de matériel de BTP : Sur un an, l’activité des distributeurs connaît une croissance dynamique au premier trimestre 2021. L’activité est en hausse de 9,3%. Cela reste tout de même inférieur au taux de croissance annuelle de début 2019, d’avant la crise. En revanche, par rapport au quatrième trimestre 2020, l’activité du secteur recule très fortement avec un chiffre d’affaires de -17,2%. Ce résultat suggère que la reprise économique avait commencé fin 2020 et que les mesures de restriction prises en début d’année 2021 (couvre-feu, fermetures supplémentaires) l’ont stoppée nette dans le secteur.

La hausse des ventes soutient la croissance :

▪ La croissance des ventes de matériel neuf est positive, à +6% par rapport au premier trimestre 2020. Les ventes de matériels neufs avaient baissé de 13% sur l’année 2020, selon les chiffres issus du bilan DLR 2020. 
▪ Les ventes de matériel d’occasion explosent à +126% par rapport au premier trimestre 2020 et renouent avec la croissance après une année 2019 marquée par une chute d’activité à tous les trimestres (les données trimestrielles sur l’année 2020 ne sont pas disponibles). Les ventes d’occasion sont souvent les plus volatiles. 
▪ Les locations de courte et de longue durée suivent des trajectoires inverses. La location de longue durée connaît une chute de 17% tandis que la location de courte durée croît de 4%. 
▪ La maintenance connaît pour sa part une croissance de 16% sur le service après-vente et de 5% sur les pièces de rechange.

Avec un solde d’opinion de 0 pour le premier trimestre 2021, les entreprises de la distribution sont unanimes à considérer que leur chiffre d’affaires restera stable au trimestre prochain.

La Location : Concernant la location de matériel de BTP au premier trimestre 2021, le marché a connu sa plus forte expansion annuelle depuis 2007 : l’activité a augmenté de 15,6% par rapport à celui de 2020 et de 2,3% par rapport au quatrième trimestre 2020. Après une année 2020 marquée par les confinements et les arrêts d’activité, le secteur expérimente un rebond spectaculaire sur la deuxième partie de 2020, puis une croissance plus modeste sur le début 2021.

D’après les entreprises interrogées, la croissance de l’activité au premier trimestre 2021 a notamment reposé sur l’évolution du taux de rotation du parc. En effet, 75% des entreprises estiment que le taux de rotation a eu un effet positif sur le chiffre d’affaires, contre 21% des entreprises répondantes qui jugent son impact négatif. 

La valeur du parc constitue le deuxième facteur de croissance sur le trimestre. Une entreprise répondante sur deux estime que le type de matériel loué a permis une hausse du chiffre d’affaires. Seulement 17% des entreprises répondantes estiment que le type de matériel loué a eu un impact négatif sur le chiffre d’affaires. La contribution des prix à la croissance est moins nette avec 38% des entreprises qui estiment que les prix ont servi le dynamisme de l’activité de location, contre 21% qui estiment le contraire.

Les anticipations des loueurs sont très positives. 80% des répondants anticipent une hausse de chiffre d’affaires et aucune entreprise n’envisage une baisse. Seulement 20% des entreprises questionnées prévoient une stabilité de l’activité au trimestre prochain.

La Manutention industrielle : A son tour, le métier de la manutention industrielle et agricole a entamé l’année sur une forte croissance de son chiffre d’affaires de 10,9% par rapport au premier trimestre 2020. Ce niveau est similaire à ceux connus par le secteur aux deuxième et troisième trimestres 2019. Sur un trimestre, par rapport au quatrième trimestre 2020, l’activité du secteur recule. Le chiffre d’affaires des entreprises de manutention baisse de 0,9% par rapport au trimestre précédent. Ce résultat suggère que les mesures de restriction prises au premier trimestre 2021 ont affecté la reprise économique débutée fin 2020. 

A l’exception de la location, au premier trimestre 2021 les ventes de matériel d’occasion ont augmenté de 28% en volume par rapport à l’année dernière et les ventes de matériel neuf ont augmenté de 24% sur la même période. Ensemble, les deux segments « neuf » et « occasion » représentent 43% du chiffre d’affaires global du secteur. La maintenance, qui représente 23% du chiffre d’affaires, a augmenté de 7% en un an. 

Dans les trois métiers (Distribution, Location, Manutention), "les intentions d'embauches et d'investissements sont proches de leurs maxima historiques", confirme la fédération.