PUBLICITÉS

       

SOMMAIRE NEWSLETTER JUIN 2018


VIE DE LA FÉDÉRATION

• Rencontres Régionales DLR 2018
• Pénurie de techniciens dans le Centre-Est...
• Nouveaux adhérents DLR

PROMOTION DES MÉTIERS
• La maintenance des matériels, symbole de la réforme de la voie professionnelle
• Olympiades des métiers de la maintenance des matériels : 
1er temps fort pour la nouvelle équipe !
• Concours général des métiers de la maintenance des matériels 2018 : « La Force (basque !) est avec eux »
• Stages, alternance… la rentrée se prépare dès aujourd’hui !

ÉCONOMIE DE LA PROFESSION
• Baromètre Asterès/DLR du 1er trimestre2018
• Lettre Codinf de juin 2018
• Conjoncture Industrie & Services & Bâtiment à fin mai 2018

AUTOUR DE NOUS
• Construction de logements : Ca se tasse !
• CERC Grand Est : Progression de la Construction au 1er trimestre 2018 !
• Les routes en béton « symposent » à Berlin
• Le Grand Paris des entreprises entre soulagement et revendications
• Fusion des syndicats des entreprises de démolition et des recycleurs du BTP
• Des voitures autonomes et électriques pour un meilleur service aux usagers
• Le Codinf lance ses invitations !

À L'INTERNATIONAL
• DLR participe à la 13ème convention de l’ERA à Vienne
• L’envolée du marché mondial de la location de PEMP
• La newsletter de l'European Rental Association (ERA)

CONFÉRENCES - SALONS - EXPOSITIONS
• Top départ pour la 4ème édition de la JDL Cup 2018
• Salonvert revient les 18 (exclusivement réservé aux distributeurs), 19 et 20 septembre 2018

NOMINATION
• Pascal Guillemain, Francisco Cobo, Isabelle Bosbœuf-Lacoste...

LU DANS LA PRESSE
• Lyon Entreprises.com, Le Moniteur, Batiactu...


VIE DE LA FÉDÉRATION

Rencontres Régionales DLR 2018
RR 2018
Cette année, exceptionnellement et en raison des mouvements sociaux à la SNCF et à Air France, il a été décidé de remplacer la classique tenue des Rencontres Régionales DLR par un Journal des régions en vidéo disponible prochainement.
L’occasion pour la Fédération de maintenir le lien avec ses interlocuteurs en attendant de les retrouver très bientôt "sur le terrain" !



Les présidents de région


haut
Pénurie de techniciens dans le Centre-Est...
centreest
DLR lance une campagne de presse dans le Centre-Est avec la participation de la société FRAMATEQ. 1 500 postes de techniciens de maintenance des matériels de construction et manutention sont à pourvoir tous les ans dont plus de 550 en Auvergne / Rhône-Alpes (490 emplois à pourvoir uniquement en Rhône-Alpes).


Articles de presse :

Le progrès (18/6/18) :
Techniciens de maintenance : 550 postes et pas assez de candidats

Le Journal de l'Eco.fr (29/05/18)
BTP : 550 postes à pourvoir en Auvergne-Rhône-Alpes

Le Journal des Entreprises (13/06/18)
La filière régionale de maintenance d'engins en pénurie de techniciens

Flash Info économie édition Rhône-Alpes / Auvergne (13/06/18)
BTP : une alerte lancée par le DLR




haut
Nouveaux adhérents DLR
guide nouvel ADH Fourreau Manutention
Dirigeant : Pascal Fourreau
Activité : Loc/dist Manut Industrielle
Ville : Le Rheu (35)
+ d’infos : https://www.guidedlr.fr/GuideDetails.aspx?entr_id=9820&lid=4

Transport Lucien Robinet (TLR) (membre associé)
Dirigeant : Stéphane Robinet
Activité : Transport et logistique
Ville : Saran (45)
+ d’infos : https://www.guidedlr.fr/GuideDetails.aspx?entr_id=9810&lid=4


Retrouvez tous les adhérents sur le guide Web DLR
http://www.guidedlr.fr
haut

PROMOTION DES MÉTIERS

La maintenance des matériels, symbole de la réforme de la voie professionnelle
maintenance news
C’est le 28 mai dernier que Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale, présentait les grandes lignes de sa réforme de la voie professionnelle. Insérer les lycées professionnels au sein de campus ou de réseaux en y généralisant l’apprentissage, revoir la liste des bacs pro et rendre leur intitulé plus compréhensible, remanier les trois années du lycée : trois axes par lesquels il entend revaloriser la voie professionnelle à l'école.

Parmi les filières de formation emblématiques retenues pour illustrer ses propos, celle de la maintenance des matériels occupait une place de choix dans la cour du ministère lors de son intervention, avec une mini-pelle flambant neuve, support d’une formation d’avant-garde enrichie via la réalité augmentée. Un module élaboré par Olivier Raudin, enseignant en maintenance des matériels de construction et de manutention au lycée Val Moré à Bar-sur-Seine (Aube - 10). Il contribue ainsi, comme nombre de ses confrères au sein des près de 70 lycées professionnels et CFA formant, partout en France, aux métiers de la filière, à améliorer au quotidien, en étroite collaboration avec la profession, la qualité de formations en adéquation avec les besoins des entreprises.

Une belle vitrine pour contribuer à faire sortir de l’ombre une filière en pénurie de candidats, élèves comme enseignants !
haut
Olympiades des métiers de la maintenance des matériels : 
1er temps fort pour la nouvelle équipe !
Olympiade
Les médaillés d’or issus des sélections régionales des 45èmes Olympiades des métiers* se sont retrouvés à Paris du 17 au 19 mai dernier, 1ère étape de leur préparation en vue de la finale nationale de Caen (du 28 novembre au 1er décembre prochains).

Worldskills France, organisateur de la compétition, réunissait en effet les 700 jeunes champions des 57 métiers en lice pour leur présenter les modalités de déroulement de cette future finale.

L’occasion pour DLR et ses partenaires de l’ASDM d’accueillir, avec Bruno Monglon, expert national du métier et son adjoint, Thibault Cholet, les médaillés en maintenance des matériels pour une présentation des épreuves, une passionnante visite de chantier du Grand Paris Express et du montage du tunnelier de la gare de Noisy-Champs. L’équipe a ensuite rejoint les délégations régionales et les nombreux partenaires invités par Worldskills France pour une soirée conviviale sur la Seine, avant de rejoindre leurs régions respectives pour poursuivre leur préparation en vue de la médaille qui conduira le vainqueur à Kazan, en Russie, en août 2019.

* Composition de l’équipe des métiers de la Maintenance des matériels 2018

Régions    Candidats à la Finale nationale 
Auvergne-Rhône-Alpes
  Sylvain ALMERAS
Bourgogne-Franche-Comté
  Thomas STRUB
Bretagne
  Dimitri CHEUL
Centre-Val-de-Loire
  Simon LEGAC
Grand-Est
  Kevin LEBONVALLET
Hauts-de-France
  Grégoire BOUFFARD
Ile-de-France
  Mathis CARRON
Normandie
  Thomas QUELEN
Nouvelle-Aquitaine
  Maxime LEFEUVRE
Occitanie
  Raphaël RUBIO
Pays-de-la-Loire
  Dorian LANGEVIN
Provence-Alpes-Côte-d’Azur
  Dorian FADAT
haut
Concours général des métiers de la maintenance des matériels 2018 : « La Force (basque !) est avec eux »
CGM 1
Du 16 au 18 mai dernier s’est déroulée au lycée Champo de Mauléon (Pyrénées-Atlantiques - 64) la 21ème édition des épreuves pratiques du concours général en maintenance des matériels. Toute l’équipe du lycée était mobilisée pour faire de cette 3ème et dernière année consécutive aux frontières du Pays Basque et du Béarn une organisation sans faille, un accueil chaleureux dans une région de caractère, des matériels à la pointe de la technologie mis à disposition par la profession… Il n’en fallait pas plus aux 9 candidats, venus de toute la France, pour exprimer devant le jury de professionnels et d’enseignants leurs talents de techniciens sur des engins des 3 spécialités de la maintenance des matériels : chargeuse, pelle à pneus et chariot frontal pour le TP/manutention, presse à balles, machine à vendanger et tracteurs pour l’agricole, tondeuses autoportées et souffleur pour les espaces verts.

Au programme du poste d’épreuves du domaine TP-construction/manutention, les candidats devaient ainsi répondre à 3 mises en situation :
- Le client d’une chargeuse se plaignant que la radio de cabine ne fonctionnait plus, le technicien devait rechercher la panne (prise en charge l’engin, tests et validation de la défaillance, analyse du système, hypothèses de panne, mesures et identification de l’origine de la panne).
- Le technicien devait contrôler les réglages hydrauliques des lignes auxiliaires, du coupleur de l’attache rapide neuve équipée d’un tilt et d’une rotation qu’un client venait d’acquérir dans sa concession pour permettre une utilisation optimale de la tête rotative.
- Un client venait d’acquérir un nouveau chariot et voulait l’équiper de la "Safety light +". Un mécanicien l’avait installée sur la machine sans la régler et l’activer. Le technicien devait finir l’intervention (explicitations des échanges entre les sous-ensembles fonctionnels, branchement et paramétrage permettant une utilisation automatique, réglage du faisceau lumineux).




Des talents que les candidats ont également pu démontrer dans un domaine plus inattendu en participant vaillamment aux jeux de force basque organisés en leur honneur au Jaï Alaï (fronton long couvert) de Mauléon ! (cf photo titre)

Rendez-vous le 12 juillet à la Sorbonne pour la proclamation du palmarès déterminé par le jury de cette 21ème édition de notre Concours général !
haut
Stages, alternance… la rentrée se prépare dès aujourd’hui !
recherche apprenti
C’est le moment de préparer la rentrée pour accueillir stagiaires et contrats de formation en alternance en contactant dès maintenant les écoles de formation à la maintenance des matériels de construction et de manutention (MMCM), lycées professionnels et centres de formation d’apprentis.

La liste et les coordonnées des écoles MMCM dans l’Espace jeunes de la rubrique Emploi-Formation du site DLR
http://www.dlr.fr/Default.aspx?lid=1&rid=87&rvid=189 ou sur wwww.3MTPM.com.

Par ailleurs, le site monstageenligne.fr proposé par l’Onisep et le ministère de l’Éducation nationale, permet aux entreprises de déposer et de diffuser largement offres d’alternance et de stages pour lycéens et collégiens :
https://entreprises.monstageenligne.fr/gestion-offres/new#.WwWJVFOFN3Q
haut

ÉCONOMIE DE LA PROFESSION

Baromètre Asterès/DLR du 1er trimestre2018
baroT1
La dynamique de l’économie nationale observée tout au long de l’année 2017 était trop belle pour durer. Par incidence, elle aura conduit à un ralentissement de la demande client qui s’est traduit par un tassement de l’activité dans la plupart des secteurs, y compris dans le BTP impacté par les intempéries de l’hiver.

Ce ralentissement ne signe pourtant pas l’arrêt de la reprise du secteur qui profite encore aux loueurs de matériel de chantier (+7%) et de manutention (+11%), moins par contre aux distributeurs dont l’activité a baissé de 4% par rapport au premier trimestre 2017 et de 5% sur un trimestre. Pour le DLR, « il s’agit en fait d’une correction prévisible d’un marché dopé par le dispositif « Macron ».

La distribution en mode statique : Les trois grands secteurs de l’activité des distributeurs qui représentent au global 80% de leur chiffre d’affaires (ventes de matériel neuf et d’occasion, location supérieure à 6 mois) ont également contribué à part quasi égale à la baisse du chiffre d’affaires des acteurs, toutefois compensée par une augmentation de la valeur du parc matériel.

Dans le détail, la vente de matériel neuf s'est rétractée de 3%, celle d'occasion de 13% et la location de longue durée accuse même une chute de 43%. Les services après-vente en repli de 6% ne sont pas non plus épargnés. A contrario, le segment location de courte durée bondit de 49%, tandis que les pièces de rechange ont connu une légère progression (+2%). Une majorité d’adhérents du DLR anticipe cependant une stabilisation de leur activité sur l'exercice 2018, voire une reprise des affaires.

La location garde le cap : Les loueurs de matériel de BTP ont tiré leur épingle du jeu dans un environnement marqué par le ralentissement de l’activité de leurs clients. En baisse par rapport au trimestre précédent, le chiffre d’affaires du secteur s’est établi à 7% au-dessus de son niveau de début 2017.

Moins affectés que les distributeurs par le dispositif « Macron », les loueurs de matériel de chantier sont moins exposés à la correction du marché. Quant à la baisse trimestrielle du chiffre d’affaires, elle s’explique par la saisonnalité de l’activité, le 1er trimestre étant systématiquement moins porteur que le quatrième. Conséquence des investissements passés, l’accroissement de la valeur du parc a soutenu le chiffre d’affaires de près des trois quarts pour 72% des répondants, alors que 16% d’entre eux considèrent qu’ils ont été affectés par le ralentissement du secteur du BTP et pour 22% par la baisse des prix de location.

La manutention maintient sa progression : Pas de problème en revanche du côté des distributeurs et loueurs de matériels de manutention, qui, pour le 4ème trimestre consécutif, affichent une augmentation de 11% de leur chiffre d'affaires. Une croissance qui s'explique, selon le DLR, par un contexte économique globalement encourageant, en dépit de difficultés rencontrées en début d'année chez les principaux clients de la profession.

En tête, les ventes de matériels neufs grimpent de 19%, suivies par les ventes de matériels d'occasion qui enregistrent +8%, pendant que l'activité location progresse de 10%. Seul bémol : la maintenance accuse un léger repli de 2%. Mais là aussi, les adhérents de la Fédération pensent majoritairement stabiliser leurs résultats et réaliser des investissements durant le prochain trimestre.
haut
Lettre Codinf de juin 2018
lettre codinf - Faits saillants tirés du rapport 2017 de l’observatoire des délais de paiement
- Retards de paiement fournisseurs sanctionnés par la DGCCRF (suite)
- Présence du Codinf auprès de ses adhérents
- Présence du Codinf auprès de ses partenaires professionnels
- Le coin des exportateurs

Lire la lettre CODINF de juin 2018


Rejoindre la plateforme DLR-CODINF Prévention Recouvrement
Elle recense tous les impayés déposés par ses membres (le déclarant n’est pas cité). La liste des incidents est actualisée en temps réel et précise le montant, la date d’échéance, ainsi que la nature de l’incident.
L’adhésion à ce service donne accès à la consultation illimitée de tous les incidents de paiement collectés par le réseau de partenaires du CODINF (plusieurs milliers de signalements) et les radiations du registre du commerce, notamment dues aux jugements de procédures collectives.

Tarif forfaitaire de 50 € HT par an (membres DLR)
+ d'infos à ce sujet
haut
Conjoncture Industrie & Services & Bâtiment à fin mai 2018
BDF economie
La Banque de France vient de faire paraître l’enquête mensuelle de conjoncture (EMC) - Conjoncture Industrie & Services & Bâtiment à fin mai 2018.
https://www.banque-france.fr/sites/default/files/medias/documents/conjoncture-industrie-services-batiment-mai-2018.pdf

Le site internet de la Banque de France propose des statistiques économiques régionales issues d’informations recueillies mensuellement auprès des chefs d'entreprises de la région sur l'évolution de la conjoncture économique dans l'industrie, les services marchands, la construction et le commerce de gros.

Connaître la conjoncture économique de votre région (mai 2018) :
Conjoncture mai 2018
haut

AUTOUR DE NOUS

Construction de logements : Ca se tasse !
CONSTRUCTION 2015
Le Ministère de la Cohésion des territoires a publié, le 29 mai 2018, les nouveaux chiffres de construction de logements pour la période de mars à fin mai 2018. Si les autorisations progressent par rapport au trimestre précédent, les mises en chantier par contre sont en fort recul.

En un an, de mai 2017 à avril 2018, 495 100 logements (en données brutes) ont été autorisés à la construction et 422 900 logements ont été mis en chantier, soit une augmentation respectivement de 3,2 % et 7,1 % par rapport au cumul des mois précédents (de mai 2016 à avril 2017).

Au cours des trois derniers mois, de février à avril 2018, les autorisations de logements à la construction en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS-CJO) augmentent de 1,6 % par rapport aux trois mois précédents, après s'être contractées (- 4,6 %). Les logements individuels se replient (- 8,1 % après + 6,1 %). Les logements collectifs (y compris en résidence) rebondissent (+ 8,8 % après - 11,3 %) compensant ainsi le recul de l’individuel.

En revanche, le nombre de mises en chantier se contractent (- 7,8 % après + 1,7 %) aussi bien dans l'individuel (- 2,7 % après + 1,3 %) que dans le collectif y compris en résidence (- 11,4 % après + 2,0%).

Quant au délai moyen d'ouverture de chantier pour les logements individuels, il s'est établi à 5,1 mois, proche de sa moyenne de longue période (5,3 mois de mars 2009 à mars 2018), tandis qu'il est resté stable dans le collectif (11,2 mois).

Construction de locaux

En un an, de mai 2017 à avril 2018, 41,6 millions de m² de locaux non résidentiels ont été autorisés à la construction et 26,4 millions ont été mis en chantier, soit une augmentation respective de 10,5 % et 7,4 % par rapport aux douze mois précédents.

Au cours des trois derniers mois, de février à avril 2018, 9,3 millions de m² de locaux non résidentiels ont été autorisés et 6,4 millions ont été mis en chantier, en hausse respective de 4,2 % et 1,9 % par rapport à la même période un an plus tôt (février à avril 2017).

Commercialisation de logements : Au cours du premier trimestre 2018, 30 100 logements neufs ont été vendus, soit 5,1 % de moins qu'au premier trimestre 2017. Parallèlement, les mises en vente ont augmenté de 2,0 %. Cette hausse est essentiellement portée par l'individuel (+ 17,3 %) tandis que le collectif se stabilise (+ 0,7 %). Le prix de vente moyen des logements neufs est en hausse par rapport au premier trimestre 2017 : + 2,8 % pour le collectif et + 3,3 % pour les maisons individuelles.
haut
CERC Grand Est : Progression de la Construction au 1er trimestre 2018 !
CERC GE
A l’exception du  secteur des Travaux Publics à l’activité atone, les chiffres de la Construction du 1er trimestre 2018 présentés par le CERC Grand Est dans les 10 départements de sa « juridiction », sont globalement au vert. Notamment dans le Haut-Rhin et en Meurthe-et-Moselle,  à l’inverse des départements des Ardennes et de l’Aube dont les indicateurs sont en bernes.

Sur le secteur du bâtiment résidentiel, plus de 26 000 logements ont été mis en chantier à fin mars 2018 sur 12 mois glissants, soit une de hausse de 15,2% par rapport à la même période de 2017, à comparer à la hausse nationale de 9%. Les logements autorisés enregistrent également une progression notable de 6,2%.

Dans le non résidentiel,  la progression des surfaces de locaux mis en chantier est plus importante avec+24,5% et de +25% pour les autorisations, là encore des chiffres nettement supérieurs à la moyenne nationale. Au total, 209 millions de mètres carrés ont été émis en chantier à fin mars 2018 et 313 millions ont été autorisés.

Concernant l’entretien-amélioration, l’activité a augmenté au cours des 4 trimestres 2017dans le Grand Est, qui fait partie des 5 régions aux évolutions positives.  Le 4ème trimestre positionne le Grand Est au 5ème rang en termes d’évolution d’activité.

S’agissant des Travaux Publics, si le secteur marque le pas, les chefs d’entreprises entrevoient néanmoins une éclaircie prochaine de leur activité et une augmentation concomitante de leur effectif, ceci pour l’ensemble de la Région, en particulier au 4ème trimestre 2017 avec une progression de 2% de la masse salariale. Une évolution quasiment équivalente à celle de la France (+2,3%).
haut
Les routes en béton « symposent » à Berlin
Berlin
Le 13ème Symposium des routes en béton a lieu actuellement (du 19 au 22 juin) à Berlin, capitale de la République fédérale d’Allemagne, pays caractérisé par ses nombreuses autoroutes en béton.

Au programme du colloque : une centaine de conférences d’experts internationaux dans le domaine des routes en béton, agrémentées d’excursions et de visites techniques au cœur et dans les environs de la capitale allemande. Ces conférences porteront également sur la planification des principales infrastructures en cours et à venir ; la construction et l'entretien des chaussées en béton et leurs aspects opérationnels de fabrication.

Lieu de la rencontre : Hôtel « Le Titanic Chaussee » - ça ne s’invente pas - situé au centre de Berlin à quelques pas du Musée Hamburger Bahnhof.

Pour + d’infos : https://www.concreteroads2018.com/fr
haut
Le Grand Paris des entreprises entre soulagement et revendications
Grand paris
Grand Paris Express recalibré, construction de logements à un niveau élevé, opérations d’aménagement lancées…le Grand Paris est assurément une réalité ! Et son effet est perceptible sur le niveau d’activité des entreprises du BTP qui réclament toutefois un partenariat approfondi avec les décideurs publics pour une mise en œuvre optimale de l’ensemble du Grand Paris, tant en termes de réalisation que de financement.

Les entreprises sont rassurées par l'engagement du Gouvernement de mener à bien la réalisation intégrale du Grand Paris Express d'ici à 2030, mais restent préoccupées par le décalage de la réalisation de plusieurs tronçons, dû au mode de financement du projet dont elles assurent la majeure partie.

En effet, la réussite des projets d’aménagement repose en majeure partie sur une desserte adaptée. Or, le report de la réalisation de la partie aérienne des lignes 17 et 18 du futur réseau risque de retarder le développement d’opérations vers Roissy d’une part et sur le Plateau de Saclay d’autre part.

Dans l’attente de la mise en service complète du réseau, « les acteurs économiques souhaitent que soient saisies toutes les opportunités de renforcement et d’adaptation des dessertes des pôles de développement » insiste Didier Kling, président de la CCI Paris Ile-de- France.

De leur côté, les entreprises du bâtiment et des travaux publics font part de leurs besoins : accroître le nombre de sites de tri et de valorisation des déblais, bénéficier de locaux en zone urbaine pour leur activité.

En effet, les activités économiques ne peuvent pas et ne doivent pas être la variable d’ajustement des projets urbains. À l’échelle territoriale, « il est indispensable de trouver un équilibre dans le développement urbain entre logement et activités, et au sein des activités entre bureaux, commerces, activités industrielles, logistiques et artisanales » rappelle Etienne Guyot, directeur général de la CCI Paris Ile-de-France.

Le Grand Paris atteindra pleinement ses objectifs s’il contribue au plus vite, au moyen de transports performants et de logements adaptés, à l’amélioration de la qualité de vie au quotidien, à la compétitivité des entreprises et à l’attractivité de la région. Les entreprises sont totalement aux côtés des pouvoirs publics pour relever le défi.
haut
Fusion des syndicats des entreprises de démolition et des recycleurs du BTP
SEDDRE
Le Syndicat national des entreprises de démolition (SNED) et le Syndicat des recycleurs du BTP ont fusionné pour créer le Seddre (Syndicat des entreprises de déconstruction, dépollution et recyclage).

C'est le 1er juin 2018 que cette nouvelle organisation, adhérente à la FFB, a vu le jour suite à une assemblée générale extraordinaire. Ce rapprochement des deux syndicats symbolise la mobilisation des secteurs du bâtiment et des Travaux publics pour déployer au plus vite l'économie circulaire. Ce nouveau syndicat regroupe désormais près de 250 membres, 65 partenaires et représente 7 500 salariés. Il centralise les activités des métiers de la démolition et du recyclage qui sont complémentaires.
haut

Des voitures autonomes et électriques pour un meilleur service aux usagers
connexion soutien
Rouen sera la première métropole en Europe, la seconde au monde après Singapour, à faire circuler en milieu urbain des voitures connectées sans chauffeur permettant de limiter la pollution en milieu urbain.

L'objectif est de faire en sorte que les salariés limitent l’utilisation des véhicules thermiques, notamment pour leurs trajets domicile-travail, en privilégiant des transports plus écologiques.

Avec ce service, la Métropole mise sur une fluidité de la circulation aux heures de pointe, moins de pollution, moins d’émissions de CO2 et moins de places de parking, l’encombrement venant bien souvent de la recherche d’une place de parking. Avantage de la voiture sur le transport en commun : le dernier kilomètre qui n’est pas desservi par les bus. Les utilisateurs pourront appeler un véhicule autonome en temps réel, depuis l’application dédiée disponible sur smartphone, à partir d’un des 17 points d’arrêt situés sur les dix kilomètres de trajet.

Pour soutenir le projet et voter : http://connexion21.org/participation/connectivite-9/
haut
Le Codinf lance ses invitations !
logo CODINF
Dans le cadre de son Assemblée Générale qui doit se tenir le 28 juin prochain à Paris, le Codinf, société spécialisée pour la prévention des risques clients, invite entreprises et adhérents à assister à une série de conférences sur les thèmes suivants :

Comment financer vos créances clients : la solution dématérialisée d’avance sur facture développée pour les TPE/PME  (thème présenté par Cedric Teissier, PDG de Finexkap) ;

Tour d’horizon des conditions de paiement clients et fournisseurs : quels termes de paiement négocier ? quels moyens de paiement privilégier pour sécuriser le risque ? (sujets développés par Bruno Blanchet, responsable Formation et Conseil en Crédit Management- Codinf).

L’assemblée se tiendra au siège de l’Union Nationale des Industriels Français de l’Ameublement (UNIFA) -120 avenue Ledru-Rollin – 75011 – Paris (métro Ledru-Rollin)

Pour vous inscrire : codinf@codinf.frwww.codinf.fr - Tél : 01 55 65 04 00
haut

À L'INTERNATIONAL

DLR participe à la 13ème convention de l’ERA à Vienne
LOGO ERA NEWS
L’European Rental Association (ERA) a tenu sa 13ème convention annuelle ayant pour thème les « Clients de demain » les 23 et 24 mai dans la capitale autrichienne. C’était également l’occasion de remettre les sept trophées récompensant le professionnalisme et l’excellence des acteurs de l’industrie européenne de la location.

« Nos clients sont confrontés à des changements majeurs, et leur besoin en matériel augmente grâce à la combinaison de plusieurs facteurs complètement nouveaux : l’émergence de nouvelles technologies de l’information (smartphones, internet, objets connectés et « Big Data »), l’évolution des styles de consommation (usage versus propriété, développement durable, mobilité etc…) et la raréfaction des ressources.  Ce sont précisément tous ces facteurs qui peuvent constituer une opportunité pour notre industrie » a souligné Michel Petitjean, secrétaire général de l’ERA.

Outre les différentes conférences très ciblées, quatre ateliers se sont tenus simultanément pour permettre aux différents comités de travail de donner leur angle de vue par rapport aux questions soulevées dans les relations avec les « clients de demain ».  Assez de matière pour inspirer les loueurs dans les adaptations à opérer dans leur entreprise à l’avenir…

A l’occasion de la cérémonie de remise des prix qui s’est tenue lors du dîner de gala le 23 mai en présence de 320 professionnels européens de la location, un Français figurait parmi les sept lauréats : Xavier du Boÿs, Kiloutou, prix de la « Personnalité de l’année ».

L’ERA lance le prochain rendez-vous, en mai 2019, à Madrid…


Galerie photos : https://erarental.org/en/events/convention/era-convention-2018


haut
L’envolée du marché mondial de la location de PEMP
ipaf news
Selon une récente analyse du bureau d’études américain Ducker Worldwide réalisée pour le compte de la Fédération internationale des plateformes et nacelles élévatrices (IPAF), le marché mondial de la location de plateformes élévatrices mobiles (PEMP) est en plein essor dans un grand nombre de pays, ceci grâce à la croissance mondiale du secteur de la Construction.

A la fin de 2017, la taille de la flotte de PEMP à l'échelle mondiale était en effet estimée à 1,35 million d'unités, contre 1,25 million à la fin de 2016 ; une augmentation d'environ 8% d'une année sur l'autre.

Le marché locatif américain a continué sa progression avec une croissance d'environ 4% en matière de taille de flotte comprenant au total quelque 580 000 unités.

Le marché européen a connu lui aussi une année positive en 2017. Pour la deuxième année consécutive, tous les indicateurs étaient au vert dans 10 pays européens selon l’étude de Ducker Worldwide. Le sentiment d’optimisme est d’ailleurs palpable notamment dans le sud de l’Europe (Espagne, Italie) où la taille des flottes de nacelles a progressé respectivement de 7% et 4%, alors que les pays qui étaient plutôt stables ces deux dernières années, comme la France, les Pays-Bas et la Finlande affichent une croissance à deux chiffres.

Le Royaume-Uni, l’Allemagne et la Suède ont enregistré une forte croissance du marché pour la septième ou huitième année consécutive, plus modérée au Danemark et en Norvège.

Pour en savoir + : www.ipaf.org/fr
haut
La newsletter de l'European Rental Association (ERA)
ERA NEWS
La newsletter de l'European Rental Association (ERA), éditée par l'International Rental News (IRN), le magazine officiel de l'association, est disponible en suivant le lien ci-après.
https://www.khl-group.com/KHL-WV-Newsletters/newsletter.ashx?nl=17&i=488

Pour + d'infos sur l'ERA :
www.erarental.org ou www.erarental.org/fr

haut

CONFÉRENCES - SALONS - EXPOSITIONS

Top départ pour la 4ème édition de la JDL Cup 2018
JDL CUP
C’est le 18 Octobre qu’une vingtaine d’équipages prendra le large dans la Baie de Cannes pour la 4ème édition de la JDL CUP.

Cette régate, qui prend de l’ampleur chaque année et qui accueillera plus de 200 participants,  conserve les atouts qui, depuis quatre ans, font son succès: ambiance, aventure, défi, rencontres professionnelles, cadre et site admirables. Pour satisfaire les plus sportifs, la JDL CUP se déroule cette année en octobre afin d’avoir toutes les chances de naviguer dans les meilleures conditions météorologiques.

Avec une escale sur l’Ile Saint-Honorat, berceau de l’histoire cannoise, et un diner de gala sur la célèbre Croisette où seront remis les prix aux vainqueurs, cette 4ème édition de la JDL CUP s’annonce d’ores et déjà comme un succès… Partagez ce moment exceptionnel avec vos équipes, invitez vos clients, défiez vos confrères !

Pour + d’infos et recevoir votre demande de participation :
www.jdlcup.cominfo@jdlcup.com
Salonvert revient les 18 (exclusivement réservé aux distributeurs), 19 et 20 septembre 2018
salonvert
Salonvert - et ses éditions Sud-Est et Sud-Ouest - est le seul salon français permettant de voir et d’essayer les produits en conditions réelles.
Il est organisé tous les 4 ans alternativement dans le Sud-Est et le Sud-Ouest et tous les deux ans en région parisienne, afin de toucher l’ensemble du marché français des espaces verts et du paysage.
En 2018, il s’adresse à tous les professionnels de l’espace vert et du paysage de la France : entrepreneurs paysagistes, responsables de collectivités privées et publiques et distributeurs.

Pour + d'information : http://www.salonvert.com
haut

NOMINATION

Pascal Guillemain, Francisco Cobo, Isabelle Bosbœuf-Lacoste...
nomination
Pascal Guillemain, nouveau Président du Seimat (1)
A l’occasion de l’Assemblée Générale du Syndicat des entreprises internationales de matériels de travaux publics, mines et carrières, bâtiment et levage, manutention (Seimat) qui s’est tenue le 17 mai dernier, Pascal Guillemain, Directeur général de Bergerat Monnoyeur, a été élu à la présidence du Seimat. Il succède à cette fonction à Jean-Marie Osdoit qui, au terme de six mandats, est nommé président d’honneur du Syndicat.

Avec un bureau renouvelé composé notamment d’Olivier Saint-Paul, vice-président, de Nicolas Fossa, trésorier, et de Davy Guillemard, secrétaire, Pascal Guillemain entend mettre le syndicat au service de ses adhérents en poursuivant les missions d’informations et de communication dans le cadre d’un travail partenarial avec la Ficime (Fédération des entreprises internationales de la mécanique et de l’électronique) à laquelle le Seimat est affilié.


Francisco Cobo, nouveau président de l'EDA (2)
A l’occasion de la convention annuelle de l’EDA organisée du 7 au 9 juin dernier à Vienne (Autriche), Francisco Cobo succède à William Sinclair à la tête de l’EDA. Le nouveau président est diplômé en journalisme et en droit à l’Université de Madrid. Depuis le début de son activité professionnelle à la fin des années 70, il est très actif dans les secteurs du bâtiment et de l’immobilier.


Isabelle Bosbœuf-Lacoste est nommée présidente de la commission “Distribution” au sein de DLR (3)
Isabelle Bosbœuf-Lacoste, dirigeante des sociétés B2M TP et Gaia Location, a été nommée présidente de la commission “Distribution” de DLR. Elle remplace à ce poste Antoine Le Quellec. Parallèlement, elle devient vice-présidente de la Fédération.
haut

LU DANS LA PRESSE

Lyon Entreprises.com, Le Moniteur, Batiactu...
PRESSE 2017
Lyon Entreprises.com (17/06/2018) : Une nouvelle illustration de la forte difficulté à recruter de certaines professions : les distributeurs, loueurs, et réparateurs de matériels de BTP et manutention, ont beaucoup de mal à pourvoir leurs nombreux postes vacants. 1 500 postes sont proposés tous les ans dont 550 en Auvergne Rhône-Alpes. Mais très peu de postulants... lire la suite...

Le Moniteur (16/06/2018) : une reprise encore fragile pour les dirigeants de la FFB. Réunie en congrès à La Baule (Loire-Atlantique) les 14 et 15 juin derniers, la FFB a alerté le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, sur la fragilité de la croissance dans le bâtiment et sur les risques grandissants d’une accentuation de la fracture territoriale par la suppression des prêts à taux zéro…

Batiactu (15/06/2018) : Les défaillances toujours en chute dans le BTP. "Les secteurs de la construction et des activités immobilières enregistrent les plus forts reculs du nombre de défaillances de mars 2017 à mars 2018 (respectivement -11,5 % et -13,1 %). C'est la bonne nouvelle annoncée le 15 juin 2018 par l'Insee dans sa note de conjoncture sur les défaillances d'entreprises…Parallèlement, et toujours selon l’Insee, le mois de mai 2018 a été particulièrement propice aux créations d'entreprises, avec une hausse de 6,1% tous types de structures confondus par rapport à avril (…). A noter : la construction enregistre également une augmentation de 6,1%, atteignant les 5 578 entreprises créées…
haut